Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Acheter

amazonfr.jpg amazonuk.jpg

 

Rechercher

Liens

En français:
Beans on Toast, site et forum francophones de référence
http://www.doctor-who.fr/images/boutons/001.jpg



En anglais:

http://2.bp.blogspot.com/_qN19cENfquw/Sl-y6-VJCbI/AAAAAAAAAXI/-8nuZXje2YE/S1600-R/th_gallifreybaselogo.pnggebannerad1.jpg



Liens divers

http://www.neuralcluster.net/images/banners/neuralclusterbanner.png  kronik.png

 

http://www.neuralcluster.net/images/banners/neuralclusterbanner.png  God Save the Queen

 

Game of Thrones

 

 

 

25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 19:30

http://www.markmorriswriter.com/covers/dr_who_forever_autumn_400.jpg

- You say you're the doctor? So do you mean you're, like, the new doctor?

- Interesting question. I suppose it all depends on when you meet me. I mean, if you meet me in your past and my future, I'd be the new Doctor to you, but the old Doctor to me, whereas if you meet the old me in your future, I'd be the new Doctor now and the old Doctor later. You see?

- Huh?

 

 

"It is almost Halloween in the sleepy New England town of Blackwood Falls. Autumn leaves litter lawns and sidewalks, paper skeletons hang in windows and carved pumpkins leer from stoops and front porches.

 

The Doctor and Martha soon discover that something long-dormant has awoken in the town, and this will be no ordinary Halloween. What is the secret of the ancient chestnut tree and the mysterious books discovered tangled in its roots? What rises from the local churchyard in the dead of night, sealing up the lips of the only witness? And why are the harmless trappings of Halloween suddenly taking on a creepy new life of their own?

 

As nightmarish creatures prowl the streets, the Doctor and Martha must battle to prevent both the townspeople and themselves from suffering a grisly fate.."

 

 

Certes, la couverture est explicite, mais là, c'est vraiment Halloweenesque à l'extrême. Donc si vous l'avez sous le coude aujourd'hui, laissez-le-y trois mois avant de le ressortir.

Et on y passe tous les classiques, la sorcière et ses chats maléfiques, et le livre magique, et l'épouvantail à tête de citrouille, et le clown-qui-fait -peur (ben quoi, c'est flippant les clowns. Surtout celui-là ).

 

Mais même en juillet, l'un des intérêts du roman reste qu'on s'y marre beaucoup, pas tant à cause des situations qu'à cause des dialogues au poil et du fabuleux sens de la répartie du dixième Docteur qui est ici fort bien utilisé. Je me suis plusieurs fois découvert une grande banane aux lèvres, installée sur ma chaise longue à 10h du soir (oui parce que plus tôt, fait trop chaud pour se croire en octobre).

 

Et de Ten, en plus de cet humour qui n'appartient qu'à lui, on retrouve également et fortement son côté alien, mais bien corsé. J'aime ça, de temps en temps.

 

Comme on peut s'y attendre au résumé, le livre propose une extention aux idées proposées dans l'épisode The Shakespeare Code (Les Carrionites font d'ailleurs plus d'une apparition dans l'histoire): si on ne comprend pas une science, on jette ça chez la magie. Si ça ne correspond pas à notre logique, zou! C'est magique - etc..

 

On joue aussi - Halloween oblige - sur quelques unes de ces peurs-de-base que l'on peut avoir étant gamin: en plus du bestaire traditionnel (sorcièces et clowns donc, auquel on ajoute les zombies et autres loup-garous, pour l'exemple) on a aussi ces ombres qui bougent la nuit et dans lesquelles on devine si vite des monstres, ou encore ces arbres tous décharnés qui font peur, surtout la nuit ( sérieusement, ils me font flipper ces arbres. Vous me trouverez pas de nuit ne serait-ce que dans un parc). On a même le machin pas net planqué sous le lit. En résumé, je ne suis pas complètement certaine qu'en livre de chevet pour un enfant l'idée soit bonne - mais ça lui plaira beaucoup au milieu de l'après-midi

 

- You haven't met the future me by any chance, have you?

- Er... no

- Aw, pity. I wanted to know wether I was ginger.

