Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Acheter

amazonfr.jpg amazonuk.jpg

 

Rechercher

Liens

En français:
Beans on Toast, site et forum francophones de référence
http://www.doctor-who.fr/images/boutons/001.jpg



En anglais:

http://2.bp.blogspot.com/_qN19cENfquw/Sl-y6-VJCbI/AAAAAAAAAXI/-8nuZXje2YE/S1600-R/th_gallifreybaselogo.pnggebannerad1.jpg



Liens divers

http://www.neuralcluster.net/images/banners/neuralclusterbanner.png  kronik.png

 

http://www.neuralcluster.net/images/banners/neuralclusterbanner.png  God Save the Queen

 

Game of Thrones

 

 

 

3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 15:20

Skfy.jpg

 

     Ceux qui suivaient les aventures de Sarah Jane Smith sur la CBBC ont tout juste eu le temps de connaître Sky avant que le destin ne nous prive de son histoire. Parce qu'histoire il y avait, et Sky avait encore bien des choses à révéler.  Le Doctor Who Magazine profite de l'un de ses spéciaux pour lever le voile sur l'enfant des étoiles.

 

 

    Nous apprenons tout d'abord - et avec une pointe de regrets - que cette petite fille devait être déposée devant la porte de Sarah par nul autre que le Docteur lui-même! En effet, le premier épisode de la saison 5 aurait dû nous offrir une scène finale dans laquelle Sarah et Sky, se rendant au grenier, y croisaient le Docteur. Qui leur révélait avoir confié Sky à Sarah parce qu'il devait la mettre en sécurité et qu'en se demandant qui, de sa connaissance, était douée avec les enfants, c'était le nom de Sarah Jane qui lui était venu. Il annonçait alors que maintenant que l'affaire est résolue, Sky et lui n'avaient plus qu'à s'en aller.... mais la fillette, doublée par Sarah Jane, demandait au Docteur si elle pouvait rester sur Terre, avec sa mère adoptive. Et celui-ci acceptait.

 

extrait du script original de la scène, cliquez pour agrandir

img141.jpg

 

    Malheureusement, le Christmas special du Docteur était alors en plein tournage et n'a pas permis à Matt de libérer suffisamment de temps. C'est donc au tenancier de la boutique et à son perroquet que sont revenus l'honneur de nous transmettre le bébé. Mais qu'importe, le Docteur aurait quand même pu avoir son rôle à jouer dans la destinée de Sky. Et c'est un Christmas special offert par la CBBC qui aurait pu réunir à nouveau le Seigneur du Temps et l'une de ses plus fameuses compagnes, afin de conclure définitivement l'histoire de cette enfant qui devait  dans tous les cas n'être  là que pour une saison.

 

    Mais avant ça, 10 épisodes devaient nous aider à compléter petit à petit le puzzle vivant qu'était la fillette.10 épisodes pendant lesquels les teasers seraient jetés, pour nous signifier de l'importance de l'enfant. Le "méchant" d'un épisode devait par exemple s'exclamer, terrorisé par la vue de Sky "Oh mon Dieu! Tu - tu restes loin de moi... Vous devez m'écouter. Elle est - l'enfant - l'enfant du Ch..." Une téléportation impromptue nous aurait alors privé de la fin de la réplique. Ce n'est pas cette semaine là que nous aurions su que le mot tronqué était... Chaos.

 

    Venu l'épisode de la révélation, il aurait été clair que Sky elle-même ignorait qui elle était. Mais il aurait aussi été clair pour les autres personnages, à force d'indices, qu'elle était bien plus que ce qu'elle semblait être. C'est pourquoi Sarah aurait pris d'elle-même l'initiative d'enquêter.

 

    Sky, de son côté, aurait probablement commencé à voir apparaître le Trickster, la nuit, dans le miroir de sa chambre. Lui promettant monts et merveilles...

 

    Sarah, toujours en pleine enquête sur sa propre fille, aurait laissé l'enfant aux mains du Professeur Rivers, afin de lui faire passer quelques tests. Et c'est lors de l'un d'entre eux que Sky se serait transformée en Trickster, lâchant une décharge d'énergie telle que le Professeur aurait été projetée -et emprisonnée - dans un écran de contrôle que Trickster!Sky se serait empressée d'éteindre.

Une fois redevenue humaine, Sky n'aurait eu aucun souvenir des évènements, ni même de sa transformation. Le professeur a disparu, et personne ne sait pourquoi ni comment.

img140.jpg

 

    A propos des transformations, RTD doutant de la validation de la CBBC quant  à l'image d'une fillette avec le visage d'un Trickster, avait prévu la possibilité de caster une actrice adulte pour ce rôle, la croissance erratique de Sky permettant d'expliquer facilement ce phénomène

 

    En option existait aussi la possibilité d'un retour de Jo Grant. Qu'une enquête archéologique aurait menée aux pieds de Sky, qu'elle aurait reconnu pour ce qu'elle était, avec quelque chose proche du traditionnel "Elle nous condamnera tous!"

 

    Ce qui par contre n'était pas optionnel mais bien fixe, était le cliffhanger de fin de l'épisode 11: le Trickster aurait alors pris possession de Sky, voulant utiliser le corps et la voix de l'enfant pour diriger le monde et amener le chaos. Et, dans la foulée, briser le coeur de Sarah Jane, puisque c'est volontairement qu'il lui en avait confié la garde.

Et c'est dans les dernières secondes de l'épisode que nous aurions appris que le Trickster ne prenait pas simplement possession de la fille de Sarah: il prenait aussi et surtout possession de sa propre fille. Ainsi donc, voici le secret de Sky que Sky elle-même ignorait: elle est l'enfant biologique du Trickster.

 

    Le tenancier de la boutique aurait mis Sarah en garde au cours de la saison, bien sûr. Il aurait avoué être lui-même victime des plans du Trickster; et il n'a pas menti: Miss Myers est bien la même biologique de Sky, mais dans ce laboratoire où elle a été conçue, tous ignoraient l'identité du père.

   Le tenancier trompé a donc remis l'enfant à Sarah avec toutes les bonnes intentions du monde, sans savoir qu'il était lui-même manipulé. Mais alors que le côté Trickster de Sky aurait commencé à émerger, et que Jo découvrait toutes ces anciennes prophéties, il aurait tenté d'intervenir, de prévenir. Trop tard.

 

   Le but du Trickster était de s'attribuer un corps physique "utilisable" dans cet univers. L'idée n'est pas claire, parce que le développement de l'épisode final n'était pas très avancé, mais il semble qu'au delà de la prise de contrôle du corps, une partie de Sky elle-même biologiquement Trickster, l'enfant aurait de toutes les façons développée 2 personnalités, et se laisserait volontairement posséder. Le combat entre ses deux facettes aurait été central dans l'épisode.

Et faire de Sky l'enfant de Sarah Jane était un bonus, que le Trickster n'a mis en place que pour asseoir un peu plus sa vengeance contre Sarah qui l'a tant de fois défié et vaincu. Pour la faire souffrir, certes, mais en lui donnant involontairement une force supplémentaire: c'est pour l'âme de sa fille qu'elle devra se battre.

 

 

 

    L'une des idées envisagées était de détruire la maison de Bannerman Road en fin de saison. Dans cette optique, le Trickster aurait transformé l'endroit en une "Trickster Tower", y enfermant Sarah. Il aurait alors été impossible de cacher l'évènement aux habitants. C'est ainsi que les parents de Clyde et de Rani auraient découvert ce que faisaient vraiment leurs enfants, et à quel point ils étaient héroïques. C'est ainsi qu'ils se seraient joints à eux pour cette ultime bataille, dans un épisode final qui aurait porté le titre de The Battle of Bannerman Road.

 

 

    Et alors qu'elle est isolée, perdue, apparemment sans armes, nous découvrons que Sarah est en fait beaucoup plus préparé que nous le pensions. Et que Jo n'a pas découvert son temple et ses prophéties par accident: c'est Sarah qui l'a envoyé là-bas, pour en découvrir plus sur ces mythes. Et l'accident du laboratoire n'était pas entièrement un accident: le champ électrique dégagé par Sky a été analysé, mesuré, étudié. Sarah sait où se trouve le professeur Rivers, et comment la libérer. Et ce sont Clyde et Rani qui s'en chargeront.

 

    Et alors que sa plaidoirie devant Trickster!Sky pour en appeler à son côté humain a échoué, Sarah prend le contrôle de ce champ électrique et "éteint" le côté Trickster de Sky juste assez longtemps pour banir définitivement Trickster père de notre dimension ("et ça aurait été vraiment définitif, cette fois", nous précise Russell T. Davies).

 

    Mais ça aurait aussi été la fin définitive de Sky, qui aurait alors acquis sa forme finale, celle d'une figure  angélique, éthérée, pleine de la sagesse et de la compassion transmise par l'éducation de Sarah Jane, qui se serait alors élevée au-dessus de toutes les dimensions pour veiller sur elles; montant la garde à jamais auprès de la prison de son père. Elle serait une dernière fois redevenue furtivement Sky l'enfant, le temps de remercier Sarah, de lui dire au revoir, avant de disparaître...

 

 

Source: Doctor Who Magazine special The Sarah Jane Companion Volume Three, Automne 2012

Repost 0
Publié par Melyssa in the Attic - dans Doctor Who Magazine - Divers
commenter cet article
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 15:50

Publié dans le Doctor Who Magazine n°424 (Aout 2010)

 

Cet traduction a été postée ici en octobre 2010 - pour ceux qui l'ont lu à l'époque, je n'y ai pas touché, je me contente de la remonter pour l'occasion - Toby Haynes risque d'être pas mal à la mode chez nous le mois prochain! Je ne remonte que la première partie, pour la suite suivez les flèches.

 

Toby Haynes partage ses photos de tournage, et son guide au jour le jour de The Pandorica Opens et The Big Bang...

 

Jour 1: Jeudi 14 Janvier  2010

"Le long chemin à parcourir"

Haynes1 On avait l'impression d'être au fin fond de l'hiver; la neige avait mis la Grande Bretagne sur pause, mais pas Doctor Who. C'était le chemin jusqu'à ma voiture que j'allais très bien apprendre à connaitre au cours des 26 jours à venir. La  tâche semblait être colossale d'aller au bout de ce tournage et de mettre au monde des scripts aussi ambitieux avec un budget "fin de série" limité. Aucune erreur n'était permise, aucun délai, pas d'argent à gaspiller, mais malgré toute mon anxiété j'étais profondément excité. Je dois ma carrière à Doctor Who et maintenant c'était ma chance de lui rendre la pareille!



