Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Acheter

amazonfr.jpg amazonuk.jpg

 

Rechercher

Liens

En français:
Beans on Toast, site et forum francophones de référence
http://www.doctor-who.fr/images/boutons/001.jpg



En anglais:

http://2.bp.blogspot.com/_qN19cENfquw/Sl-y6-VJCbI/AAAAAAAAAXI/-8nuZXje2YE/S1600-R/th_gallifreybaselogo.pnggebannerad1.jpg



Liens divers

http://www.neuralcluster.net/images/banners/neuralclusterbanner.png  kronik.png

 

http://www.neuralcluster.net/images/banners/neuralclusterbanner.png  God Save the Queen

 

Game of Thrones

 

 

 

19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 11:14

prodnotes 

   Steven Moffat - le commandant en chef de Doctor Who! - écrit en exclusivité pour DWM...

 

Steven nous raconte son voyage en train avec le Docteur et deux Ponds...

 

   C'était sensé être hier. J'étais assis dans le train qui voyageait de Cardiff à Londres, supposément sur le point d'écrire cette colonne, et j'ai réalisé une chose terrible. Ma tête était entièrement vide. Un vaste désert rempli d'échos. Plus grande à l'intérieur, mais rien là-dedans. Vous auriez pu lâcher un caillou dans mon cerveau et attendre une heure pour l'entendre toucher le fond. Non, en fait, vous n'auriez pas pu, ça aurait été agressif et ça n'aurait servi à rien, donc remballez vos maudits cailloux.

 

 

   Donc j'ai décidé d'aller faire un tour au buffet, de prendre quelque chose à manger, et de voir si une quelconque lumière s'allumerait dans mon cerveau si je lui donnais un sandwich. Et là, assise quelques rangées derrière moi, se trouvait Amy Pond. Et Rory Pond! Et puis, escaladant le dossier du siège pour me faire face, un épi géant sorti droit d'un dessin d'insecte de bande-dessinée, un menton bâti par une équipe d'ingénieurs saouls pour s'amuser - oui, c'était le Docteur lui-même!

   Je devrais expliquer, nous étions le 17 décembre, et ces gens n'auraient pas dû être là du tout. Ils auraient dû être dans un monastère à donner vie à l'imagination tordue de Matt Graham, esquivant des litres d'acide, et luttant contre l'avènement d'une nouvelle forme de vie connue sous le nom de... oh, attendez donc.

 

 

   'Chutes de neige!' a expliqué Matt. 'On nous a renvoyé PLUS TOT A LA MAISON!' a ajouté Karen de son ton écossais.

   Et une part de moi se dit 'Wheeee! De la compagnie dans le train, et quelque chose sur quoi écrire." Une autre part de moi a fait un bond en avant dans le temps pour anticiper une conversation potentielle...

 

  'Tu sais cette scène, qu'on n'a pas pu faire?'

  'Ouais?'

  'Quand le Docteur vainc le monstre?'

  'Ouais?'

  ' Je me demande si on en a vraiment besoin?'

  'On en a besoin.'

  'Mais si le Docteur avait juste un texte...?'

  'Non.'

  'Trouvait un message dans un vieux chiffon...?'

  'Non.'

 

   Etc. (Vous vous demandez probablement à qui appartiennent toutes ces voix. Et bien, ce sont toutes la mienne, évidemment!)

   Mais non - Matt est déjà entrain de m'expliquer que le plan est de reprendre le tournage un jour plus tôt à la nouvelle année, et qu'en conséquence il devra sûrement annuler ses vacances. 'Oh, bien!' lui ai-je dit en baissant la tête.

 

 

   Oh, mais c'est merveilleux! Un long et agréable voyage en train! Une table rien que pour nous! Le dernier jour d'école dans le TARDIS et à la maison pour Noël! Des champs de neige à la fenêtre, des blagues débiles et des projets de vacances - et quel super voyage en train serait complet sans des photos coquines de Karen Gillan?

   Mon IPhone a vibré, et elle était là - en couverture d'un magazine, et bon sang, plus de jambes exhibées que de hauteur d'ourlet dans la guerre entre Beth Willis et La Pond.

 

  'Tu as l'air sexy, Kaz,' dit Matt. 'Comment ont-ils fait ça?'

  'La ferme!'

  'Photoshop!' dit Arthur. 'Ils peuvent tout faire de nos jours.'

  'La ferme!'

  'Un peu petit sur ce téléphone cela-dit. Je suis obligé de faire défiler pour les jambes.'

  'Et ça fait beaucoup de défilé!'

  'La ferme!'

  'J'ai mon IPad!'

  'LA FERME!'

 

 

   Et pendant que je suis assis là, j'espère que mon grand sourire n'a pas l'air trop niais. Parce que je suis là avec les trois personnes les plus cool, les plus grandes, les plus sympa que je connaisse, me sentant pour la première fois dans ma vie de martyr comme l'un de ceux en vogue. Bien sûr, je sais que les choses ont l'air un peu différentes vues de l'extérieur - trois personnes cool, magnifiques avec leur comique homunculus - mais rien ne peut gâcher mon état d'esprit. Enfin, jusqu'à ce que je commence à me demander - comme la plupart d'entre nous le font après une longue journée avec des amis - et si j'étais dans un film à catastrophe, combien de temps survivrais-je? Oui, je sais que c'est chercher loin, mais écoutez, quand vous êtes le petit, le rigolo, le bizarre, vous commencez à vous inquiéter du fait que les gens comme vous n'arrivent jamais jusqu'à l'acte 3 d'un film d'action. Dans le cas où le train serait détourné par des terroristes, où tomberait dans une faille temporelle, où simplement si Bruce Willis achetait un ticket, alors je serais carrément mort. Les trois autres s'extirperont héroïquement des décombres avec tous les orphelins qu'ils auront sauvés, et s'arrêteront pour penser, avec une larme à l'oeil, à la perte tragique de c'est-quoi-son-nom. En essayant d'oublier mon dernier élan de lâcheté, lorsque j'essayais de m'en sortir en grimpant sur le visage d'un bébé.

 

 

   Mais ça n'a pas d'importance - pas vraiment - des événements importants font leur apparition alors que nous approchons de Londres. Épisode 7. Le premier de nos 2 Finales. Le script est là (hourra!) et les copies ont été distribuées. Ahh, mais il y a un twist! Ou plutôt il n'y en a pas. Parce que nous avons une petite surprise à la fin de l'épisode, et nous aimerions que les choses restent ainsi - c'est assez difficile de garder un secret quand on l'écrit, qu'on en fait des centaines de copies et qu'on le distribue en masse. Donc dans un vain effort pour rester discret, j'ai écrit plusieurs fins différentes, et une seule d'entre elles est vraie. Celle qui est dans mon sac à cet instant. Ça va à l'encontre de chaque fibre de mon être, de ne pas révéler un secret au Docteur - donc j'attrape le script (le seul de son espèce) dans mon sac, le lui tend, et le laisse lire.

 

  'Oh', dit-il. ' Vraiment??' dit-il.

  'Ouaip!' dis-je.

 

   On en discute toujours alors qu'on entre dans la gare de Paddington quelques minutes plus tard - mais en termes cryptés et en murmurant. Matt a une théorie qui suppose que s'il marche assez vite, les gens ne le reconnaissent pas. Il a tord, bien sûr! Il fonce simplement au milieu d'une mer de gens qui se retournent de surprise et rentre dans les piétons. Si un jour il se retourne, il verra une pile de gens tombés les uns sur les autres, réclamant apparemment un docteur.

 

  'Donc, on termine sur un Cliffhanger?' demande-t-il?

  'Oui, on le fait!'

  'Bon sang!'

  'Je sais!'

  'Excitant!'

  'Un Cliffhanger est la seule fin possible.'

 

     Annonce-je, quelques secondes avant de me retourner brusquement et de repartir en courant dans le train, où je viens de réaliser que j'ai laissé mon script pour l'épisode 7...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sunjin 21/01/2011 09:19


"Si un jour il se retourne, il verra une pile de gens tombés les uns sur les autres, réclamant apparemment un docteur."

PTDR merci pour ta *brillante* traduction qui me permet de savourer ce moment

par contre Frak pour le cliffhanger, je n'aime pas ça...


Lolotte 19/01/2011 13:09


Mon Dieu, mais qu'est ce qu'il a bien pu nous pondre xD
Ça va être l'horreur de devoir attendre TOUT l'été avant de pouvoir ENFIN savoir la suite. (pis y aura même pas du Merlin croquignou à se mettre sous la dent, j'ai fini la saison 3...)


Melyssa in the Attic 19/01/2011 16:42



Roooh, c'est la galère quand on a pu de Merlin hein?? *hug* mais t'inquiète, on trouvera bien de quoi remplir ton été xD