 

 

Commander sur Amazon

 

*****

 

http://photo.goodreads.com/books/1192826585l/678071.jpg

"Call it bad luck, but when I arrive somewhere... Within five minutes it's monsters and life'n'death and chaos, guaranteed"

The Doctor

 

 

Un vaisseau désert flottant à la dérive dans l'espace... mais est-il aussi désert qu'il en a l'air? Qui a survécu? Et... d'où sort cette forêt qui apparaît et disparaît au milieu du vaisseau?

 

Mine de rien, ils sont plus costauds qu'ils en ont l'air ces petits hardcovers : mon exemplaire d'occasion est celui d'une bibliothèque, il a été lu une tripotée de fois et pourtant il se porte toujours très bien (hormis le fait que Martha a eu l'étiquette "promo" collée sur la face et a donc maintenant la tronche pleine de colle).

 

L'extérieur du bouquin va bien donc, qu'en est-il de l'intérieur? Et bien ma fois, ça va plutôt très bien aussi. Assez bien pour devenir l'un de mes Ten préférés jusqu'à présent.

 

D'abord le style d'écriture m'a beaucoup plu, l'auteur manie bien sa plume et le tout est dans cette simplicité qui donne un côté non pas "simpliste" mais épuré juste ce qu'il faut. En bonus nous avons aussi certains dialogues très amusants et des personnages bien dessinés, y compris parmi ceux qui sont des "caricatures volontaires". Martha continue à être beaucoup moins pénible quand elle ne passe pas son temps à soupirer auprès du Docteur, et se voit offrir une jolie occasion de montrer ses qualités, même si c'est un peu au détriment du Docteur mais vu qu'il a déjà 50 ans de background pour prouver qu'il est trotop, ça lui fera pas de mal . (Nuançons tout de même en rappelant que la frontière entre courage et stupidité est mince et que Martha est un peu borderline parfois )

 

Ensuite on a une histoire qui, si elle n'est pas originale dans l'absolu, a cet intérêt de garder sa part de mystère jusqu'au bout, à l'opposé d'à peu près tous les NSA que j'ai lu jusqu'à présent et dans lesquels on devine la résolution dans les grandes lignes aux alentours de la page 50. Ici une certaine partie devient claire assez vite, mais pas tout. Et surtout, l'intérêt du bouquin ne repose pas uniquement sur ses effets de surprise.

 

Et puis on a aussi pas mal de pistes de réflexions proposées par l'auteur. En vrac sur l'âme humaine, sur la notion de morale, de bien et de mal, sur ce qui fait de nous des êtres humains, et tout un tas d'interrogations qui auraient tout à fait intéressé Descartes. Certains de ces points ne sont qu'effleurés, sans qu'on s'y attarde, sans qu'on cherche à y répondre. J'imagine que pour certains ça sera un regret, de mon côté je trouve ça intéressant de rester aussi léger et ouvert dans la mesure où 1) on manque de place et 2)des enfants de 10 ans auront aussi ce livre entre les mains et qu'il est plus intéressant de leur donner un point de départ et de les laisser s'interroger eux-même que d'imposer à leurs petits esprits encore tout éponges le point de vue personnel d'un auteur sur ces sujets.

 

Autrement niveau trivia, ce bouquin m'a collé un frousse de tous les diables un soir vers 23h: je n'avais pas contemplé la couverture dans les détails en commençant à lire, mais j'avais l'idée "Docteur/Martha/ petite fille qui me tourne le dos et avance sur le chemin". Et en attrapant le livre pour reprendre ma lecture, voilà pas que d'un coup, je m'aperçois que la petite fille ne me tourne pas le dos mais me fait face. Curieusement, la première idée n'est pas du tout "ah oui, j'avais pas fait gaffe" mais "oh mon Dieu, elle s'est retournée dans la journée!!". Ça ne dure que quelques mili-secondes, mais ça fait une sacrée montée d'adrénaline d'un seul coup (notez que j'ai pas de preuves fermes et définitives que c'est bien une erreur d'inattention, elle s'est peut-être vraiment retournée... )

 

Commander sur Amazon

Partager cet article

Repost 0

commentaires