Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Acheter

amazonfr.jpg amazonuk.jpg

 

Rechercher

Liens

En français:
Beans on Toast, site et forum francophones de référence
http://www.doctor-who.fr/images/boutons/001.jpg



En anglais:

http://2.bp.blogspot.com/_qN19cENfquw/Sl-y6-VJCbI/AAAAAAAAAXI/-8nuZXje2YE/S1600-R/th_gallifreybaselogo.pnggebannerad1.jpg



Liens divers

http://www.neuralcluster.net/images/banners/neuralclusterbanner.png  kronik.png

 

http://www.neuralcluster.net/images/banners/neuralclusterbanner.png  God Save the Queen

 

Game of Thrones

 

 

 

7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 13:04


Suis contente. Y a eu des papillons. Doctor Who est la seule série à me mettre ces petits papillons dans le bide, ce petit quelque chose de bizarre que je n'ai que devant DW. Queue dalle de papillons la semaine dernière, et c'était fort embêtant pour un opener. Mais fiou, ils sont revenus. L'épisode, je l'ai aimé, même s'il n'est pas instantanément devenu mon favori de tous les temps, mais surtout les papillons sont revenus.

Par contre, je dois être bizarre, parce que j'ai beaucoup lu le mot "compliqué" associé à cet épisode, mais je ne l'ai pas trouvé particulièrement compliqué - pas plus que la première partie d'ailleurs. Enfin, certainement plus compliqué qu'une série standard mais pas spécialement hors norme pour du Doctor Who. Oui, il pose des questions à la pelle, certaines obtiennent des réponses et d'autres non, mais ça ne les rend pas pour autant compliquées je crois ("-elle est où la confiote? -Chépa" pas de réponse, dommage pour la confiture, mais pas compliqué). Le but de l'épisode est de toute façon de poser les questions, pas d'y répondre, il est donc plutôt "incomplet" que compliqué. (et ça, ça plait ou pas, mais c'est autre chose).. Certes, ça n'est probablement qu'une histoire de sémantique au bout du compte, mais si je ne peux pas parler pour ne rien dire dans mon propre grenier...
Il faut dire que j'aime les épisodes ou je n'ai ce qu'il faut pour ranger les choses (enfin, une partie) qu'à la fin. Certes, on pige pichnette pendant la moitié du truc mais ça ne m'affole pas du tout, bien au contraire. C'est ça que j'aime bien. Quand je reste un peu dans le flou jusqu'à la fin. C'est le seul moyen pour moi de ne pas m'ennuyer devant la télé xD (Merlin est un peu l'exception à la règle, on ne peut plus prévisible la plupart du temps mais tellement craquant) et... fait rare devant DW,  je me suis plusieurs fois ennuyée la semaine dernière .

Mais bien qu'il soit loin de m'avoir valu une migraine, je dois bien avouer que... et bien, je n'ai pas toujours fait la fière devant cet épisode. Disons que je me suis retournée quelque chose comme allez, une 100aine de fois environ, des fois qu'un vilain pas beau se dresse derrière moi (mais te retourne pas, spice de nouille, tu t'en rappelleras pas de toute façon!).
Et oh, parlant des Silence (Silents? grave bien sapés ces aliens, en passant) je vais faire une petite digression sur le Confidential de l'épisode: si on a bien remarqué que les Silence ressemblaient au Cri de Munch, j'ai bien aimé la pirouette du Confidential pour nous mettre en tête que c'est l'inverse, que c'est Munch qui a peint le Silence vu, oublié, mais enregistré dans son subconscient. Sûre que les légendes de ces machins aux bras extensibles qui mangent les enfants viennent de là aussi. Ou le masque de Scream xd-efe1a. (Et digression dans la digression, le balade touristique de Kazza et Azza dans le désert, c'était trop chouette: mattez le confidential si vous ne l'avez pas déjà fait)

Bref. Y aurait un tas de choses à reprocher à cet épisode, d'autant que c'est très "in" de dire "bouh c'est nul"  mais après c'est un choix aussi, de prendre l'ensemble ou bien de se borner à ne retenir que le mauvais.

