Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Acheter

amazonfr.jpg amazonuk.jpg

 

Rechercher

Liens

En français:
Beans on Toast, site et forum francophones de référence
http://www.doctor-who.fr/images/boutons/001.jpg



En anglais:

http://2.bp.blogspot.com/_qN19cENfquw/Sl-y6-VJCbI/AAAAAAAAAXI/-8nuZXje2YE/S1600-R/th_gallifreybaselogo.pnggebannerad1.jpg



Liens divers

http://www.neuralcluster.net/images/banners/neuralclusterbanner.png  kronik.png

 

http://www.neuralcluster.net/images/banners/neuralclusterbanner.png  God Save the Queen

 

Game of Thrones

 

 

 

7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 06:41


"What do you want me to be? Someone who knows exactly what he's doing and has it all under control or just some fellow who makes it up as he goes along, and still makes it happen?"


  



Ce qui est intéressant dans ces bouquins, c'est qu'ils peuvent se permettre d'être beaucoup plus crades que ne le peut la série. Ils pourront être violents, sanglants, malsains...déstabilisants. Sûr, le Docteur qui se la joue junkie dans un sous-sol miteux avec la seringue dans le bras, on le verra rarement à la télé. Mais on nous donne ici un côté "sale" du Docteur qu'en fait, j'aime beaucoup. J'aime qu'il y ait un endroit où cet aspect de lui puisse exister, et que ce soit en dehors de la télé (puisque je veux aussi garder un coin où mon Docteur reste essentiellement magique) et clairement ce sera le cas dans les EDAs. Il est déjà bien entamé danscetome 2.
Et surtout ici, il est loin d'avoir toujours l'approbation de tout le monde. Il lui arrive même d'être seul contre tous, y compris contre sa compagne du moment, et on voit rarement les compagnons douter de lui aussi profondément que le fait Sam ici...

 


"You'd follow him off the ends of the earth, you know? But does he really tell you what he's up to?"  

 

 


Et ce sont tous les personnages qui subissent le même traitement. Sam qui vit un vrai traumatisme et qui remet tout en question d'une façon bien plus profonde et pour des raisons bien plus sombres qu'aucun compagnon télé. Carolyn qui quitte ce qui est inquittable pour monter à bord. James qui est juste incapable d'accepter ce monde, d'une manière qui sonne si vrai mais qu'on ne voit pourtant jamais. Shackle que l'on ramasse en bout de dépression et qui passe tout le livre à chercher de quelle manière il va se donner la mort. Ce traitement beaucoup plus sombre et complexe des personnages principaux et secondaires, la violence de l'histoire de fond... c'est différent, et pourtant on y croit parfaitement, que l'on est dans le Whoniverse. J'adore ce mélange. J'adore être secouée comme ça.

Et j'aime d'ailleurs aussi la manière dont est utilisé l'héritage de la série, bien présent mais sans en devenir lourdingue. J'ai bizarrement toujours du mal à faire accepter à mon subconscient qu'Eight est pré-guerre du temps (je sais pas pourquoi je l'assimile complètement à l'idée du Dernier De Son Espèce), du coup j'ai comme toujours eu quelques instants de "ah oui c'est vrai, y a toujours Gallifrey derrière!" en cours de route xD

 

 

 

 


"Oh, oaths of Rassilon, proclamations of Rassilon, if you could only imagine how much I've had it up here with the This, That, and the Other of Rassilon..."  

 

 


Et les vampires, mazette. Ceux-là se souviennent qu'à la base, ils sont sensés être effrayants. La scène où se confrontent les deux bandes avec le Docteur planté au milieu est même suffisamment angoissante pour que j'aie commencé à me sentir mal à l'aise sous ma couette.


A part ça, on est à San Fransisco (Eight il kiffe, faut croire) et c'est blindé de petites références à la culture Américaine qu'on s'amuse à relever (ou pas xD). J'ai par exemple commencé à rire bêtement quand le Docteur s'est mis à beugler "Adrienne!!" dans la rue. Mais niveau références, le premier prix revient à Sam qui recase The Sandman, et Death plus précisément (soit 10 points de plus parce que, Death quoi!). So, YAY Sam!


And last but not least, rien que pour ce moment où le Docteur se veut super sérieux dans son discours alors qu'il est entrain de se faire escalader par une portée de chaton (qui finissent dans ses poches 100 pages plus loin  Razz ), il faut lire ce bouquin 

 

 

 

 

 

 

"And besides, chicks dig the Time Machine."  

 

 

(acheter d'occasion sur Amazon fr // acheter d'occasion sur Amazon uk)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires