Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Acheter

amazonfr.jpg amazonuk.jpg

 

Rechercher

Liens

En français:
Beans on Toast, site et forum francophones de référence
http://www.doctor-who.fr/images/boutons/001.jpg



En anglais:

http://2.bp.blogspot.com/_qN19cENfquw/Sl-y6-VJCbI/AAAAAAAAAXI/-8nuZXje2YE/S1600-R/th_gallifreybaselogo.pnggebannerad1.jpg



Liens divers

http://www.neuralcluster.net/images/banners/neuralclusterbanner.png  kronik.png

 

http://www.neuralcluster.net/images/banners/neuralclusterbanner.png  God Save the Queen

 

Game of Thrones

 

 

 

22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 10:55

Yep, 3 épisodes et je suis déjà en retard. Du coup on va prendre la version courte.

Et commencer par leur faire remarquer que tant à pomper autant dans le chaudron Westerien de HBO cette année, ils auraient pu au moins y piocher le point essentiel, la première leçon d'escrime que nous a donné Jon Snow:

Stick 'em with the pointy end, you moron!! Rolling Eyes





La semaine fut longue à se ronger les ongles jusqu'à l'os dans l'attente d'enfin connaitre la réponse à cette dévorante question: pourquoi? POURQUOI? Pourquoi y-a-t-il un alien phosphorescent qui se balade à oualpé chez Merlin?? Notre lanterne enfin est éclairée. De manière tout à fait inattendue, la chose est la clé. En voilà une que personne n'avait vu venir, dites donc! Mais peu importe: en soit, si cette histoire de clé est bazardée aussi vite c'est que de toute façon le but n'était pas tellement d'en faire un mystère et qu'on n'a pas vraiment cherché à la cacher dans la première partie. D'autant que comme personne n'a fait non plus remarqué que dans le même genre, Dawn était beaucoup plus mignonne, il est évident que tout amateur de Fantastique connaît déjà trop bien ce truc pour ne pas le sentir arriver.
Donc j'en conclus que le but ultime de cette chose toute nue qui brille dans le noir était de me faire bêtement rigoler à chaque apparition. En ça, elle a été d'une efficacité redoutable.


Enfin, gagnons du temps et ne parlons que de l'essentiel. Mordred. Ah làlà, je sens que ça va encore être tout un poème cette histoire .
Excusez-moi, je sais que c'est tout à fait mal placé, mais j'ai trouvé ce moment où Merlin retire la cape du dos de Mordred très érotique What a Face



Finalement ça aura été vite pour nous coller Mordred autour de la table, c'est bien. D'autant que le garçon a scrupuleusement suivi la première règle du chevalier, à savoir oublier d'être moche, et je lui en suis tout à fait reconnaissante (ben tant qu'à faire, si on dispose je me sers hein).
Il a une espèce de crispation faciale qui ressemble fort à celle de son jumeau maléfique aux grandes zoreilles, c'est troublant. Ils se ressemblent jusque dans leurs mimiques, ça me perturbe tout plein. Et au delà de ça, y a une connexion très perturbante entre ces 2 là. Je sais pas à quel point c'est joué et à quel point ce sont juste les acteurs qui ont accroché, mais ça colle la chair de poule! (ouais, quand y a 2 fois perturbé sur la même ligne, c'est qu'on l'est vraiment d'abord Razz )

A part ça, il est fort sympathique ce garçon. Il avait quand même l'air de beaucoup aimer sa Morgana, et dès qu'ils sont plus d'accord sur la couleur de la moquette il lui colle un coup de poignard dans le dos - c'est tout à fait rassurant de le voir maintenant traîner à Camelot où les conflits sur la déco sont fréquents. Pourtant bizarrement d'une certaine manière ça fait montre d'une certaine droiture geek
C'est intéressant aussi qu'il ait volontairement choisi de lui-même porter le coup à Morgana alors que je suis à peu près certaine qu'il savait que Merlin allait envoyer une décharge. Bien sûr, on peut se dire que peut-être c'est un coup monté, mais ça leur demanderait bien trop de neurones donc oublions cette idée et tenons-nous-en pour l'instant à la supposition qu'il l'a vraiment poignardée. Tout un tas de conséquences: il gagne la confiance d'Arthur mais perd probablement définitivement celle de Morgana; il range Arthur de son côté pour plus tard, rembourse une dette ou voulait-il sincèrement le protéger? Il permet à Merlin de garder encore un peu plus longtemps son secret... parce qu'il veut le protéger, qu'il a besoin que la magie de Merlin reste secrète ou qu'il veut se mettre Merlin dans la poche? Je suis sûre que dans sa petite tête qui a l'air aussi bien pleine que bien faite, il voit aussi sont intérêt dans les conséquences que ce geste aura côté Morgana.

Et là, c'est qu'on commence à avoir un certain nombre de gens qui réfléchissent dans cette série (bon Gwen elle réfléchit qu'à moité, elle pond un plan d'enfer et oublie un petit peu d'armer la souricière mais passons). Ca va nous demander un certain temps d'adaptation vous savez, on n'est pas tellement habitués!


(Et sinon: C'est qui la patate qui a cassé Aithusa que j'aille lui péter le nez????? )

Repost 0
Publié par Melyssa in the Attic - dans Merlin (Reviews)
commenter cet article
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 08:47

Ca faisait longtemps que j'avais pas joué à ça! Et encore plus longtemps que j'y avais pas pris du plaisir, dans le cas de Merlin.

 

 

Bon sang de bon sang, il faut bien le dire: niveau photographie, cet épisode envoie méchamment. C'est beau... les plans sont magnifiques, l'étalonnage des couleurs est à tomber (notamment dans la forêt, on avait jamais eu de telles teintes dans la forêt... pourtant on y a passé une chiée de scènes en 4 ans). Bref, niveau esthétique, on gobe tout et on en redemande.

Pour le reste, on va pas changer une recette qui fonctionne et on nous fait un épisode d'intro tout à fait dans la lignée des saisons précédentes. Et on nous gratine l'ensemble d'un tas de remakes de scènes déjà vues 100 fois, qui auraient pu donner lieu à un drinking game assez rigolo d'ailleurs (on aurait tous fini beurrés comme des coins, cétipa marrant). Notez que parce que ça fait perpette les oies qu'on les a pas vu, ça fait plus fan-service que lourdingue en fait. Ca passe bien.

Et pour tout vous dire, je me suis bien amusée. Ce qui était plutôt une bonne surprise vu que j'attendais queue d'alle. Tellement queue d'alle qu'en fait jusqu'à hier matin je n'envisageais même pas de regarder cette saison. J'avais l'intention d'abandonner là Merlin, tant j'ai été déçue par la saison 4. Donc forcément, apprécier un épisode, même sans s'en taper le cul par terre, ça fait du bien (et l'avantage, c'est que je suis à 200% spoiler-free. Au point que jusqu'à ce qu'il apparaisse à l'écran, je ne connaissais même pas le titre de l'épisode!)


Prenons la bête par le début: Merlin qui prend 40 secondes d'ouverture pour nous montrer qu'il sait toujours courir, c'est plutôt une bonne nouvelle. Pour enchaîner avec la traditionnelle prise de bec débile avec Arthur (et nous de boire un coup): ça aussi ils savent, c'est bien. Ils ont l'air de reprendre en route une dispute qui dure depuis 10 ans, premier d'une longue série d'indices jalonnant l'épisode pour nous indiquer que y a une cocotte minute qui est comme qui dirait sur le point de cracher sa vapeur.

Tout ça histoire de combler le temps de pomponnage de la Reine. Qui a un tas de choses intéressantes à nous raconter, depuis le temps.

En premier lieu, que son décolleté est toujours aussi avantageux (buvons un coup pour fêter ça).



Et ensuite, qu'elle se fait grave chier à jouer les Reines, finalement. On n'a rien à faire de ses journées, on s'inquiète pour son Roi, et ce d'autant plus qu'on n'a pas de quoi se distraire l'esprit vu qu'on n'a rien à faire de ses journées, donc on a encore plus le temps de s'inquiéter, donc.... en rond pendant 2 heures. Finalement, avoir une zoulie robe, c'est chiant. M'est d'avis qu'une Gwen qui s'emmerde, ça ne laisse présager rien de bon pour la suite.