Cela-dit, le souci quand on centre un épisode sur des machins qui te font oublier instantanément où est donc Ornicar, c'est que ça fait des trous dans les vies de nos héros, et vu que c'est leurs vies qu'on suit, ben ça nous fait aussi des trous dans l'épisode. En ressort une construction d'épisode parfois un peu particulière qui a dû en déranger quelques uns, et ça se comprend. De mon côté, ça ne m'a pas toujours dérangé, mais c'est arrivé quelques fois. Si possible, autant s'y faire parce qu'il serait étonnant que ce brave Armstrong nous ait définitivement débarrassé  des Silence (d'autant que y en a pas que sur Terre, mes mignons). Au passage, pauvre Amy, entre sa faille murale qui lui bouffe la moitié de sa vie, et les autons qui font un feu de joie de ses souvenirs, et l'espace-temps qui lui a coulé dans la tête, et le retour de l'autre moitié de sa vie, et la disparition du Docteur, et sa super mémoire dopée qui le fait revenir, et les Silence qui jouent à la marelle dans sa tête... la vache, ça doit être yoplaland dans le crâne d'Amy. Je ne pense (espère) pas qu'on va avoir 2 saisons d'affilée basées sur un bazar tournant exclusivement autour de sa personne, mais si on le voulait quand même ça serait assez facile à faire vu tout le matériel qu'elle trimbale.

Quoi qu'il en soit, si cet épisode en gruyère (non, c'est l'emmental qui a des trous) nous offre des choses parfois un peu bancales, ils nous livre aussi l'une des séquences les plus flippouyantes de la série, à savoir celle de l'orphelinat. Qui déjà en lui-même est super creepy (et encore plus quand on apprend que c'était un vrai orphelinat dans lequel y a vraiment eu un mort, et si je continue à ramener le Confidential sur le tapis toutes les 3 lignes on va jamais arriver au bout).
Ce gardien devenu complètement maboul à force de traîner ses guêtres dans le bâtiment nous laisse à penser d'emblée que si la bâtisse est "hantée", ça ne doit pas être par des bisounours. Et puis cette scène, gruyère emmental à l'état pur, d'Amy dans le dortoir... le truc, avec cette scène, c'est que pour nous, tout se suit. Pour nous Amy n'a pas de marque, se retourne, et a des marques. On ne perçoit pas le saut dans le temps. Et du coup, on subit nous aussi la perte de mémoire d'Amy. Nous aussi, on a vu Amy lever la tête et voir les Silence une fois, deux fois, 10 fois... et on a oublié autant de fois. On l'a vue se laisser un message, on a eu la même urgence qu'elle à vouloir sortir de là, et on l'a oubliée. On ne fait pas que contempler la panique d'Amy, on la vit. Les trous qui décorent l'épisode ne fonctionnent pas tous aussi bien, mais alors celui-là, c'est une vraie réussite.

J'ai aussi très hâte de savoir qui est la gentille madame qui nous dit bonjour derrière la "petite fenêtre de la porte" qui n'existe pas (que ça a un nom, ces machins là, je sais juste pas lequel), et de quoi qu'elle cause quand elle nous dit qu'Amy est entrain de piquer un roupillon. Ou plutôt, de quand elle cause. On est dans un rêve? Complètement? à moitié?? Si oui, depuis quand?? C'est juste Amy là maintenant tout de suite où ça fait genre 1 an qu'on ronflotte (si ça tombe on est toujours coincé dans le TARDIS avec le Dream Lord xD). Du coup, j'ai un peu de mal à savoir comment ranger ce qu'on voit dans la chambre, et notamment la photo, je n'arrive même pas à me demander pourquoi elle est là blablabla parce que je bloque sur le "est-ce que c'est "réel" où est-ce que la manip a lieu directement dans le cerveau d'Amy... et pourquoi c'est encore et toujours spécifiquement elle qui se fait enlever par les Silence? (parce qu'elle a un panneau clignotant "ENLEVEZ-MOI" collé sur le front, je vois plus que ça, à force)





Mais revenons au commençage de l'épisode, soit 3 mois après notre dernier finissage (oui, je suis quelqu'un de très bordélique), et à voir Amy courir sur le panneau 3 months later, la toute première pensée qui m'a traversé l'esprit a été - véridique - han, elle s'est pas changée depuis 3 mois! 3 mois pendant lesquels Canton a semble-t-il tourné vinaigre, mais, me dis-je alors, ils nous le ramèneront rapidement sur le droit chemin puisqu'il a été invité au barbek. Ça commence un peu à sentir le pâté quand il nous liquide Amy quand même. Puis River. Puis Rory (mon Dieu cette scène sur le barrage, ce que c'est... GRAND!!). Et moi qui ait foncé dedans mais bien comme il faut, convaincue qu'ils étaient vraiment morts et que donc c'était un reset button plus ou moins gros qui allait les ramener et je commençais déjà à râler pour le principe (quelle mauvaise foi xD). Sauf que mais oui mais non, d'abord!