 

 

Jour 2: Vendredi 15 Janvier 2010

"Il va nous falloir un plus gros bâtiment!"

Les deux premiers jours ont été nos 'jours TARDIS', et ils ont été brutaux. Nous devions tourner les scènes d'ouverture et de clôture (normalement il est préférable de faire de telles scènes clés plus loin dans le tournage, quand on est à pleine vitesse), et toute l'action 'River coincée dans un TARDIS entrain d'exploser', ce qui impliquait beaucoup de travail de caméra dynamique (j'adore secouer personnellement la caméra, pour lui donner cette impression de tremblement organique) et d'explosifs. D'après la tête de Stephan Perhsson (notre Directeur de Photographie et ami proche) en photo ici, vous pouvez voir qu'on n'a pas pu tout faire. Nous étions dans le train vers Londres, avec le sentiment d'être des ratés, après avoir visé si haut. La pression était sur nous plus que jamais - tout le monde nous observait. Cependant, le fait que nous n'ayons pas pu tourner toutes les scènes a plus tard tourné à mon avantage... Haynes2



 

 

 

Jour3: Lundi 18 Janvier 2010

"La Pandorica s'ouvre!"

Haynes3.jpgNous sommes revenus du premier week-end pour faire face à une semaine chargée de tournage sur le terrain à Swansea, où Brangwyn Hall est devenu le luxueux décor de notre "Musée National". Le département d'Art m'a vraiment rendu fier ici, et j'ai réalisé que nous n'étions pas simplement à la hauteur du script, mais que nous excellions dans chaque domaine - quelle équipe! Nous avons tourné en premier les scènes sur le toit avec le TARDIS-soleil mourrant, puis nous sommes descendus dans l'Exposition des Anomalies pour tourner l'une de mes séquences favorites de The Big Bang: la jeune Amelia qui voit et ouvre la Pandorica pour la première fois (qui était à ce moment là mon Accessoire Favori de Tous les Temps! - Un titre qu'elle a réussi à conserver pendant deux semaines!).

   Nous avons utilisé tous les trucs auxquels nous avons pu penser pour aider Caitlin à jouer pour cette scène. C'est vraiment dur pour n'importe qui de ressentir véritablement la peur et l'émerveillement devant ce qui à la vérité était une boite en bois, mais avec la musique que j'ai mis (The Map Room Theme de Les Aventuriers de l'Arche Perdue - sublime!) et moi qui lui parlais pendant tout ce temps depuis derrière la caméra, elle nous a vraiment donné quelque chose d'honnête et de captivant. C'était un moment clé dans "l'homage respectueux à Spielberg" que je voulais pour ces épisodes, pour leur donner cette qualité de film épique.Spielberg a toujours eu cette formidable faculté de rendre les scènes "les gens regardent des trucs" grandioses - pensez à Rory Shnieder sur la plage entrain de regarder les enfants jouer dans l'eau dans Les dents de la Mer, où aux scientifiques dans Rencontres du Troisième Type qui regardent le vaisseau mère atterrir et ses portes s'ouvrir, et même à Sam Neil regardant les dinosaures fouler le sol à nouveau dans Jurassic Parc.

   Si on y pense, aucun de ces acteurs n'étaient véritablement entrain de regarder les choses qu'ils voyaient, ils fixaient probablement une équipe de tournage fatiguée, qui les regardait fixement en retour! Et pourtant avec le jeu d'cteur, le mouvement des caméras, le montage et la musique, Spielberg parvient à nous glacer le sang à chaque fois.

 

Jour 4: Mardi 19 Janvier 2010

"Daleks de Pierre!"

Quand j'ai accepté le job je n'avais seulement lu que l'épisode 12, et pendant un moment j'ai pensé que c'était la fin de la saison - quel cliffhanger! Mais j'ai vite découvert que Steven était enfermé quelque part dans sa base sous-marine diabolique entrain de taper l'histoire la plus audacieuce, complexe et insensée pour l'épisode 13. Et tout ce qu'il me dira sera "Dalek de Pierre!" Cette simple combinaison de mots a provoqué quelque chose de bizarre et d'inédit dans mon esprit. J'ai su alors que ce final ne ressemblait à rien de ce qu'on a déjà vu à la télé Britannique, et encore moins dans le monde de Doctor Who!

   Rappelez-vous, j'avais cinq semaines de pré-production pour préparer ce tournage. Cela impliquait les réunions de design, de costumes et de maquillage, les recherches de lieux de tournages et le casting, ainsi que la lecture du script et le travail sur comment visualiser l'impossible.

jd4.jpg



 

Jour 5: Mercredi 20 Janvier

"Plastique Fantastique"

jd5.jpg


C'était le jour où nous avons filmé Rory entrain de tirer sur le Dalek de Pierre dans l'Exposition des Anomalies. Voir l'accessoire de la main-pistolet Auton était un pur moment de bonheur geek pour moi. Doctor Who est plein d'icones alien remplis de l'originalité et de l'imagination des auteurs. L'équipe était si désinvolte devant toutes ses choses. Je parie qu'ils étaient tellement habitués à marcher au milieu de telles énormités SF qu'ils les remarquaient à peine, mais pour moi c'était comme rencontrer mes héros - même s'ils sont supposés être les méchants!


 

Jour 6: Jeudi 21 Janvier

"Le Calin de l'Ours"

Voici Rory qui montre son amour pour le décor. Créer un Musée National réaliste était une entreprise massive pour notre designer Julian Luxton, qui a fait un travail fantastique pour trouver ces objets étranges qui seraient à leur place dans l'Exposition des Anomalies. Nous avions des pinguins du Nil, des dinosaures de l'Artique et voici un ours polaire du Grand Canyon! Les objets exposés devaient non seulement être dans le thème des Anomalies, mais j'avais aussi demandé à Julian de trouver des choses avec des têtes effrayantes - comme l'ours - pour qu'une fois dans la galerie la nuit, ça soit inquiétant pour la petite Amelia d'avoir à passer devant tous ces yeux braqués sur elle. jd6.jpg



 

 

Jour 7: Vendredi 22 Janvier

"Pris en flagrant délit!"

jdsept.jpg Filmer un Dalek dressé devant River Song était presque aussi excitant que de se faufiler avec Stephan Pehrsson à l'heure du repas pour aller jouer avec un Dalek en pierre! Ici vous pouvez voir la main de Ciaran Thompson, notre travailleur de second directeur artistique qui était entrain de dire 'Ca suffit Toby! Qu'est-ce que tu diras quand tu crieras 'ACTION!' et que le Dalek ne marchera pas parce que quelqu'un l'aura cassé en jouant avec pendant l'heure du repas!'



 

 

Jour 8: Samedi 23 Janvier

"Restore! Restore!"

Voici Barney, notre opérateur Dalek chevronné, qui se prépare à restaurer le Dalek dans la lumière de la Pandorica. Nous avons utilisé un 'filtre lumineux' spécial sur la caméra ce jour pour obtenir ce fantastique éclat de lumière blanc qui explose sur l'écran. Ca donne vraiment l'impression que la lumière de la boite est physiquement magique plutôt qu'un simple effet rajouté par ordinateur. Je voulais que ça ait un air d'Indiana Jones quand il active le 'le médaillon de Râ' dans la salle des cartes de Tanna dans Les Aventuriers de l'Arche Perdu. jd8.jpg



 

 

Jour 9: Lundi 25 Janvier

"A travers l'univers"

jd9.jpg

   C'était un jour de folie, dans la matinée nous avons eu deux heures dans le musée de Cardiff pour filmer l'arrivée de la petite Amelia avec sa Tante Sharon. (Comme pour Stonehenge, ma théorie était d'installer l'idée que vous êtes dans un vrai musée dans les quelques premières scènes, et ensuite le reste pouvait être tourné ailleurs.) De là nous avons déménagé au Millenium où nous avons tourné les scènes de River en prison, dans le parking. Puis nous avons à nouveau déménagé pour filmer la scène du bar Maldovarium, dans un night club au centre de Cardiff, encore une fois avec Alex Kingston et le merveilleux Simon Fisher Becker dans le rôle de Dorium. J'ai adoré tourner cette scène de bar, qui comme vous l'avez probablement deviné, était mon homage à la scène de la Canteena dans Star Wars avec un twist à la Casablanca! J'espère que Dorium reviendra parce que c'est un personnage vraiment intéressant.

   Vous vous imaginez peut-être que déménager une équipe d'un endroit à un autre est quelque chose de simple et de rapide, mais ça ne l'est pas. Avec plus de 50 personnes qui font des boulots différents avec des tonnes d'équipement à démonter, remonter et à charger dans des vans, ça peut prendre un paire d'heure même à l'équipe la plus rapide pour aller  d'un point à un autre. Et chaque minute passée est une minute de tournage en moins, nous mettant encore plus de pression sur le dos pour compléter les scènes rapidement et efficacement, sans parler de brillamment!


 

 

A SUIVRE...


doublefleche2

Public Image 425
Le Journal d'un Réalisateur - Partie 2
Accueil  -  Sommaire de la catégorie
Repost 0
Publié par Melyssa in the Attic - dans Doctor Who Magazine - Divers
commenter cet article
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 17:08

Source: DWM Special n°26 : The Eleventh Doctor - Volume One

Chaque épisode est doublé d'un encart Editing qui revient sur les Edits faits sur les scenarii d'origine

Traduction faite par mes soins, si vous reprenez, citez la source!

 

 

   A l'origine, l'épisode devait s'ouvrir sur le toit du Ministère et montrer ce qui semblait être un panorama paisible de Londres sous le soleil de l'été... jusqu'à ce que la sirène annonçant un raid se mette à résonner et que la patrouille apparaisse dans le ciel.

 

   Alors que le TARDIS se matérialise, une courte scène dans le vaisseau a été coupée. S'étant changés de leurs vêtements couverts de vomi de The Beast Below, Amy se regardait dans le miroir pendant que le Docteur enfilait sa veste et ajustait son noeud. "Il vous appelle juste comme ça?" demandait Amy, "Il vous appelle, comme si vous étiez copains?" "ça remonte à loin," expliquait le Docteur. "Je me suis battu au poing avec lui au Soudan. Esquivé une attaque d'insectes avec lui en 45. Suis allé à son service commémoratif en 65. Très émouvant. Nourriture infecte. " "Sérieusement?" demandait Amy. "Ouais," continuait le Docteur, "Les sandwiches étaient tous cornés aux coins. Et non, il ne téléphone jamais. Donc ça doit être important!" (L'omission de cette scène a été en partie rattrapée par une ligne de dialogue additionnelle du Docteur: "Winston, mon vieil ami!")