Et sinon, histoire qu'on se calme tout de suite, on nous envoie dans les dents le premier d'une longue série de plans à tomber

Et lors des repas de famille, je vous souhaite bien du plaisir à attraper la salière en milieu de table


D'autant qu'on couple la tablée avec Gwaine & friends gambadant dans le coton, calmez-vous les enfants on n'en est qu'au prégénérique et déjà mes yeux commencent à perdre la raison.

De quel chapeau magique ont-ils sortis ce travelling de malade?? thud


Définitivement ces capes rouges c'est peut-être pas discret-discret mais tout de même, ça en jette.

On finit le tour d'honneur du prégénérique avec la witchette, toujours aussi froide, toujours aussi belle, toujours interprétée avec autant de finesse qu'un éléphant au galop, bref, tout à fait de quoi retrouver rapidement nos repères.

L'avantage de mon indiférence totale à la série au cours de l'année écoulée fait que je suis passée à côté de tout, jusqu'aux annonces casting. J'ai donc fait un bon de 12 mètres en voyant débouler le doux nom de mon aimée Lindsay Duncan, suivi d'une réhausse de 4 mètres devant celui de Monsieur Liam Cunningham. La série reste apparemment fidèle à sa longue tradition de guests delamorkituent, ça sera toujours ça de pris dans le pire des cas.

Et si vous permettez, on va faire comme tout le monde et on va l'appeler Davos. Vu que j'ai même pas cherché à retenir son nouveau nom officiel chez Merlin.

Par contre, la confrontation McGrath/Cunningham, évidemment, c'est assez douloureux côté cheveux longs (ça serait vilain - mais pas faux - de dire que là aussi on peut boire un coup).

Et ça semble reparti pour une année douloureuse pour la jolie brune. Et pour moi aussi du coup


Du côté du châtal (enfin, de l'autre châtal, vu que tout le monde a son propre tas de caillou dans ce pays cette année), Gwen qui s'ennuye toujours nous permet de reboire un coup en faisant à nouveau ce qu'elle a si bien fait ces dernières saisons (et c'est tant mieux vu qu'elle est un peu la seule): elle utilise son cerveau. Nous lâche un plan qui a l'air super chouette et embarque dedans tout son petit monde en 2 temps 3 mouvements. Ca l'aura au moins occupée 5 minutes dans la journée la bichette.

Et à une exception près ça te fait une pub pour un shampoing anti-chute de cheveux du tonnerre



Nous avons ensuite l'honneur de rencontrer (et elle nous paye un coup à boire) la nouvelle méchante-gentille-méchante-infiltrée du jour, qui ma foi vu de loin est quand même relativement adorable. On en croquerait, et ça lui a donné une vraie bouffée de fraîcheur par rapport à ses prédécesseurs dans ce rôle: elle a le côté attachant qui donne un vrai relief émotionnel à sa trahison. D'habitude, ce caractère-type a la subtilité d'un panneau géant clignotant sur l'autoroute qui le rend doublement agaçant: non seulement on a envie de lui coller une beigne, mais en plus ça fait passer tous les autres personnages pour des abrutis finis de ne rien voir.
Ca n'est pas le cas ici, est c'est agréable. Et ça donne une sacrée force supplémentaire à sa dernière scène , autant pour elle que pour Gwen. Mais c'est pas encore l'heure.

En attendant, son talent naturel à la boulette fait un joli écho à un tout jeune Merlin fraîchement débarqué à Camelot y a pas si loin de ça.

Mais avec un peu moins de zoreilles



Niveau mauvaises nouvelles, c'est quand même triste de voir à quel point le budget costumes a été revu à la baisse cette année Rolling Eyes

Et du coup on en profite pour boire un coup


je veux bien qu'ils aient compris que le shirtless attiraient les jeunes demoiselles en plein éveil mais, euh... hein, bon What a Face


Et ça, c'est pas beau dites?



Ce que j'ai adoré dans cette scène, c'est l'absence de musique. J'aime la BO de la série, mais le rendu ici, ce silence, juste le soufle du vent, le craquement des brindilles, c'est wouaouw. D'autant que j'ai investi récemment dans un bon casque pour ma télé et que ma foi, ce genre de travail sur la bande son, au casque, c'est une sacrée expérience. En contrepartie dès que t'as l'effet "bouh!" du bonhomme tu fais un bon jusqu'au plafond xD. (tiens, ça me fait penser qu'il me faudrait regarder le 305 au casque. Là aussi le travail du son était épique)


Et la transition vers la vision dans les vagues de la marre, arf, j'en peux plus.

Et oh tiens, ça a poussé dans le coin!

Ces teintes et champ de bataille, c'est l'épisode 2 d'une autre vision ça


Même en spoiler-free je peux l'affirmer, c'est juste évident à la seconde où on voit sa tronche et son air constipé. Et puis bon, le coup d'épée dans le bide vient rapidement confirmer la chose. Je crois que je suis contente de le retrouver. Mais chui pas encore sûre, c'est en instance pour l'instant.
A priori cette jolie chose ne devrait pas tarder à tâter de la table ronde mais on n'est jamais sûrs de rien avec ces gens. Leur Guenièvre et leur Merlin ont bien passé quelques années à récurer les chiottes


Tout ceci affole tout à fait notre zoreille qui se met pour l'occasion à faire bondir des oeufs dans tous les sens. On comprend aisément la réaction d'Arthur, nous qui savons si bien depuis le temps que cet empoté est tout juste capable de ne pas faire tomber ses propres doigts de ses mains...

Ca a l'air d'être Colin qui jongle pour de vrai en plus. Ca doit être joyeux dans sa cuisine



Tout ça pour poursuivre notre histoire de cocotte-minute:

- Where did you learn to juggle like that?
- I've got a lot of talents, you've failed to notice them, that's all

Ca devient salement sec et presque agressif chez le petit merle. Ya une phrase fatale qui a une envie de nous tomber sur le nez de plus en plus pressante.

Et puis tiens, j'avais presque oublié que Colin n'avait besoin que de ses yeux pour nous raconter toute une vie (et c'est une gorgée que l'on boit avec plaisir). J'espère qu'en dehors du tournage ils continuent de bien le ranger dans une boite anti-choc à l'abri de toute agression extérieure hein. C'est très precieux une bestiole pareille.




Par contre les enfants, si vous me mettez Ser Davos tout de noir vêtu dans un décor tout à fait digne de la Garde de Nuit, je vais jamais m'en sortir pour faire le tri (c'est valable aussi pour le corbeau plus tard d'ailleurs).



Et donc, nous disions:

Colin, file dans ta boite et au galop!



Et hey, le Chevalier Oignon contre le Chevalier Panzanni, de quoi nous assurer le dinner

Mon Dieu, ces teintes...


De là, on a tellement de coups à boire qu'il faut dégainer une bouteille entière rien que pour la scène tant elle est classique: Merlin utilise sa magie pour ramasser son Roi assommé sur le champ de bataille et le traine à l'abri:; joli out-of-focus de la bouille à Merlin sur le POV d'Athur; Arthur roule ses yeux de façon extravagante, l'air complètement bourré (comme nous, bientôt); Merlin qui boude parce qu'il a encore sauvé la vie de l'empoté et récolte autant de reconnaissance qu'on en a pour notre première couche-culotte, etc.
Toujours aussi sec, "I saved your neck. And I can juggle. I keep telling you I have MANY talents"
Ouais. Pas du tout tendu le garçon, donc. Et vu le "You expect me to listen to a sorcerer" du Roi un peu plus tard, l'année risque d'être gratinée sur le sujet. Encore. Humidifions-nous donc le gosier.

Et vu que je les avais oublié ceux-là: non pas que je crache dessus dans l'absolu, mais on est d'accord que ce genre de plans, c'est absolument utile au déroulement de l'histoire, hein?




Aaaawwwwwww I love you



Vu que Tic et Tac semblent à deux doigts de se tarter sur la pogne depuis le début de l'épisode, la classique scène burlesque des deux compères était tout à fait bienvenue. Un filet, 2 lapins et voici venu le festival des répliques débiles, du "I've got [the rabbits]" au "Where did the other rabbit go?" et j'en passe et des meilleures.

Et puis ça nous fait des caps tout à fait délicieuses



Pendant ce temps dans la salle du trône, le personnage de Gwen prend une direction tout à fait attendue et cohérente au vu de l'épisode, mais qui n'en reste pas moins violente: c'est donc prouvé depuis bien longtemps que Gwen est brillante (du moins, en comparaison avec son entourage proche). C'est aussi prouvé qu'elle a un sens de la stratégie parfaitement aiguisé. Et c'était une bonne combinaison pour une gentille servante très copine avec le Prince. Mais c'est un mélange désastreux posé dans les mains de quelqu'un qui a tant de pouvoir... et qui s'ennuie. Terrible, terrible coktail. Un coktail qui pour exploser n'a besoin que d'une allumette. Et souvent dans ces cas là, l'allumette nous arrive par une voie tout à fait altruiste à la base: il suffit de vouloir protéger quelqu'un qu'on aime.

Gwen est au sommet de la pente la plus savonneuse qui soit et s'apprête à faire sa glissade. Et je suis très excitée à l'idée de voir ça, d'autant qu'elle est soutenue par Angel Coulby et que de ça au moins je ne m'inquiète pas.




(oui, j'ai volontaiement occulté l'alien. Pour l'instant j'ai pas assez d'éléments pour faire grand chose autre qu'éclater de rire tant c'est... pas à sa place, du moins visuellement)

Repost 0
Publié par Melyssa in the Attic - dans Merlin (Reviews)
commenter cet article
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 16:23

Cette semaine nous vivons un grand moment: Morgana sort de sa cahute. Pour en tirer sa leçon de la saison: elle ressemble beaucoup plus à Papa qu'elle veut bien l'accepter. Et elle en a d'autant plus les boules que dans le même temps son frère en bon miroir fait exactement le chemin inverse en s'éloignant de papa. Beuh.

Ca fait très conte classique comme morale. Ce qui est plutôt un bon point pour moi à priori.

 

Sinon c'est amusant, je relis les commentaires sur les forums (fora, je sais) au fur et à mesure de mon revisionnage et apparemment je perçois vraiment cette saison 4 à l'envers par rapport à la plupart des gens. Si ici beaucoup sont agacés par le Arthur gamin de la première demi-heure, je trouve ce Arthur paumé au contraire tout à fait bienvenu et c'est pour moi tout à son honneur qu'il se soit sorti aussi vite de cet état qui non seulement ne me choque pas, mais qu'il m'aurait même paru très louche de zapper. Parce que pour moi, on est très loin des conneries classiques du Prince Arthur, Maître ès Boulets. L'Arthur des 30 premières minutes n'est pas notre Arthur gamin crétin habituel dont il serait temps de se débarrasser: c'est un Arthur que l'on vient de catapulter dans le rôle de Dieu fait chair sans qu'il ait eu le temps de finir de lire le mode d'emploi.

C'est un Arthur  nouvellement Roi, qui sort d'un deuil de paternel pour se voir coller sur le dos un royaume sur lequel régner, et ça n'implique pas juste qu'il n'a qu'à claquer des doigts pour qu'on lui épluche ses oranges, ça veut aussi dire que la vie, le bien-être et la sécurité de quelques milliers de personnes dépendent du fait qu'il ait ou non le courage de prendre des décisions difficiles.

Et même en y ayant été préparé toute sa vie je suppose le jour venu, on doit avoir un peu l'impression de se noyer sous la tâche pendant quelques temps. D'avoir la boite crânienne remplie de côton. Et dans cet état, savoir quel choix faire face à l'une de ces situations difficiles doit être un peu moins évident que quand on vit tout ça engoncé dans le canapé derrière la télé avec tout le recul que l'on peut vouloir pour ça (le principal étant "moi je sais que c'est pas pour du vrai, tandis que techniquement Arthur l'ignore").