Vu que j'ai aligné les réflexions pas vraiment prioritaires pendant tout l'épisode, je suis bien contente de savoir qu'en 1969 la nasa avait des briques magiques spéciales prisons de Time-Lord (l'avantage de la zone 51 c'est qu'on peut leur faire posséder à peu près n'importe quoi, ça passe toujours). Cette histoire de prison ne rime à rien mais vu qu'elle va très vite et qu'on n'a pas vraiment le temps de s'appesantir sur le côté foireux de la chose, ça se faufile. Et puis c'est très con mais j'ai adoré voir Eleven s'adosser à son TARDIS invisible (si je vous jure, avec le tirage de bretelles et tout, c'est trop drôle xD). 
En parlant de trucs foireux qui deviennent fabuleux par la magie de la chose, j'ai ADORE le plouf de River dans la piscine. J'en ai glissé de mon canapé tellement je riais (cela-dit je glisse aussi quand je ris pas, j'ai un canapé très glissant. Mais tout de même).
J'ai reglissé quand le Doctor monte son kit Ikea dans Apollo 11, même qui a toujours une pièce en trop qu'on sait pas quoi en foutre mais bon ça ne risque rien, ça n'est qu'une fusée après tout (oui, c'est relativement con, mais les trucs cons ça me fait rire, et j'ai même pas honte). Et puis c'est amusant ce genre de scène qui est recasée là au milieu de nul part et qui n'a rien à voir avec ce qui vient avant, ni avec ce qui vient après, et que du coup on a tendance à vaguement se demander le rapport avec la choucroute sur le coup puis à l'oublier. Et comme souvent elles me reviennent pas toutes en mémoire lorsqu'il le faudrait à la fin de l'épisode, c'est au revisionnage que je me dit "aaahhh vi tiens, c'était pour ça qu'il était dans la fusée, au fait!" (sauf que là je ne me suis pas fait de revisionnage, le reviewage oblige à faire tourner la mémoire, c'est bien)

3e réflexion moultement intéressante: bon sang mais c'est ENORME ce machin qu'il leur colle dans la paume!!! Non mais hors de question qu'on me colle un truc pareil dans la main moi, cavapalatete!! Brrr, rien que d'y penser, j'ai les paumes qui me grattent (vi, j'ai passé tout l'épisode à m'arracher la peau des main à force de frotter).

Et 3e glissage de canapé: River en tailleur et Rory en cerveau. Mouahahaha!!!! 751929

Je ne vais pas trop traîner sur le retour du trio amoureux, pas qu'il m'ait dérangé sur le temps de ce double épisode mais j'espère qu'il ne sera pas aussi présent toute la saison parce que... ça va me gonfler, en fait. Et même si Darvill ronchonne brillamment, ça n'est pas comme ça que j'ai envie de voir Rory (ou un peu de temps en temps, mais pas que). Cela dit, je comprend bien qu'Amy, c'est aussi Amelia, et que le monde d'Amelia tourne autour du Docteur. Et que Rory a beau être une bonne poire, ça doit pas toujours être rigolo pour lui toussa toussa. Et puis la raison principale reste probablement qu'il fallait écarter l'option "le bébé est le fruit des amours d'Amy et Eleven" . Donc passe pour un double épisode. Mais s'il y en a autant dans chaque épisode, ça finira par me devenir pénible

Par contre j'aime beaucoup l'échange Rory/Eleven sur les 2000 ans de Rory. (Hey, il est plus âgé que le Doctor xD). Et puis c'est pratique qu'il s'en souvienne un peu, mais pas trop. S'il s'était souvenu de tout, il aurait dû être beaucoup plus différent de l'ancien Rory que ce qu'il ne l'est (on doit changer un peu, en 2000 ans). Mais parce qu'il n'a pas non plus tout à fait tout oublié, on pourra éventuellement se resservir de ces 2000 ans, à l'occaz'.

Encore un peu de grand n'importe quoi pour la route, et c'est un téléphone portable rose qui causera la chute des Silence. Un téléphone portable rose manipulé par un type qui est encore à plus de 5 ans de l'arrivée des premiers magnétoscopes à cassette. Oh yeah! C'est la fête du slip cette fin d'épisode, entre ça et River qui s'est crue dans James Bond jme-la-pête-à-mort-avec-mon-gun mais vu qu'elle sait qu'elle a trop la classe quand elle fait ça, pourquoi se gêner. D'ailleurs, se dit-elle, tant que j'y suis à en faire des caisses, admirez un peu la discrétion de ma danse avec le Time Lord. A ce niveau là, c'est plus du flirt les cocos, c'est carrément des préliminaires. Parce qu'évidemment, le Time Lord suit le mouvement. Mais bien! Ça explique peut-être pourquoi  River s'emmêle à ce point les pieds dans la timeline pour finir par lui rouler le patin de l'année, du coup (sauf que ça reste bizarre, un tel plantage, vu comme elle est vigilante pour ça). Tout ça pour nous sortir son "and a last time" à vous briser le coeur, ouh làlà, pas bon, pas bon tout ça, je sens que je vais bien douiller au niveau lacrymal pour la suite :( (ben oui quoi, moi je l'aime River, ça me chagrine qu'elle chagrine).

Avec tout ça, on en aurait presque oublié la chtiote môme. Et la chtiote môme, elle a bien envie qu'on se souvienne d'elle, tout de même, après tout le mal qu'elle s'est donnée. Alors elle décide de frapper fort tiens, pour être bien sûre qu'on l'oubliera, genre, jamais.


http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Surpris/machoire2.gif


Je veux pas savoir qui sont ses parents ou pourquoi elle se régénère (enfin si je veux le savoir mais je ne veux pas hypothéser ou lire des spoilers là dessus, je veux le découvrir devant ma télé) mais frak, tout de même!! Pi on est embêté maintenant, on ne sait même plus quelle tête elle a, et je vais donc bondir à chaque fois qu'on verra un moutard passer dans le champ de la caméra (ce qui risque d'être assez souvent, vu qu'Eleven aime plutôt bien la marmaille). M'enfin, ça boucle la boucle comme on dit. On a ouvert le double épisode avec une régénération, on le ferme avec une régénération, normal quoi http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Surpris/marteau.gif.

 

 

Next week (pas tout à fait mais faites comme si) tayo chez les pirates. A.k.a le stand alone qui repose les neurones pour ceux qui sont épuisés (aussi connu sous le nom du 3e épisode maudit). Il va s'en prendre plein la gueule, ça va être que du bonheur! 113-80ccb

 

doublefleche2

6.01 - The Impossible Astronaut
6.03 - The Curse of the Black Spot
Accueil  -  Sommaire de la catégorie

Partager cet article

Repost 0
Publié par Melyssa in the Attic - dans [Episodes] Doctor Who
commenter cet article

commentaires

Sunjin 16/05/2011 11:09


Lol, non, come tu dis c'ets une histoire de point de vue et de ressenti, fat surtout pas te déplacer car c'est aussi nos différences à ce niveau qui permettent de voir, de saisir le tout de
plusieurs manières *hug*

Et en ce qui me concerne, plus que de me déplacer, te lire, outre que c'est drole me permet d'avoir un autre point de vue, la même chose v d'un endroit où je ne suis pas capable /pas envie d'aller
;)

d'ailleurs à propos de déplacement, on jouait au je de "quel super pouvoir on aimerait avoir avec Ylan hier et j'ai choisi la téléportation ^^

et sinon, je e suis régalée avec le 604 ^_____^


Melyssa in the Attic 16/05/2011 11:51



Ah oui, c'est ça que j'ai oublié de dire, niveau "stand alone du calibre de" tu as dû savourer le 604 (quoi que
"stand-alone"... c'est l'épisode qui s'incruste juste dans TOUS LES EPISODES déjà diffusés et à venir de la série, on a déjà fait plus indépendant comme histoire PTDR


 


Moi je voudrais bien pouvoir arrêter le temps. Comme je suis toujours super à la bourre sur tous les plans (j'ai genre 200 messages de retard sur Mars, environ (mais je regarde ni greys ni house
aussi, du coup ça coince xD), ça me permettrais de tout finir tranquillement . (quoi que la téléportation ça doit faire
gagner pas mal de temps aussi remarque xD)



Sunjin 14/05/2011 19:14


PTDR, en même temps, j'ai déjà a moitié du cerveau pas bien dans le même espace -temps que l'autre XD
et bon pour les stand alone, ça dépend de leur qualité... s'ils sont d el'acabit de Vincent, je m'incline(rai) malgré ma frustration et si c'est la qualité est au RDV je suis happy anyway ^^

ceci étant, là j'ai l'impression qu'on a 2 série carshé l'une dans l'autre : celle de à-moi-moffat- qui feuilletonne et celle autres-pas-moffat-c'ets-moi qui nous narre les aventures de notre cher
Doctor avec ce qu'il reste du budget...


