Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Acheter

amazonfr.jpg amazonuk.jpg

 

Rechercher

Liens

En français:
Beans on Toast, site et forum francophones de référence
http://www.doctor-who.fr/images/boutons/001.jpg



En anglais:

http://2.bp.blogspot.com/_qN19cENfquw/Sl-y6-VJCbI/AAAAAAAAAXI/-8nuZXje2YE/S1600-R/th_gallifreybaselogo.pnggebannerad1.jpg



Liens divers

http://www.neuralcluster.net/images/banners/neuralclusterbanner.png  kronik.png

 

http://www.neuralcluster.net/images/banners/neuralclusterbanner.png  God Save the Queen

 

Game of Thrones

 

 

 

30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 11:12

Ca c'est ce qu'on appelle se faire prendre à son propre jeu. Je décide de me faire un revisionnage de la série classique en laissant faire le hasard - et je fais ça bien: je me suis fait une tite boiboite avec des papiers numérotés et tout... et j'arrive à tirer en tout premier le numéro 13!! Comme quoi des fois il porte vraiment la poisse celui-là (l'avantage c'est qu'au moins ça, c'est fait du coup)


C'est vrai que sur le fond, y a de l'intéressant dans cet épisode. Mais sur la forme, ça part un peu en cahuètes. Outre les âneries sur la réalisation déjà relevés un millier de fois et Hartnell qui bugue plutôt deux fois qu'une pour ses répliques (mais ça fait partie de son charme notez) on a aussi pas mal de détails foireux dans le script qui aurait été corrigés avec une simple relecture un tantinet sérieuse (je sais pas, comment ça n'a pu choquer personne que Barbara réveille Vicki pour lui donner des cachets pour... l'aider à s'endormir? C'est pas que ça soit important en soit, mais ça pollue pour rien)

Et donc, la vaseline sur la lentille, c'était une fausse bonne idée. On a juste envie d'aller passer un coup de chiffon sur la caméra pendant toutes les scènes extérieures. Mais ça fait partie du genre d'erreurs que je range dans la boite " y a que celui qui ne tente rien qui ne se plante pas" et ma boite a un degré de tolérance faramineux pour DW. Cela dit elle a ses limites quand mêmeet sur bien d'autres plans cet épisode les dépasse largement.


Ça ne partait pas mal pourtant sur le premier épisode (hormis la vaseline, donc). On entraperçoit quelques fourmis dont le tudududu n'est pas encore devenu insupportable mais pour la majorité on ne tourne qu'avec nos 4 copains: le Docteur se tape une barre de rire tout seul sous le regard blasé de Ian, le bras de Barbara vit sa vie - ce qui aurait tendance à inquiéter la plupart des gens, sauf les Vickis qui trouvent ça trop lolant - et Ian manque de peu de prendre un bain d'acide (arrivés à ce stade de la série on a arrêté de se demander pourquoi ils sont toujours aussi prompts à vouloir aller boire dans la première marre d'eau croupie dégueulasse qu'ils trouvent alors qu'ils ont boissons à volonté dans le TARDIS).
On finit même par paumer le dit TARDIS, ce qui a défaut d'être inédit nous vaut un petit "My ship... my TARDIS" trop némouvant de la part de papy Billy.
Enfin, on a là de la rigolade, du suspens et un brin d'angoisse. Plutôt pas mal pour une intro.

Y a pas, c'est quand déboule de croisement de l'abeille et du papillon que les choses se gâtent.

Pour limiter les effets du "p'tain, c'est long!" j'ai fait lire la galette à VLC en vitesse 1.28 - riez pas, c'est très efficace pour ce genre d'épisodes. Ca m'a permis d'aller jusqu'à l'épisode 4 sans trop de difficultés, même si les 2 derniers sont restés un peu compliqués (disons que quand j'ai vu que Barbara avait miraculeusement rejoint Vicki et le Docteur sans que je n'aie vu une seule scène de retrouvailles, j'ai supposé que j'avais vaguement commencé a décrocher en route).
Mais l'avantage de ces histoires d'insectes qui avancent à 2 à l'heure c'est qu'on a le temps de s'éclater sur des trucs parfaitement inutiles du genre le concours de grimaces de Vicki ou la démonstration de mime du Docteur.

Tiens d'ailleurs, j'ai beaucoup rit avec Vicki: elle passe les 2 tiers de l'aventure dans les bras de l'un ou l'autre des deux mâles de l'équipage, et y a rien de plus mignon que de voir le Docteur lui faire un câlin et lui frotter la tête... surtout quand deux secondes plus tard il lui aligne "mais t'es vraiment débile ma pauvre fille" (ah làlà, si One n'existait pas...)


----

Bonus: Commentaires pas vraiment indispensables, ils auraient même tendance à être pénible tant ça s'autocongratule alors que bon... c'est the Web Planet, quoi. Même quand on s'appelle Verity Lambert, s'extasier sur la magnificence des costumes des Menoptra ça laisse le téléspectateur sceptique.
Je ferais la même remarque, peut-être un peu moins marquée, pour le documentaire. D'une manière générale j'ai toujours tendance à trouver les bonus des histoires les plus anciennes "trop propres" de toute façon
L'infotext par contre est passionnant. Il l'est souvent sur les épisodes les plus mauvais d'ailleurs. Je sais que c'est un bonus que beaucoup zappent mais voici typiquement l'épisode qui prouve que c'est fort dommage, tout de même.
Mais le best of du bonus, c'est quand de cette histoire qui n'en finit pas on nous offre un résumé complet en... 12 cases de BD

Comme j'aime bien me faire du mal, j'en ai profité pour survoler la novélisation dans la foulée. Outre le "Doctor Who" et le "ship TARDIS" qui sont horripilants, le roman n'est pas tout à fait aussi pénible que l'épisode. Presque, mais pas tout à fait. Il nous présente le Zarbi Supremo que l'on retrouve dans la nouvelle proposée en audio (lue par William Russell) sur le DVD (et en écrit aussi d'ailleurs puisqu'on a en PDF l'Annual duquel elle est tirée)

En général j'aime bien finir de compléter mon visionnage par les archives du DWM mais là j'en peux plus, je passe mon tour

Et pour prouver que je suis vraiment une petite veinarde, pour la suite je viens de tirer le numéro 136

Repost 0