 

   Dans le couloir, alors qu'elle suivait Churchill, Amy saluait une WAAF et disait "Salut!" "Oui, tu vas peut-être vouloir arrêter de faire ça,' suggérait le Docteur. "Ne vous en faites pas," lui assurait sa compagne "je vais pas leur embrouiller la tête. Je leur dirai pas qui va gagner la guerre ou comment inventer la télé à écran plasma." Après que Lilian a parlé lors de la réunion de Churchill, Amy devait lui faire un clin d'oeil.

 

   En sortant de l'ascenseur Amy s'interrogeait sur la prononciation du nom de ses ennemis de Churchill: "Naazi?" "Chut!" murmurait le Docteur. "Naazi?" répétait Amy. "C'est juste comme ça qu'il le dit," expliquait le Seigneur du Temps. Une fois sur le toit, Bracewell donnait à l'origine l'ordre de 'cesser le feu', après quoi Amy s'exclamait "Mince!" "C'est impossible. Ça n'est pas possible," insistait le Docteur lorsqu'il regardait les plans des Daleks.

 

   Alors que la sirène indiquant la fin de raid vient de retentir, pendant que le Docteur fait les cent pas dans la pièce, Amy observait la carte accrochée au mur et demandait à Blanche qui passait, "Vous êtes ici depuis longtemps?" En réponse, Blanche indiquait un poster qui disait "les conversations imprudentes coûtent des vies" puis expliquait, "J'ai rejoint les WAAF aussi tôt que j'ai pu. Je voulais aller dans la Marine en fait." "Ouais?" demandait Amy. "Mais l'uniforme d'Air-Force est plus joli," ajoutait Blanche en souriant. "Qu'est-ce qui ne va pas avec elle?" demandait Amy, ayant remarqué l'air inquiet de Lilian. "Lilian? Pauvre agneau," disait doucement Blanche, "Son fiancé est porté disparu." "Son... fiancé?" répondait Amy. "Oui," affirmait Blanche, "vous avez quelqu'un?" "Quoi?" disait une Amy choquée, "Oui. Il est... loin. Très loin." "C'est affreux, n'est-ce pas?", sympathisait Blanche, et demandait à Lilian "toujours pas de nouvelles?" " Non, rien," disait la WAAF. "Écoute, va prendre une pause un petit moment," la pressait Blanche, "tu sembles épuisée." "Je vais bien", assurait Lilian.

 

doublefleche2

Editing The Beast Below   Production Notes 417
Accueil  -  Sommaire de la catégorie
Repost 0
Publié par Melyssa in the Attic - dans Doctor Who Magazine - Divers
commenter cet article
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 12:33

Source: DWM Special n°26 : The Eleventh Doctor - Volume One

Chaque épisode est doublé d'un encart Editing qui revient sur les Edits faits sur les scenarii d'origine

Traduction faite par mes soins, si vous reprenez, citez la source!

 

 

     Un certain nombre de révisions ont été faites sur The Beast Below, et une séquence particulière - les évènements qui conduisent à et incluent la première rencontre du Docteur avec Liz Ten - a été fortement coupée lors d'un ré-enregistrement.

Quand Timmy tente de se faire une chemin vers l'ascenseur, le grand et mince Winder lui disait, "Elle (Mandy) a dit que tu avais eu un zéro - tu ne montes pas avec nous." "C'est bon," disait le garçon à Mandy, "nous prendrons le prochain." "Je te vois sur la place du marché," lui disait la fillette en se glissant dans l'ascenseur.

A l'origine, dans l'ascenseur, Timmy donnait sa destination "207e étage". L'introduction du poème récité par la fille a aussi été coupé ("L'homme et la bête, par Angela Talwinning, 13 ans. Ce poème a été sélectionné pour votre voyage"), de même que les protestations de Timmy alors que la cabine descend ("pourquoi tu descends? Non, tu vas dans le mauvais sens!").

 

     Quand Amy émerge les yeux grands ouverts du TARDIS au milieu de la foule d'Oxford Street, le Docteur lui disait à l'origine "Et bien, ferme la porte!" (comme vu dans le Doctor Who Confidential).

Alors qu'Amy s'exclame qu'elle ne porte que sa chemise de nuit, le Docteur répondait, "ta chemise de nuit est bien. Tu es au milieu d'une culture différente, dans un monde différent, une époque différente - les gens vons juste supposer que tu es une cinglée."

Alors qu'Amy regarde autour d'elle, elle ruminait sur le fait qu'elle ne "m'attendais pas à ce que l'espace soit aussi... fish and chips."

 

     Après que le Docteur a dit à Amy qu'il soupçonnait qu'ils soient dans un état policier, Amy remarquait "Bon sang! C'est comment dans votre tête? "De grandes montagnes russes, remplies de génies, tous entrain de crier wheeee!' répondait-til, avant d'indiquer Mandy, "Elle s'en va, suis-la."

Après que le Docteur a demandé à Amy de parler des Smilers à Mandy, Amy demandait "pourquoi vous ne lui demandez pas?" "Je viens de lui rentrer dedans quatre fois en moins d'une minute,' répondait le Docteur, "elle pense que je suis un harceleur avec un problème d'équilibre. Asez de blabla, vas-y!" Une fois Amy partie, le Docteur retournait sur le marché et faisait semblant de regarder les étalages, mais en réalité il observait Peter qui le surveillait.

 

     "Regardez le Smiler. Il vous met en garde,' remarquait Mandy alors qu'Amy approche de la tente. "Oui, c'est quoi ces trucs?" demandait Amy. "Tout le monde est au courant pour les Smilers," disait la fillette, "est-ce que vous êtes timbrée?" "Regarde-moi," disait la nouvelle venue avant de se tourner à nouveau vers la tente. Après avoir interrogé la fillette sur "en-dessous", Amy demandait "Quel âge as-tu?" "J'ai 12 ans,' répondait Mandy. "Et bien, tu n'es pas douée pour ça,' rétorquait Amy.

Pendant qu'Amy force la serrure, Peter se frayait un chemin dans la foule, ayant perdu la trace du Docteur. Vaincu, il retournait à la cabine téléphonique qu'il avait utilisé précédement  et s'arrêtait, étoné de voir le Docteur nonchalament appuyé dessus entrain de lire un magazine appelé Le tricot pour les filles." Vous m'avez vu poser un verre d'eau sur le sol," disait le Docteur, sans même lever les yeux, "puis vous avez appelé quelqu'un. Vous allez l'appeler à nouveau et organiser une rencontre et vous allez le faire maintenant!" Il s'éloignait et ouvrait la porte de la cabine pour Peter.

 

     A l'origine lorsque Mandy demande à Amy  si elle est avec son petit ami, la kissogram de Leadworth répondait, "Nah, mon petit ami est à la maison dans son lit.'

Quand Amy disparait dans la tente, la fillette attendait dehors, demandant "Vous allez  bien? Il y a quoi là-dedans?"

 

     Pendant ce temps, Le Docteur et Peter avançaient dans les ruelles de Londres. "J'adore votre tenue. Ca fait très moine. Etes-vous un moine?" demandait le Docteur. "Je suis un Winder,' expliquait Peter, "j'ai prêté serment de loyauté  envers les mécanismes de ce vaisseau." "Vous avez prêté serment d'allumer les lampadaires?" demandait le Docteur, mais Peter s'était arrêté et indiquait le bout de la ruelle où Liz Ten attendait.

Après le départ de Peter, le Docteur demandait "Qui êtes-vous?" "Qui je suis? Qui êtes-vous, camarade?" rétorquait la femme masquée. "Oh, juste un visiteur, je ne fais que passer. Du vaisseau... Belgique," répondait le Docteur, "Qu'est-ce que vous faites ici?' Il regardait le panneau de contrôle derrière la femme, duquel pendaient des fils."Les navettes ne circulent plus depuis 50 ans", commentait Liz Ten, " Comment avez-vous franchi l'immigration?" "Je connais un gars qui fait un truc,' bluffait le Docteur alors qu'il examinait le panneau, commentant, "sérieusement, qu'est-ce que vous faites, c'est probablement dangereux." "Et où avez-vous garé le TARDIS?" demandait la femme au grand étonnement du Docteur, "Je vous ai observé sur les moniteurs - c'est vous sans la moindre erreur. Je me demandais si vous viendriez nous rendre visite, un jour." "... désolé, hello? Je vous connais?" demandait le Docteur. "Et bien vous avez foutrement intérêt, camarade. Mais peu importe. Qu'est-ce que vous pensez de ça?" demandait Liz en indiquant le panneau. "Echangeur d'énergie paralèlle, ' disait le Docteur, "ça transfert l'énergie du circuit principal vers les circuits secondaires du reste du vaisseau." "Et?" demandait la femme. "Et qui êtes-vous?" contrait le Docteur. "Ca n'a pas d'importance," répondait Liz, "Ca, oui, regardez ça." "Ok," approuvait le Docteur, "Qu'est-ce que je suis entrain de regarder?" "L'impossible vérité dans un verre d'eau," expliquait Liz.

 

Pendant ce temps, Mandy attendait en s'ennuyant devant la Cabine de Vote marquée "Occupée" pendant que la fillette aux poèmes parlait depuis le moniteur: "Obéis à tes peurs/Et aux secrets gardés/Oublie les pleurs/Qu'un jour tu vas verser/Ici-bas, profondément/Se déroule un festin,/Dans le noir se cachent les dents/ De la bête des confins." 

A l'intérieur de la cabine, après avoir été accueillie par le Smiler dans le box 300C, Amy demandait "Qui est-ce?" "Vous êtes ici parce que vous avez fait montre de curiosité sur le fonctionnement interne du STARSHIP UK," expliquait le Smiler.

 

     De retour dans l'arrière ruelle, le Docteur s'agenouillait pour observer les machines pendant que Liz, communicateur en main, lui disait, "votre petite camarade - on s'est occupé d'elle, si ça vous intéresse. Elle est en sécurité." Elle poussait l'appareil sur le sol près du Docteur, qui jetait un regard au circuit avec tous ses points clignotants et demandait, "comment savez-vous que j'avais une camarade?" "Oh, je suis très douée," répondait la femme masquée. "Mais timide?" demandait le Docteur, "Ou est-ce que vous avez l'un de ces gros boutons sur le nez, un vraiment énorme, qui brille dans le noir, un qui fait mal. Un vrai Rudolh...' Il s'arrêtait alors que le masque tombait sur le sol, et il levait les yeux vers son visage, en disant, "ah, j'avais raison, alors." "Je suis Liz," disait la femme, "Liz Ten, et ouais, vous devriez savoir qui je suis."

 

     "S'il vous plaît, ne bougez pas," disait le Smiler à Amy alors que son identité était vérifiée, ce à quoi elle répondait "ouais, ça va peut-être pas marcher...".

Puis, de retour devant le panneau dans la ruelle, une Liz impatiente demandait au Docteur, "Vous avez déjà compris, ça vous saute aux yeux." "Compris quoi," demandait le Docteur, "Ça n'est qu'un échangeur d'énergie, il n'y a rien à... Non! non, c'est ridicule." Attrapant son tournevis, il commençait à travailler sur les câbles pendant que Liz commentait, "Bizarre, n'est-ce pas? Tellement évident que vous regardez au travers." "Ça n'est pas connecté," s'exclamait le Docteur alors qu'il regardait les tuyaux vides. "Ça ne fait rien, c'est factice, c'est???" "Une mise en scène!" s'exclamait Liz, "Tout n'est que mise en scène. Et je vais vous faire gagner un peu de temps. Chaque échangeur sur ce vaisseau est exactement pareil. Ce vaisseau n'a pas d'énergie. C'est pour ça qu'il n'y a aucune vibration sur le pont. C'est pour ça que l'eau reste immobile dans le verre - il n'y a pas de machines. Ce vaisseau est factice." "Mais nous somme dans l'espace. C'est vraiment le vrai espace là dehors!" pointait le Docteur. "Oui," approuvait Liz, "Nous voyageons vraiment, dans le vrai espace... dans un vaisseau factice." "Mais comment?" demandait un Docteur étonné, en se tournant à nouveau vers l'échangeur. "Sais pas," répondait Liz, "C'est un mystère. Mais maintenant que vous êtes là, je parie que ça ne va pas rester un mystère longtemps!" "Vous avez une grande confiance en moi - d'où ça vient?" demandait le Docteur en se retournant pour découvrir que Liz Ten avait disparu, mais remarquant son communicateur sur le pont.

S'en allant pour retrouver Amy, il était suivi dans l'ombre par Liz Ten...

 

     "Citoyen, vous êtes sur le point de faire un choix important,' disait Morgan à Amy dans la cabine de vote, "Faites-le calmement et avec discernement." Après qu'Amy a fait son choix, l'écran devait afficher cette légende "VOUS AVEZ CHOISI D'OUBLIER. PARTEZ EN PAIX."

A l'extérieur de la cabine, alors que le Docteur vient de dire à Amy que les Seigneurs du Temps sont venus avant les humains, Amy demandait, "C'est quoi Seigneur du Temps? C'est l'intitulé de l'emploi? C'est pour ça que vous êtes aussi autoritaire, vous êtes le patron du temps, rien que vous?" "Ouais, rien que moi," répondait le Docteur, "c'est ton lot." "Menteur," répondait Amy, à quoi le Docteur répondait par un regard perçant avant qu'elle ne poursuivre, "Vous avez dit 'nous sommes venus les premiers!' Nous?" Le Docteur l'ignorait et continuait à passer son tournevis sur le panneau en commentant "Je ne peux pas avoir accès au film, mais les boutons fonctionnent. Comme c'est stupide - je peux voter mais je n'ai pas le droit de savoir!".

 

     Alors qu'une Liz masquée approche de Mandy et ôte son déguisement, Mandy devait la regarder avec émerveillement. Liz agiteait son communicateur en disant "Oui, c'est moi, ne t'inquiète pas. Voyons voir ce qui est arrivé à tes amis..."

 

     Une fois arrivés dans la mystérieuse chambre rouge, alors que le Docteur lui suggère de se détendre et de trouver un coin calme, Amy demandait "C'est quoi, le sol?' à quoi il répondait, "ce n'est pas un sol..."

    Après avoir expliqué qu'il faisait vibrer les récepteurs chimiques, il ajoutait "Si ça a des récepteurs chimiques. S'il te plaît, aie des récepteurs chimiques."

 

Alors que le Docteur et Amy se préparent à être vomis hors de la bouche, une séquence dans le chantier du sous-sol montrait une Liz Ten sans son masque qui émergeait d'un ascenseur et entendait la voix distordue du Docteur qui demandait à Amy si tout allait bien. Mandy la suivait, demandant d'une voix hésitante "Où sommes nous? Est-ce qu'on est En Dessous?" "Je ne sais pas," répondait Liz, "Je n'ai jamais réussi à descendre aussi bas jusqu'à aujourd'hui. Est-ce que tu es assez courageuse pour ça, Mandy?" "Non," répondait la fillette. "Bien," disait Liz, "dans ce cas tu peux venir." "Vous n'aimez pas les gens courageux?" demandait la fillette, à qui Liz répondait, "j'aime les gens honnêtes." La paire entrait alors dans une pièce au bout du couloir dans laquelle elles voyaient des queues de scorpions émerger, toutes reliées à des électrodes. Alors que la femme et la fillette les contemplaient, les queues se tournaient pour les regarder.

 

     Lorsque les Smilers émergent de leurs cabines, le Docteur disait à Amy, "Ils essayent juste de nous faire peur." "Ils essayent? s'exclamait Amy alors qu'ils entendaient Liz dire "Pardon!" derrière eux. Après avoir abattu les Smilers, Liz expliquait, "C'est bon, ce ne sont que des androïdes. Une extension du système de sécurité du vaisseau."

Alors que le groupe fuit les Smilers qui s'auto-réparent, ils  arrivaient à la porte des cages et Liz s'exclamait "soniquez-la!" Derrière eux, d'autres cabines de smilers commençaient à s'ouvrir...

Plus tard, de retour dans le couloir, Liz commentait, "On peut retourner à mes appartements."

 

   Avant que la bande du Docteur ne rentre la chambre de Liz, ils avançaient dans de longs et spacieux corridors. "Buckingham Palace, hein?" demandait le Docteur. "Nous l'avons transposé," expliquait Liz Ten, "C'est bon pour le tourisme."

La scène dans la chambre s'ouvrait à l'origine avec le Docteur qui s'agitait en observant le masque de Liz alors qu'Amy attachait ses cheveux devant le miroir en disant, "regardez-moi, la nuit juste avant. Ma tante dit que ton mariage, c'est le jour où tu grandis - et j'ai les cheveux plein de vomi d'extra-terrestre." Quand Liz s'émerveille de voir tout ce que le Docteur a accompli en une après-midi, elle ajoutait, "je savais que vous le feriez si je vous indiquait la bonne direction."

"Peter, qu'est-ce que c'est que ça?", demandait la Reine au Winder qui entrait dans la chambre. "Ça, c'est respecter son serment", ajoutait le Docteur en remarquant que Peter était mi-Smiler, mi-humain. "Vous venez avec nous maintenant," ordonnait Peter."

Il y avait alors une courte scène montrant le Docteur, Amy, Liz et deux Winders démoniaques émergeant d'un ascenseur et contemplant le spectacle du haut de la tour de Londres, avec un pont suspendu à la place de la Tamise. "La Porte des Traîtres," observait Liz, avant de s'adresser avec sarcasme aux Winders, "Sortez les armes, les garçons."

 

   Faisant face à Hawthorne, Liz déclarait être la plus Haute Autorité : "La tête de l'Etat, droit devant vous, les gars, et me voici, qui me tiens là, et qui vous dit, non!"

Quand le Docteur dit à la Reine de regarder son masque, elle s'énervait, "Qu'est-ce qu'il y a avec mon masque!!"

Dans le message enregistré, la jeune Liz Ten dit à son moi plus âgé, "Le Grande-Bretagne était seule, sans aucune ressources pour s'échapper,' et que quand la Star Whale sera libérée, "Nos enfants crieront à nouveau, puis le silence, pour toujours."

Quand le Docteur fait remarquer que ceux qui l'entourent ne sont que des humains, il ajoutait, "ça n'est pas le cas?".

Alors que le Docteur commençait à travailler pour empêcher la baleine de souffrir, il expliquait, "Ça me prendra environ une heure. Pendant cette heure, personne ne me parle!"

 

   Quand Timmy retrouve Mandy, il disait, "Je ne suis pas sensé parler aux gens..." "Mais tout va bien maintenant,' lui assurait la fillette, "tout ira bien." "Tu m'as laissé," disait le garçon, "Dans l'ascenseur, tout seul, tu m'as laissé." "Je sais, répondait Mandy en le serrant dans ses bras devant la queue du scorpion, "je suis désolée, je suis tellement désolée."

 

   "Il ne vous abandonnera jamais", assurait Amy à Liz à propos de la baleine, "regardez autour de vous.Si vous ne l'aviez pas autant chassé, qu'auriez-vous?"

Après qu'Amy a expliqué comment elle avait compris les motivations de la baleine, le Docteur disait, "Amy... c'était insensé. Tu ne pouvais pas savoir ça." "Vous ne le pouviez pas," répondait Amy, "mais j'ai déjà vu ça." "Encore plus vite!" appelait Hawthorne, vérifiant le tableau de bord, "nous ne sommes jamais allés aussi vite, c'est incroyable."

La fin de la scène où le Docteur enlaçait Amy a été coupée et intégrée à une nouvelle scène devant la vitre d'observation.

 

   "Viens ici, Pond!" disait à l'origine le Docteur à Amy alors qu'ils se dirigeaient vers le TARDIS, en expliquant à sa nouvelle amie comment il sautait les jours ennuyeux pour passer directement aux jours importants. "Donc, je ne retourne pas à Leadworth,' disait Amy. "Oh, tais-toi!" répondait le Docteur, avant de la regarder d'un air sérieux et d'ajouter, "Écoute, ce que tu as fait pour moi là-bas. Tu m'as sauvée - de tant de façons, de façons que tu ne peux même pas commencer à..." "Ouais, assez de vous, à mon tour," disait Amy en commençant à expliquer qu'elle devait être rentrée le lendemain matin." "Pas de soucis, je peux faire ça,' assurait le Seigneur du Temps.

 

doublefleche2

Editing the Eleventh Hour 
Editing Victory of the Daleks
Accueil  -  Sommaire de la catégorie
Repost 0
Publié par Melyssa in the Attic - dans Doctor Who Magazine - Divers
commenter cet article
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 10:00

Source: DWM Special n°26 : The Eleventh Doctor - Volume One

Chaque épisode est doublé d'un encart Editing qui revient sur les Edits faits sur les scenarii d'origine

Traduction faite par mes soins, si vous reprenez, citez la source!

 

 

     Lorsque le Docteur goûte un yaourt et le recrache, il demandait à l'origine à Amelia, "c'était quoi ça??" "Un yaourt", répondait la petite fille.

Alors que le Docteur proposait ensuite du bacon, il ajoutait "j'adore le bacon!" et - après avoir recraché la tranche de bacon - il commentait à propos des haricots, "C'est tout ce dont il s'agit, les haricots!" avant d'ajouter son assertion tout aussi incorrecte, "ça ne peut pas mal tourner avec du pain et du beurre!".

Après avoir demandé du poisson pané et de la crème anglaise, le Docteur disait à Amelia, "Poisson à la crème anglaise! C'est de moi, je l'ai inventé." "Vous êtes amusant,' commentait Amelia.

 

     Quand la femme policier prévient le Docteur que les renforts sont en chemin, le Seigneur du Temps nouvellement régénéré répondait; "Je peux nager! Je suis un très bon nageur maintenant. Oh, et excellent au football - c'est nouveau! Bonne vue, bienvenue à nouveau! Droitier, pression sanguine un peu basse. Oooh, sympa, les reins."

 

     Dans le pavillon des comateux, quand le Dr Ramsden examine Barney, elle commentait, "Voici Barney. Homme à tout faire, vit seul, il est un peu... et bien, individuel. Son seul ami était son chien, en fait. Un peu triste."

 

     Quand le Docteur menotté se sermonne lui-même pour n'avoir pas vu le filtre de perception, il ajoutait "Je n'étais pas prêt. Je ne le suis toujours pas."

Son dernier avertissement, "Reste dehors!" alors qu'Amy rentre dans la pièce sinistre, a été coupé. "Mais il n'y à personne ici..." disait Amy en entrant dans la pièce et en s'approchant de la table.

"Ok, réfléchis, allez," continuait le Docteur alors qu'Amy fouillait la pièce du regard, "Ça a des filtres de perception - c'est arrivé par une tout petite faille, donc c'est probablement un multi-forme, ouais, ça doit être un multi-forme..."

"Rigolo, ce tournevis,' observait Amy à propos de l'accessoire qu'elle venait de décoller de la pâte visqueuse sur la table. "Hilarant," répondait le Docteur attaché dans le couloir.

 

     Quand Barney et son chien sortent de la pièce, Amy demandait à l'origine, "Qui êtes-vous?" et disait au Docteur "C'est juste un homme et un chien."

Alors que l'homme-chien révèle ses dents aliens, Amy demandait "Qu'est-ce qu'il va nous faire?" "Quelque chose de mauvais,' répondait le Docteur. "En général, c'est quelque chose de mauvais."

Alors qu'ils se sont échappés par le jardin, après que le Docteur ait demandé à Amy si elle avait des questions, il se demandait "Où sont-ils? C'est sensé être une piste de patinage - ça devrait être rempli de mégaphones, et de gens, et de 'bordel où est mon café?'"

 

     Alors qu'il rencontre Mme Angelo et qu'il lui assure que son visage est un tout nouveau, le Docteur se tournait vers Amy et lui demandait en référence à son commentaire à propos du nom Amelia "qu'est-ce qui ne va pas avec les contes de fées?" "J'ai grandi", répondait Amy, "vous avez raté ça." Cependant, le Docteur était déjà entrain de faire rapidement défiler toutes les chaînes télé et commentait sur l'oeil, "il est partout. Sur toutes les chaînes."

 

     Après avoir annoncé que les poursuivants du Prisonnier Zero s'apprêtaient à faire bouillir la planète, il continuait, "Bienvenue à la fin de la vie sur Terre. Vous êtes à Leadworth. Ca ne sera pas un gros changement.".

Alors que le Docteur s'assoit devant la mare au canards, Amy demandait, 'Vous allez juste rester assis là?" "Pourquoi pas?" répondait le Docteur, "pourquoi je ne resterais pas simplement assis là?" Amy le regardait, déçue, et disait "Parce que j'ai attendu douze ans." Piqué au vif, le Docteur se relevait et commençait à observer les villageois.

 

Lorsque Amy prend les clés de la voiture à son propriétaire, elle expliquait "Désolée, Mr Henderson - affaire officielle de police." Tout en regardant le Docteur se faire immobiliser via sa cravate, le chauffeur disait à Amy, "je croyais que tu étais une kissogram." J'ai eu une promotion,' expliquait la jeune femme. "C'est quoi le problème avec toi?' insistait le Docteur attaché, "Pourquoi tu continues à m'immobiliser?"

Lorsque Amy dit au Docteur qu'il devrait parler rapidemment, le Seigneur du Temps répondait, "S'il vous plaît, je n'ai pas besoin d'une folle!!" "Ce n'est pas de la folie - c'est de la curiosité," rétorquait Amy, balançant les clés dans ses mains tout en continuant d'un ton menaçant, "La folie, c'est quand je vous emmène faire un tour. Maintenant. Qui êtes-vous?"

Pour prouver son identité, le Docteur, en rendant la pomme à Amy, ajoutait "Ta première pensée quand ça a atterrit dans ton esprit - c'est tellement petit."

 

      Ruminant sur le lien psychique du Prisonnier Zero, le Docteur continuait à expliquer, "Un patient dans le coma, un endroit parfait pour se cacher - dans les rêves d'un mort-vivant." "Il est exactement comme la marionnette!" s'exclamait Rory, regardant toujours le Docteur. "Une marionnette?' s'exclamait le Docteur. "La ferme!' ordonnait Amy.

 

      Parlant à Amy et Rory sur l'herbe à propos des aliens qui ont menacé la Terre, le Docteur continuait, 'je ne suis pas prêt pour ça! Je ne peux pas encore faire ça - ma tête, ma stupide tête." "Qu'est-ce qu'elle a qui ne va pas?" demandait Amy. "Le système a planté, il est toujours en redémarrage. Je ne suis qu'à moitié fini, je ne suis pas prêt," expliquait le Docteur. "Qu'est-ce qu'il dit? Je ne comprend pas," intervenait Rory. "Et bien, vous devrez être prêt, n'est-ce pas?" insistait Amy, ignorant son "petit ami". "Je sais!" rétorquait le Docteur, "tu ne crois pas que je le sais??"

Quand le Docteur commente sur les huit déguisements du multi-forme, Rory expliquait à l'origine "j'ai fait des études pour être docteur à cause de lui." Alors que le Docteur décide d'emprunter le portable de Jeff et se prépare à partir, il se retournait et demandait à Rory; "non, attends - comment as-tu fait pour faire des études pour être docteur et finir infirmier?" "Sans succès," expliquait l'infirmier. "Ok!" répondait le Docteur avant de partir en courant.

 

      Quand Mme Angelo rentre dans la chambre de son petit fils, elle demandait à propos du Docteur, "Jeff, est-ce que c'est ton ami gay?" "Mamie, je ne suis pas gay,' insistait Jeff. "Il ne l'est pas, vous savez," affirmait le Docteur après avoir vu ce qu'il y avait sur l'ordinateur de Jeff, "Bien, tu as la wi-fi?". Embrassant le vide, il déclarait "Oui, bonne wi-fi, forte!" "Devrais-je aller faire une tasse?" demandait Mme Angelo à la fin de la scène.

 

     A la réception de l'hôpital, quand Amy téléphone au Docteur, Rory demandait, "mais comment peut-il être réel? Ton ami imaginaire, comment peut-il être revenu?"

Plus tard, alors que Rory et Amy entrent dans le couloir saccagé de l'hôpital, Amy s'exclamait à l'origine, "Oh mon Dieu!"

Après qu'il soit arrivé dans le hall des comateux, le Docteur affrontait la créature Mère/Enfant et disait, "Prisonnier Zero, nous y voilà à nouveau. Lequel es-tu cette fois. Oh, elle!" Il se dirigeait vers le lit de la patiente pour regarder les photos de la femme avec ses enfants. "Oh, c'est minable,' disait-il, "Une gentille femme, qui rêve de ses enfants - et tu te promènes avec son visage, mettant fin au monde."

"Je vais mourir,' disait la mère quand le Docteur essaye d'assurer au Prisonnier Zero que personne n'a à mourir.  "Tu retourneras en prison," insistait-il.

Quand le Docteur déclare que quelqu'un a ouvert la faille, la mère, curieuse, demandait, "Vous ne savez pas?" "Je ne sais pas quoi?" répondait le Docteur. Après que la mère aie raillé le Docteur avec la voix de l'enfant, elle demandait, "C'est pour ça que vous vous inquiétez encore?" "... pourquoi je m'inquiète?" répétait le Docteur déconcerté. "Ce monde peut brûler, et n'importe quel autre - c'est sans importance. Rien n'a jamais été important,' continuait l'alien.

"C'est un vaisseau! Juste là haut, c'est un vaisseau!" s'exclamait Rory en voyant le vaisseau Atraxi à travers les fenêtres de l'hôpital.

Avant de disparaître, le Prisonnier Zero disait au Docteur, "La Pandorica va s'ouvrir."

 

      Après que le Docteur soit parti en courant de l'hôpital, Rory demandait "On devrait le rattraper?" Amy le regardait, perplexe.


doublefleche2

Le Journal d'un Directeur Partie 3  
Editing The Beast Below
Accueil  -  Sommaire de la catégorie
Repost 0
Publié par Melyssa in the Attic - dans Doctor Who Magazine - Divers
commenter cet article
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 09:48

Jour 19: Samedi 06 Février

"Home Sweet Home''

jd19.jpg

 C'était un retour bienvenu que de rentrer au studio, je peux vous le dire! Après presque deux semaines de tournage en location à la période la plus froide de l'année, retrouver les lumières du studio c'était comme être en vacances! Nous avions quelques scènes sympa et simples à faire à l'intérieur de la tente romaine qui avait été construite dans le studio 3. Sur le chemin pour m'y rendre je suis passé devant le TARDIS de David Tennant placé devant un écran vert pour un photoshoot, ici à gauche.



  

 

Jour 20: Lundi 08 Février

"Tout le monde est là"

Sur mon chemin vers le plateau, je me suis retrouvé à fouiner dans ce vieux carton pour y découvrir ceci: les main-revolvers des Autons, prêtes pour la grande scène de révélation des Romains. C'était un autre grand moment pour moi, j'étais là en face à face avec une autre légende de Doctor Who qui gisait là dans un vieux carton abîmé.

L'équipe était aussi blasée que d'habitude, mais une nouvelle fois  j'étais en vénération!
jd20.jpg



 

Jour 21: Mardi 09 Février

"Franchir les portes'" 

jd21.jpg Ce jour était officiellement notre premier jour sur le plateau de Underhenge. C'était un moment spécial que de marcher dans ce décor pour la première fois, c'était le plus grand décor jamais construit pour Doctor Who et on l'aurait cru tout droit sorti des Aventuriers de l'Arche Perdu avec de la texture et des détails partout où on regardait.Je me suis tellement emporté à tourner que j'ai passé toute la matinée juste à filmer la bande franchir les portes, laissant six pages de script à tourner dans l'après-midi! C'était assez tendu mais la 'Stedicam' (une caméra à main montée sur des stabilisateurs) est venue à notre rescousse - c'est la caméra parfaite pour Matt, qui adore bouger librement partout et qui va n'importe où à n'importe quel moment. La Stedicam nous a permis de le suivre avec des mouvements fluides. C'est un équipement assez cher donc il faut choisir soigneusement ses jours, mes les résultats peuvent être vraiment cinématographiques.



 

 

Jour 22: Mercredi 10 Février

"Plus très frais'" 

Jusque là mon accessoire préféré était la Pandorica elle-même, mais tout a changé quand j'ai vu cette petite merveille! C'est le gag 'bou!' ultime. Millennium Effects l'avaient parfaitement équipé pour qu'il s'ouvre d'un coup et révèle ce vieux crâne desséché construit pour jaillir à la commande. Mon plan pour cette scène était de de donner une sensation aussi physique que possible. Je pense qu'il y avait une tendance dans les saisons précédentes à séparer les effets soit en CGI, en prosthétiques ou en effets pratiques, mais je savais que pour tirer le meilleur de cette Cybertête nous aurions besoin des compétences des trois. The Mill a animé les cables qui ont tiré la tête vers Amy, Millenium a équipé le système d'ouverture et de fermeture et RealFX a fait jaillir les fléchettes paralysantes. jd22.jpg



 

 

Jour 23: Jeudi 11 Février

"Le Combat des flambaux" 

jd23.jpg Voici notre Cyberman à un bras qui se fait équiper pour l'action. J'étais si excité par les éléments de cette séquence, elle mettait à l'épreuve notre budget et notre emploi du temps, mais nous savions que si nous arrivions au bout ça serait le grand moment d'action de l'épisode. J'étais vraiment ravi du costume du cyberman - toute la rouille et les rayures - ça a vraiment aidé à lui donner un côté réaliste et physique. Deux idées me sont venues à la dernière minute; l'une était l'usage du flambeau par Amy pour se protéger elle-même, et l'autre était la lentille spéciale 'trouble" utilisée lorsque nous filmions le Cyberman de son point de vue alors qu'elle s'évanouissait.  Quand vous agitez cette lentille spéciale, elle étire et distord l'image, et vous fait vous sentir nébuleux rien qu'à regarder.



 

 

Jour 24: Vendredi 12 Février

"L'attention aux détails'" 

Ca a vraiment attiré mon regard, j'ai remarqué que le Département  d'Art avait marqué toutes les armes des cybermen dans la salle de garde avec le logo de la Pandorica. Je n'avais même pas demandé à ce que ça soit fait mais leur attention aux détails était vraiment impressionnante quelquefois - il y a de l'amour dans chaque centimètre carré de leur travail! jd24.jpg



 

 

Jour 25: Lundi 15 Février

"Le Jour des Monstres" 

jd25.jpg C'était notre plus grosse journée de personnages secondaires - le jour où le Docteur a fait face à tous les ennemis qu'il avait jamais rencontré (ou, comme le disait le script, 'enfin, du moins autant qu'on peut se le permettre!') tous dans une même pièce. C'était un jour sous haute pression, avec beaucoup de plans à faire et le temps qui défilait. Les monstres sont toujours compliqués à filmer, ils prennent des heures à être prêts - rien que les raccords maquillage entre chaque prise prenaient 25 minutes! Mais je pense que le plus dur était pour les acteurs dans les costumes. La chaleur devait être incroyable et certaines des armures (comme celles des cybermen) pesaient une tonne. Ça devait être épuisant simplement de se tenir debout, sans parler de se déplacer. De manière surprenante, mes favoris ont été les Sontarans - particulièrement le colonel Stack joué par Christopher Ryan. Chris est un vrai gentleman et un grand professionnel (il était aussi l'un de mes héros d'enfance en ayant joué Mike dans The Young Ones), mais sous ce maquillage il était terrifiant - J'avais même peur de lui donner des directives! Les Sontarans sont ceux qui semblent le plus alien, je crois, parce qu'ils sont comme des géants plein de muscles réduit presque à hauteur du genou. Vraiment déconcertant!



 

 

Jour 26: Mardi 16 Février

"La fin au début'" 

C'était mon dernier jour de plans principaux et ma dernière scène avec Matt et Karen (la séquence d'ouverture de l'épisode 12 où ils trouvent le message de River sur la montagne). C'était ma seule scène entièrement tournée sur fond vert de tout le bloc, ce dont j'étais très content, puisque presque tout le reste était quasiment fini. Dans cette scène, toutefois, The Mill a à nouveau fait un travail fantastique en rendant la jungle de la 'Planète 1' aussi réaliste que possible. Quand j'ai vu les effets finis j'ai été étonné de voir à quel point les plants rapprochés des feuillages semblaient réels, il s'avéra que The Mill avait en fait envoyé quelqu'un aux Kew Gardens pour filmer des plans supplémentaires de plantes exotiques pour 'habiller' les plans serrés. Je pense que tout au long de cet épisode ils ont vraiment réalisés certains des effets les plus convaincants qu'ils aient jamais fait pour Doctor Who. L'un de mes moments préférés en post-production aura été de faire un saut chez The Mill pour voir les derniers plans sur lesquels ils travaillaient, pièce par pièce l'épisode prenait forme et c'était vraiment très excitant. jd26.jpg



 

Fossiles dans le temps... 

jdfin.jpg

Quand j'ai commencé à filmer ce bloc j'avais l'impression d'être face à une tâche énorme et insurmontable, une tâche si ambitieuse que je n'était pas sûr d'en être capable. Bien que la plupart du temps ça ait été difficile et souvent stressant, je ne me suis jamais autant amusé sur un plateau. Je me suis tenu droit à côté des géants de Stonehenge, j'ai décapité un Cyberman, j'ai contrôlé un Dalek de l'intérieur et j'ai fait explosé un Fez... mais par dessus tout j'ai travaillé avec les meilleurs acteurs et la meilleure équipe dont un directeur puisse rêver. Je serais éternellement reconnaissant à Steven, Piers et Beth pour m'avoir donné cette opportunité de jouer - ahem - je veux dire de travailler sur Doctor Who.

 

  FIN.

 

doublefleche2

Le Journal d'un Réalisateur - Partie 2 
Editing The Eleventh Hour
Accueil  -  Sommaire de la catégorie
Repost 0
Publié par Melyssa in the Attic - dans Doctor Who Magazine - Divers
commenter cet article
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 13:30

Publié dans les Doctor Who Magazine n° 424 (Aout 2010) et 426 (Octobre 2010)


 

Toby Haynes partage avec DWM ses photos du tournage, poursuivant son guide au jour le jour du Season Finale...

 

 

Jour 10: Mardi 26 Janvier

"Moments"

 

Dans cette scène Amy réalise qu'elle a oublié le Docteur. Steven a écrit que ses larmes devaient tomber sur le journal TARDIS de River et l'impact marquer la réalisation colossale d'Amy. Même après avoir ramené Rory, tué et ressuscité Amy, et détruit et rebooté l'univers entier, cette petite larme marque le plus grand moment d'émotion du final.

   Ces 'Moments' sont ce que j'essaye d'identifier dans mes scripts pour les délivrer sur le plateau. Pour exemple, quand je lis dans le script l'opportunité d'un grand moment pour un méchant (comme le plan du "Restore!" pour le Dalek), je sais que je dois créer dans la performance, l'angle et la musique quelque chose qui vous fera bondir derrière le canapé. De la même façon, si on a besoin d'un moment de comédie, je dois m'assurer que la scène est pleine d'esprit et le timing parfait. Et bien sur, si l'opportunité est à l'émotion il est crucial que l'intensité des sentiments atteigne vos maisons de manière significative.

   Ici, grâce l'excellente performance de Karen, à l'utilisation du ralenti extrême (en miroir avec la séquence ralentie de la fin de l'épisode 12), aux effets sonores et à la musique épique de Murray Gold, nous avons rendu cette larme aussi énorme qu'une supernova.

jd10

 

 

 


Jour 11: Mercredi 27 Janvier

"Là où tout a commencé"

jd11.jpg

Le jour de notre retour chez Amy à Leadworth et là où le onzième Docteur a commencé ses aventures il y a bien des épisodes de cela. Nous avons eu un peu de mal à décider où se dérouleraient les dernières scènes de l'épisode 13. Steven Moffat avait à l'origine écrit la scène River/Docteur dans le square de Leadworth, mais il s'est avéré trop coûteux de redécorer tout le square juste pour cette scène. A la place, puisque nous retournions chez Amy pour l'ouverture de l'épisode 13, c'est devenu plus économique et parfaitement logique pour l'histoire de terminer la saison ici. Ça montre juste que toutes les restrictions économiques n'ont pas forcément un impact négatif sur la série. Comme Steven me l'a fait remarquer durant la préparation, sans les contraintes budgétaires sur le tout premier épisode de Doctor Who, le TARDIS de William Hartnell aurait été un énorme vaisseau - et cette merveilleuse vieille cabine de police usée n'aurait jamais été plus grande à l'intérieur. La plus grande idée SF de la télé est née pour des raisons économiques!

 


 


Jour 12: Jeudi 28 Janvier

"Tout est dans les détails..." 

Voici la couverture originale du livre lorsque nous avons filmé Alex Kingston qui le découvrait dans la maison d'Amy. Nous avons ensuite réalisé que nous avions raté le coche avec l'illustration de la couverture; la boite de Pandore aurait dû avoir un genre d'écho visuel avec la boite de Pandorica à Underhenge. Nous avons plus tard dû recréer une partie de la chambre d'Amy dans le studio pour quelques plans de la petite Amelia endormie pendant que le Docteur lui raconte une histoire, ce qui m'a aussi donné une chance de re-faire une prise rapide du plan où River saisit le livre, maintenant avec une couverture différente. jd12.jpg



 

 

Jour 13: Vendredi 29 Janvier

"Le Docteur dit au revoir"

jd13.jpg  Aujourd'hui nous avons filmé le discours d'adieu du Docteur à Amelia endormie. Matt a fait trois prises en tout, chacune avec une intensité émotionnelle différente, mais pour mon bonheur il éclaté dès la première. Matt est un acteur extraordinaire, un vrai rêve pour tout directeur. Quand il faut recommencer pour n'importe quelle raison - vous pouvez  souvent avoir à faire plus d'une prise pour chaque plan. La plupart du temps on arrive à rester en dessous de trois mais à quelques occasions il vous faudra en faire beaucoup plus - Matt ne se contentera pas de refaire la même performance encore et encore, il l'embellira, il fera bouger les choses d'une manière ou d'une autre. Il offre toujours quelque chose d'inattendu, quelque chose qui va au delà de ce qui est écrit dans le script. Ici à gauche une photo de la "boite à soniques", où sont gardés les différents tournevis soniques.; il y en a un pour les cascades qui est très solide et presque indestructible, donc vous pouvez le faire tomber et il ne se brisera pas; un autre a une lampe torche à l'intérieur (nous avons utilisé celui-là plus tard quand le Docteur descend dans le Underhenge); et il y a ceux qui s'ouvrent avec la lumière et le bout qui s'ouvre à la commande de Matt. (Il y en a deux comme ça parce que si l'un d'entre eux est cassé ou si les batteries sont déchargées, on peut le remplacer instantanément.)



 

 

Jour 14: Lundi 1er Février

"Auto-assemblé!'" 


J'adore cette photo du TARDIS prêt à être monté dans Margam Park (qui est devenu l'ancienne Bretagne dans nos scènes romaines.) Le TARDIS est une icone tellement incroyable, avec une histoire riche et longue. Je n'arrivais pas à croire que j'allais vraiment diriger une scène où il se matérialiserait et que le Docteur et ses compagnons en sortiraient en se demandant où ils étaient - combien de fois ai-je regardé cette même scène avec tant de différents Docteurs et compagnons? C'est le plus étrange quand on fait cette série, on ne filme pas juste une autre scène, on contribue à une énorme masse de travail qui se construit depuis plus de 40 ans et maintenant on en devient une petite partie. Aucune autre série télé dans le monde n'est comme ça!

jd14.jpg


 

Jour 15: Mardi 2 Février 

"Une seule nuit" 

jd15.jpg Nous y sommes - ou plutôt, Matt y est! (c'est lui sur la photo, je crois qu'il était entrain de crier quelque chose comme "Nous y sommes!" ) Il a fallu des semaines pour planifier notre venue ici et une fois ou deux il a semblé qu'on ne pourrait pas le faire. Nous avons en premier lieu envisagé de le construire, mais ça aurait absorbé tout le budget décor et nous avions le Underhenge et le Musée National à construire également. Donc nous avons commencé les négotiations pour tourner sur le site. Les limitations étaient massives; la distance depuis notre QG du Pays de Galles, les heures pendant lesquelles nous étions autorisés à filmer, même l'herbe sous nos pieds devait être protégée, et tout ce qui impliquait les vraies pierres devait être tourné en cette seule nuit froide et brumeuse. Mais je sais que tous ces efforts valent largement la peine. En étant vraiment là on établit le vrai Stonehenge de façon tellement énorme si tôt dans l'épisode, on peut ensuite prendre plus de liberté avec les autres scènes...



 

 

Jour 16: Mercredi 03 Février

"Foamhenge" 

Après notre unique nuit dans le vrai Stonehenge nous sommes retournés à Margam Park où "Foamhenge" nous attendait. C'était assez risible au premier abord, quatre ou cinq fausses pierres comparée à la gloire ancienne des originales. Mais avec un choix minutieux des angles et des lumières je savais qu'on passerait par dessus ça. Nous avions aussi The Mill à nos côtés, qui fournissaient les vaisseaux qui attiraient le regard au dessus. Nous avons été très audacieux avec les lumières et les effets de vent, je  voulais que ces vaisseaux aient le plus d'impact physique possible, et plus tard nous avons traités les plans filmés de la même façon, des tonnes de jets de lumière et de secousses de caméra. Ma principale inspiration pour la scène était Rencontre du troisième type, quand on devine la forme des OVNIS juste par leurs silhouettes et par les lumières qu'ils dégagent. (NB si vous observez attentivement les designs des vaisseaux vous verrez, parmis d'autres classiques, un vaisseau spacial Zygon - ajouté à ma demande personnelle!). Chapeau bas à The Mill, ils ont fait un boulot incroyable en les rendant aussi réels et aussi caractéristiques que possible. Excellent travail. jd16.jpg



 

 

Jour 17: Jeudi 04 Janvier

"Le Grand Discours'" 

jd1sept.jpg Voici Matt juste avant que nous filmions son grand discours aux vaisseaux aliens au dessus de Foamhenge. Il était quatre heures du matin et cet étrange brouillard descendait sur nous, il était fabuleux et je hurlais "Filmez! Filmez!", mais à peine le temps de se retourner qu'il était déjà parti - saleté! Nous voulions que la scène ait cette allure de concert de rock, avec tous les projecteurs, la fumée et le bruit des vaisseaux qui volaient au dessus. Je crois même que Matt écoutait beaucoup les Rolling Stones pour capter la vibe de Mick Jagger. Je me souviens avoir lu ce discours à un ami lorsque j'ai eu le script pour la première fois, et avoir senti les frissons monter dans ma colone vertébrale, une si belle pièce d'écriture, l'essence de ce qu'est le Docteur de Matt/Steven.



 

 

Jour 18: Vendredi 05 Janvier

"Buggies'' 

C'était notre quatrième et dernier 'jour' de tournage nocturne. Nous faisions ce qu'on appelle des 'nuits complètes' quand on travaille de sept heures du soir jusqu'à six heures du matin. C'est un emploi du temps plutôt brutal, parce qu'on n'a jamais vraiment assez de sommeil la journée. C'était la première fois que je faisais des nuits complètes et j'étais inquiet de l'état de mes capacités à prendre des décisions à quatre heures du matin, mais en fait on découvre qu'on s'adapte assez vite. Ceci est une photo de notre buggy, mon moyen de transport préféré autour de Maram Park - je n'ai pas pu m'empêcher de le conduire moi-même! Il y avait tellement de boue à la fin de notre séjour que c'était le seul moyen de sortir de là rapidement. C'était comme Glastonbury là-dedans, j'étais déjà tombé deux fois dans cette mer de boue, et pendant tout ce temps Karen et Arthur devaient s'agenouiller dans cette gadoue et nous jouer le moment fort de l'épisode 12 - la mort d'Amy. Ca c'est du dévouement à son art! jd18.jpg


A SUIVRE...

 

doublefleche2

Le Journal d'un Réalisateur - Partie 1  
Le Journal d'un Réalisateur - Partie 3 
Accueil  -  Sommaire de la catégorie
Repost 0
Publié par Melyssa in the Attic - dans Doctor Who Magazine - Divers
commenter cet article
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 07:39

Là ça va plus du tout, c'est la catastrophe, je suis en retard de partout, et il faut se rendre à l'évidence, je n'aurai pas le temps de traduire l'article donc je vais me contenter de scanner le tableau récépépétatif. (ouuuh!! c'est mauvais!!!! haaaaannnn, la honte ces scores!!! )

 

final-ratings.jpg

 

Le récapépétatif de la moyenne de chaque saison:

   -Saison 1 (2005) : 7.9M

   -Saison 2 (2006) : 7.7M

   -Saison 3 (2007) : 7.5M

   -Saison 4 (2008) : 8.0M

   -Saison 5 (2010) : 7.7M

 

Si quelqu'un veut s'y coller (et parce que je suis super fière d'avoir réussi à scanner toute une page sans que la moitié soit illisible (voui, je suis particulièrement pas douée avec ces machins)) voici l'article original en anglais.

 

 

doublefleche2

Public image 424
Production Notes 417
Accueil  -  Sommaire de la catégorie
Repost 0
Publié par Melyssa in the Attic - dans Doctor Who Magazine - Divers
commenter cet article
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 16:56

Ecrit par Tom Spilsbury
Traduit par http://melyssaintheattic.over-blog.com

Si vous reprenez tout ou partie de cette traduction merci de citer la source ;)


 

   Doctor Who se bat contre les soaps, les émissions de recherche de talents et la Coupe du Monde...

 

   Les audiences de Doctor Who pour les derniers épisodes de la première saison de Matt Smith se sont maintenues à un haut niveau, en dépit de la concurence de Britain's Got Talent, de la Coupe du Monde, et du bon vieil été Britanique.

 

   Le dixième épisode de la saison, Vincent and the Doctor, a été vu par 6.76 millions  de spectateurs le samedi 5 juin (6.29 millions sur la BBC One et 0.47 million sur la BBC HD). C'était plus qu'assez pour faire de Doctor Who le deuxième programme de la BBC le plus vu de la semaine, précédé seulement par l'épisode du mardi soir d'EastEnders, qui a fini à 7.01 millions. Le conte de Van Gogh était loin devant les trois autres visites à Albert Square*, cependant, qui sont inhabituellement passés sous la barre des six millions (pour des raisons qui deviendront claires dans un moment). Comme d'habitude, Doctor Who bat son concurrent sur ITV1 d'une bonne distance - une autre édition du jeu The Whole 19 Yards, qui a chuté à 3.46 millions.

   Sur cette semaine-ci les charts télé ont été dominés par l'émission de recherche de talents de ITV1 Britain's Got Talent, qui concluait sa quatrième saison avec une semaine gonflée en épisodes - 11 au total. La finale elle-même, diffusée le même soir que Vincent and the Doctor, a captivé plus de 13 millions de spectateurs - indéniablement un nombre impressionnant en ce jour, mais bien en dessous des 18 millons qui ont suivi la finale de 2009 - démontrant une nouvelle fois à quel point tous les programmes télévisés sont affectés pas le climat d'été. L'abondance d'épisodes de Britain's Got Talent dans les charts hebdomadaires (dont une partie était programmée en concurrence directe avec EastEnders), a repoussé Doctor Who à la 17e place - bien que ce soit assez trompeur. Le Docteur n'a été battu en fait que par 4 programmes dinstincts; Britain's Got Talent, EastEnders, Coronation Street, et une seule édition de Emmerdale. Le reste de la télévision était à la traine quelque part derrière.

 

   L'épisode de la semaine suivante, The Lodger, s'est retrouvé dans une position peu enviable, étant programmé sur la BBC One en même temps que l'Angleterre démarrait sa campagne pour la Coupe du Monde avec un match contre les USA. Le passage du Docteur sur Aikman Road s'est trouvé en conflit direct avec le rabattage avant-match d'ITV1, et c'est sans surprise que Doctor Who a été battu par son concurrent sur ITV1 pour seulement la deuxième fois depuis son retour à la télévision en 2005.  ( La première étant lorsque l'épisode de 2008 Silence in the Library s'est trouvé en concurrence directe avec la finale de Britain's Got Talent.)