Melyssa in the Attic 16/05/2011 11:04



Vi je sais ce qui t'embête, ça t'embêtais déjà l'an dernier, en plus que t'aimes pas attendre la fin de l'histoire, t'es pas gâtée xD *hug*


 


C'est vrai que moi ça me gène moins parce qu'une fois devant ma télé, je n'exige rien avant d'appuyer sur play et je prend ce qu'on me donne, je goberai les réponses qu'on va me donner sans
m'occuper plus que ça de celles que j'ai pas eu parce que je sais qu'elles tomberont un jour alors... (en fait quand je regarde un épisode je me fous un peu des autres et aussi du reste de
l'univers, j'ai 8 ans et je regarde mon héros et si on vient m'embêter je griffe et je mors ptdr).


Du coup je comprend bien ce qui te dérange mais j'avoue que je préfère ne pas trop trop trop essayer de déplacer mon point de vue vers le tien - pas parce que je le considère comme invalide, pas
du tout du tout, mais parce que je sais que je risquerais de perdre un peu de ce plaisir émerveillé que j'ai devant la série. Et si ça me donne un air de bisounours-au-pays-des-petits-poneys, pas
grave xD



Sunjin 14/05/2011 09:56


Idem, l'envoi automatique n'a pas fonctionné, je découvre donc - avec plaisir- ta review!

Je suis bie d'accord sur le "pas compliqué" à ne pas smélanger avec les (tonnes) de questions sans réponse et pour ma part je trouve l'épisode bon façon "diplomate de Rachel" dans Friends : décors
= bons, réal = bonne, cast =(très) bon, dialogue = idem etc... idem avec les scènes dont tu parles (et pas que) prises séparément mais juste je trouve le tout sans cette saveur-aux papillons dont
tu parles :(

et déiitivement c'est histoire de fueilletonner mais pas toute la série : je détetse, ça donne un rythme avec lequel je n'accroche pas :(

Enfin, j'aime bien quand même, mais moins, c'est ça que je veux dire ^^

Sinon tout pareil pour les (tonnes) de questions : wait (long) and see ^____^

Et bravo pour ta review, toujours aussi dynamique drôle et agréable de te lire!


Melyssa in the Attic 14/05/2011 14:22



Je sais bien que t'aimes pas bien beaucoup ça comme procédé *hug*


Faudrait t'envoyer un Silence te nettoyer la tête de l'arc saisonnier avant chaque Stand-alone, que tu puisses au moins profiter de ceux-là



Lauriane 13/05/2011 12:02


En fait je sais pourquoi j'ai pas vu cette review avant, j'ai pas reçu le mail d'avertissement qui va avec... Tu sais à quoi c'est dû ?


Melyssa in the Attic 13/05/2011 13:26



ah non je sais po... ben je m'en occupe pas des e-mails, ils sont envoyés automatiquement d'habitude. Il a dû tomber malade celui-là xD



Lauriane 13/05/2011 11:59


Ah ben en fait tu l'avais reviewé cet épisode que j'avais pas vu (la review, pas l'épisode).

Je dois avouer que j'ai aussi tiqué sur le "ils sont fringués pareil". J'adore repérer ce genre de trucs (et pis quand on flippe bien, ça aide à se détendre un peu ^^').

Pour ma part je l'ai trouvé compliqué la première fois (j'ai encore du mal à suivre sans les sous-titres français), mais la deuxième fois m'a permis d'éclaircir pas mal de trucs. J'étais passée à
12 000 mètres des ellipses temporelles et là j'ai tout bien compris *fière*

je suis super intriguée par la chtiote (purée, Eleven il a un problème de môme par épisode, depuis le Christmas Special...), j'avais émis des hypothèses, et pis comme j'en ai marre je vais attendre
patiemment les réponses de Moffat (ben ouais, ça va nous tomber tout cuit, je vois pas pourquoi je devrais m'échiner à comprendre des trucs pour lesquels mon cerveau est pas calibré :D )

Belle review ! (hyper longue, purée, t'en avais des trucs à dire ! En général mon avis se résume à "c'était trop bien sa race sa mère" ou à "Ouais mais non, jsuis pas d'accord, il y a avait des
longueurs et tout, mais comme c'est le Doc je lui pardonne").

Brief. Merci pour la review, j'attends celle des pirates !