Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Acheter

amazonfr.jpg amazonuk.jpg

 

Rechercher

Liens

En français:
Beans on Toast, site et forum francophones de référence
http://www.doctor-who.fr/images/boutons/001.jpg



En anglais:

http://2.bp.blogspot.com/_qN19cENfquw/Sl-y6-VJCbI/AAAAAAAAAXI/-8nuZXje2YE/S1600-R/th_gallifreybaselogo.pnggebannerad1.jpg



Liens divers

http://www.neuralcluster.net/images/banners/neuralclusterbanner.png  kronik.png

 

http://www.neuralcluster.net/images/banners/neuralclusterbanner.png  God Save the Queen

 

Game of Thrones

 

 

 

12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 07:40

timewo10.jpg

 

 

J'aime beaucoup la musique d'ambiance de cet épisode, tiens. Y a plein de violons dedans. Par contre j'aime pas la pochette.

Et donc on sort d'un univers où le temps n'existe pas pour atterrir dans un coin où il est mesuré à outrance. Ou l'art et la manière de retourner le gant, n'est-ce pas.

Ca partait drôlement bien, j'ai été prise dès les premières minutes et j'étais vraiment enthousiaste et... je sais pas pourquoi, mais c'est vite retombé.
Mais c'est peut-être ma faute. D'abord parce qu'il pleuvait donc j'étais distraite, ensuite parce qu'à la base, dès qu'on métaphysique sur le temps qui passe ça peut me mettre suffisamment mal à l'aise pour que je me mette inconsciemment à penser à autre chose. C'est mon angoisse, le temps qui passe, et cette manière de le dépeindre, et cet univers où on n'existe qu'au rendement... brrrrr!! Melyssa panique, Melyssa s'enfuit.

 

**********

 

someth10.jpg

 

Et donc, le 8e Docteur est amnésique. Encore. Parce qu'il en a un peu fait sa spécialité quand même.

Et donc, McGann est superbe. Il est ce type qui n'est plus le Docteur, qui ignore qui il est et... qui s'en fout un peu en fait. IL ne s'intéresse pas à grand chose, et surtout pas à ceux qui sont sensés être ses amis. C'est curieux parce que fondamentalement il reste le Docteur mais sans aucun pillier affectif pour l'ancrer, pour le rendre .. (j'ai envie de dire humain, ce qui est certes tout sauf le bon mot dans son cas What a Face ). Il est mystérieux, fascinant... terrifiant. (Mais sérieusement, ils vont nous le rendre sacrément foutraque à force de lui faire semer des morceaux de mémoire un peu partout)

Et C'rizz continue d'être ce formidable couteau suisse dans lequel on peut injecter tous les outils dont on a besoin au fur et à mesure (je sais pas si il a été conçu pour être aussi pratique ce personnage mais c'est drôlement utile tout de même).
C'rizz bascule encore et toujours entre le très sympathique et le tout à fait prêt à redevenir effrayant. Il ne pourra jamais se poser en "gentil", mais il le veut tellement que ça ne peut que faire mal au coeur de le voir à se point lutter pour ne pas sombrer. Et ça nous fout une sacrée instabilité à bord du TARDIS: un jour C'rizz redeviendra un monstre, c'est inévitable. Et je sais que le Docteur s'en rend compte (on le sent au fil du temps, pas spécialement pendant cet audio en particulier). Et nous, auditeurs, nous en rendons compte; la seule à qui ça échappe, c'est Charley. Et parce que je sais que la fin est proche, je pense que c'est ici que va se jouer la rupture entre nos 3 personnages. Que ça risque d'être émotionnellement très violent. Et ça me fait peur. Mais j'ai hâte de vivre ça.

A part ça, être enfermés dans un cube pendant pas loin de deux heures, ça devient rapidement pénible. On finit par tourner... en carré (c'est nul, I know I know). Evidemment, pour une raison certaine, tout le monde finit par douter de tout le monde (après un temps remarquablement long cela-dit) et sans surprise on atterrit dans paranoland.

Partager cet article

Repost 0

commentaires