   The Lodger a néanmoins été vu par 6.44 millions de spectateurs (5.98 millions sur la BBC One et 0.46 million sur la BBC HD) - une baisse pour cette saison de Doctor Who, c'est vrai, mais une audience qui serait enviée par la plupart des dramas à la télévision en 2010, même sans avoir à faire face à un match de football de l'Angleterre. La rencontre Angleterre vs USA a rassemblé environ 12.34 millions de personnes devant ITV1 (et au moins un autre million sur ITV HD - bien que les audiences précises ne soient pas disponibles au moment de mettre en presse), devenant sans surprise le programme le plus vu de la soirée, et de la semaine. Doctor Who, certainement perturbé par la programmation, a de nouveau réussi à se maintenir dans le Top 20 du bout des dents (à la 20e place), mais une nouvelle fois les statistiques sont un peu trompeuses. A part trois matches de la Coupe du Monde (Uruguay vs France le vendredi soir et Allemagne vs Australie le dimanche soir ont tous les deux dépassé les 7 millions de spectateurs), Doctor Who s'est trouvé uniquement derrière les soaps habituels - trois des quatres épisodes d'EastEnders, les huit (!) éditions de Coronation Street, et les cinq visites à Emmerdale.

   Malgré une grille des programmes difficile, Doctor Who était toujours devant le reste des plus grands succès de la télé - Holby City, Junior Apprentice, Countryfile, Who Do You Think You Are? et le drama de la semaine d'ITV1 Father & Son ont tous obtenus des audiences non négligeables autour des 5-6 milions.

 

   Au moment où ce numéro était envoyé en presse, le DWM attendait toujours la confirmation des résultats des deux derniers épisodes de la saison - mais les premières indications suggéraient que les audiences étaient remontées, et que Doctor Who allait réclamer sa place dans le top 10 pour ces semaines. Nous écrirons sur ces audiences - en plus d'un tour d'horizon complet des audiences de la saison, incluant les statistiques du iPlayer et les audiences des rediffusions de la BBC Three - dans le prochain numéro. (les statistiques du iPlayer continuant d'être phénoménales, entre parenthèses, The Eleventh Hour ayant maintenant dépassé les 2.1 millions de vues - un record pour n'importe quel programme via ce service. Chaque épisode de cette saison a atteind au moins un million de vues sur le iPlayer.)

 

à noter: je n'ai pas traduit le dernier paragraphe, qui abordait les audiences australiennes.


* L'endroit où vivent les personnages d'EastEnders.

 

 

doublefleche2

Public Image 423  
Public Image 425
Accueil  -  Sommaire de la catégorie
Repost 0
Publié par Melyssa in the Attic - dans Doctor Who Magazine - Divers
commenter cet article
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 17:13

Ecrit par Tom Spilsbury
Traduit par http://melyssaintheattic.over-blog.com

Si vous reprenez tout ou partie de cette traduction merci de citer la source ;)

 

    

     Le Public opte pour l'enregistrement et le visionnage différé alors que la vague de chaleur de l'été arrive...

    Les audiences pour la nouvelle saison de Doctor Who se sont maintenues à un solide niveau sur sa première moitié - la série se maintenant confortablement dans le Top 20 des programmes, tout comme la quasi totalité des épisodes au cours des cinq dernières années.
    Ce qui a sensiblement changé, c'est l'heure et la manière dont les gens choisissent de regarder la série qui est en pleine évolution.
Les épisodes qui constituent la première saison de Matt Smith ont souvent été programmé bien plus tôt que les épisodes de Christopher Eccleston et David Tennant - et ceci a mené à un bien plus grand nombre de personnes enregistrant les épisodes, ou les regardant via le iPlayer (qui n'existait pas avant la saison de 2008). Ces épisodes étaient rarement diffusés avant 19h, alors qu'un seul des épisodes de Matt Smith a été diffusé aussi tard. La combinaison du fait que moins de gens sont à la maison plus tôt dans la soirée, et de températures particulièrement élevées durant le mois de Mai, a conduit à quelques audiences 'sur la soirée' un peu plus faibles qu'habituellement - mais il est clair que ces spectateurs 'manquants' regardent toujours Doctor Who.

      The Vampires of Venice, par exemple,  a été diffusé particulièrement tôt, à 18h le samedi 8 Mai, et a officiellement attiré 7.68 millions de spectateurs (7.28 millions sur la BBC One et 0.40 millions sur la BBC HD). Cependant, environ 1.5 million de spectateurs de ces audiences totales ont regardé l'épisode via un enregistrement (sur DVD, Sky Plus, ou même une bonne vieille VHS) - un nombre bien plus élevé par rapport à il y a quelques années.
   Il semble que ça soit la tendance à travers toute la télévision - bien que cela soit plus particulièrement vrai pour Doctor Who, suggérant que les spectateurs sont particulièrement attentif au fait de pouvoir visionner les aventures du Docteur même s'ils ne sont pas présents un samedi soir. Les audiences du BBC iPlayer, qui sont comptabilisées à part, sont également très impressionnantes. A l'heure où nous écrivons, The Vampires of Venice a été vu plus de 1.2 millions de fois via le service. Les épisodes précédents de cette saison (qui sont toujours disponibles et ce jusqu'à la transmission du final) ont eux aussi atteint des nombres élevés sur le iPlayer, avec son premier épisode, The Eleventh Hour, qui a maintenant dépassé les 2 millions de vues - un record pour n'importe quel programme de la BBC.
   En se basant exclusivement sur les audiences TV, The Vampires of Venice se plaçait uniquement derrière le programme de ITV1 Britain's got Talent pour le samedi soir, et sur toute la semaine seuls les épisodes d'Eastenders, de Coronation Street et de Lewis sont parvenus à faire de meilleures audiences. Le programme en compétition directe avec la série, Funiest Ever You've Been Framed de ITV1 était considérablement loin derrière Doctor Who avec 4.50 millions de spectateurs.

   L'épisode de la semaine suivante, Amy's Choice, a été vu par un nombre très similaire de spectateurs - 7.55 millions (7.06 millions sur la BBC One, 0.49 millions sur la BBC HD). Encore une fois, le facteur 'visionnage différé' est clairement visible - environ 1.4 millions de ce total ont regardé un enregistrement. En 2005 un épisode typique de Doctor Who était regardé par environ 0.5 millions de personnes via un enregistrement, donc une nouvelle fois, c'est intriguant de constater à quel point les habitudes de la télé sont entrain de changer, avec de nombreux autres programmes qui ajoutent également plus d'un million de spectateur à leurs audiences sur la soirée.
   Comme l'épisode précédent, Amy's Choice était encore derrière Britain's Got Talent, Coronation Street et Eastenders - ainsi qu'un épisode de Emmerdale et un flash News non programmé de la BBC, puisque 8.73 millions de personnes ont regardé Gordon Brown démissionner de son poste de premier ministre le mardi 11 mai, et l'entrée de David Cameron au Numéro Dix.
   Malgré tout, Doctor Who était toujours confortablement installé dans le Top 20, bien au dessus de shows populaires de la BBC One comme Outnumbered, Ashes to Ashes, Have I got News For You et Casualty. A nouveau, la concurrence directe de la série sur ITV1 était loin derrière; Funniest You've Been Framed ayant attiré 4.23 millions de personnes.

   Le samedi 22 mai vit la transmission de The Hungry Earth, coïncidant avec la vraie première grosse vague de chaleur un samedi soir. Comme c'était à prévoir, les audiences télé sont restées basses sur toute la soirée, les programmes diffusés avant le début de soirée étant particulièrement touchés. Les audiences initiales suggéraient que Doctor Who avait tout juste atteint les 4.5 millions à 18h20 sur le samedi soir lui-même, mais cet inhabituel petit nombre a finalement été rattrapé par un très grand nombre de personnes enregistrant le programme. The Hungry Earth a fini avec une audience officielle de 6.49 millions (6.01 millions sur BBC One, 0.48 millions sur BBC HD) - une augmentation massive de 2 millions sur les premières audiences.
   Bien que cela reste indéniablement un nombre plus faible qu'à l'habitude pour Doctor Who - la plus faible audience jusqu'à présent pour cette saison - il maintient le record de 100% des épisodes dépassant les 6 millions depuis 2005, et est aussi légèrement plus élevée que trois épisodes de David Tennant également diffusés durant les mois d'été.
   Pour remettre ce nombre dans son contexte, pendant que Doctor Who était diffusé sur la BBC One, The Whole 19 Yards sur ITV n'a pas dépassé les 2 millions de spectateurs, moins de la moitié de son audience habituelle. Britain's Got Talent, Eastenders, Coronation Street, Emerdale, le final de Ashes to Ashes et les résultats finaux de Over the Rainbow ont compté parmi les programmes qui sont parvenus à faire mieux que les audiences de Doctor Who au cours de la semaine - mais malgré tout, le Docteur était encore loin devant le reste des programmes. Ce n'est pas qu'un petit exploit pour un samedi après-midi ensoleillé! Entre-temps, au moins 2 millions de personnes ont regardé The Hungry Earth sur la BBC Three ou via le iPlayer, donc même si l'audience 'brute' pouvait sembler plus faible, un total impressionnant de 9 millions de spectateurs ont vu l'épisode d'une manière ou d'une autre, maintenant The Hungry Earth au niveau des épisodes précédents de la saison.

   La seconde partie de l'aventure des Siluriens, Cold Blood, a vu les audiences revenir au niveau habituel, avec 7.49 millions de spectateurs (7.04 millions sur la BBC One, 0.45 millions sur la BBC HD). Encore une fois, ces audiences concourent très favorablement avec les autres programmes, avec The Whole 19 Yards sur ITV1 atteignant le nombre très respectable de 4.69 millions en compétition directe avec Doctor Who. Plus tard dans la soirée Britain's Got Talent a facilement dépassé les 10 millions, comme à son habitude, mais le concours de l'Eurovision, diffusé sur la BBC One et la BBC HD face à l'émission de Simon Cowell, n'est parvenu à rassembler que 5.83 millions de spectateurs - son audience la plus faible depuis des années.
   Comme pour les épisodes précédents, de nombreux spectateurs ont reporté leur visionnage et ont regardé un enregistrement. Autour de 1.8 millions de l'audience totale a vu l'épisode en différé. Au cours de la semaine, Cold Blood n'a été battu que par Britain's Got Talent, Eastenders et Coronation Street, et a atteint exactement le même taux d'audience que le match amical Angleterre-Mexique pré-coupe du monde - démontrant que six ans après son retour à la télévision, Doctor Who est toujours confortablement  installé en première Ligue.
 


doublefleche2

Build your Own K9 
Public Image 424
Accueil  -  Sommaire de la catégorie
Repost 0
Publié par Melyssa in the Attic - dans Doctor Who Magazine - Divers
commenter cet article