Et mine de rien, de grosses conneries avant de se décotonner le pif, il en fait pas tant que ça. Une fois faite sa boulette, il retrouve son sang froid à une vitesse qui force le respect. Rien que le fait qu'il le retrouve force le respect d'ailleurs: y en a plus d'un qui dans le même cas se seraient (se sont) contentés de rester toute leur vie sous l'influence tellement reposante et déculpabilisante du requin aux dents les plus pointues dans leur entourage. Mais non, Arthur relève la tête, dit non, et prend ses responsabilités. Y compris celles qu'il aurait pu si facilement recoller sur le dos de tonton d'ailleurs. Un personnage pareil dans Game of Thrones ça serait un Stark et il aurait déjà été raccourci d'une tête après avoir fait perdre la vie aux 2/3 de ses hommes; mais on est dans Merlin, et dans Merlin c'est ce qui les sauvera, lui et son peuple.

Donc dans l'ensemble, je trouve Arthur très grand dans cet épisode. Pas juste pendant les 10 dernières minutes.


Et de mon côté, je suis bien heureuse de savoir que les probabilités pour qu'un jour je me retrouve coincée entre devoir choisir la vie ou la mort pour un homme, sachant que chacune des options risque de déboucher sur une rébellion qui causerait la mort de centaines d'hommes, femmes et enfants, sont quasi nulles. (Parce que je n'aurais jamais le courage de tuer l'homme, et que ça me fera une belle jambe de dormir sur mon honneur si c'est en le laissant en vie que je tue les-dit hommes, femmes et enfants).


Et c'est à la fois beau et douloureux, de découvrir ce nouvel Arthur. Cette scène par exemple où il regarde ses chevaliers chahuter de loin...Parce qu'aujourd'hui il ne peut plus le faire que de loin. En tant que roi, il ne peut plus aller jouer avec eux. Maintenant, il est celui qui doit rester à l'écart, pour les veiller, s'assurer qu'aucun d'eux ne tombe de la balançoire et qu'on a toujours une bouteille de mercurochrome dans le sac. Il est aussi celui qui devra hausser la voix, se faire respecter plutôt qu'aimer, toussa toussa...la marmaille, c'est beaucoup plus marrant d'en faire partie que d'en être responsable.

 

 

Et les chevaliers qui viennent ensuite le saluer, c'est beau, c'est émouvant... mais c'est aussi signe que les choses ont changées, et que c'est à un sacré mélange d'émotions qu'Arthur doit faire face, comme s'il n'avait pas déjà assez à gérer. Il faut qu'il réapprenne à vivre avec ce qu'il a perdu, avec ce qu'il a gagné; il a des repères à reconstruire, d'autres à oublier... comment lui reprocher qu'au milieu de cet ouragan, pour quelques instants, il se soit reposé sur son oncle?


Quitte à prendre de mauvaises décisions. Et outre l'épouse de notre joyeux décapité, c'est Gwen qui trinquera, ce qui lui pendait au nez à force de laisser voir à tout le monde qu'elle est la seule dans le coin à avoir un cerveau. (C'est rigolo le cas de Gwen tout de même. Mine de rien, ça commence à faire un moment qu'elle est la promise du Roi. Et soeur d'un chevalier de la couronne. Et elle continue à récurer les chiottes du chatâl).
Enfin, en attendant Gwen se prend une nouvelle fois un coup de sabot dans la pogne et prend ça avec une dignité tout à fait remarquable. Et elle en profite pour nous rappeler qu'elle est toujours clairement celle qui a le plus oublié d'être c*nne dans toute cette bande de demeurés vu qu'elle comprend instantanément que la décision d'Arthur, elle vient pas tout à fait d'Arthur en fait. Brave Gwen. Son principal problème au final, la pauvre, et c'est pas sa faute (c'est un peu celle des slashers en fait), c'est que le couple Merlin/Arthur a environ 18 fois plus d'espace pour exister que le futur couple royal, ce qui finit par avoir des répercussions au niveau alchimie, forcément. Mais non, vraiment, je ne crois pas que ça soit la faute d'Angel - ni celle de Gwen d'ailleurs, qui est donc toujours aussi désespérément sous utilisée, mais vu comme elle se dépatouille avec le peu qu'on lui donne ça pourrait être intéressant de lui donner un peu plus, tout de même.

Plutôt que de continuer de charger du côté de Morgana puisque soyons francs, voir Katie en face de Lindsay Duncan, ça nous rappelle de désastreux souvenirs de la saison 3. La comparaison est on ne peut plus douloureuse pour la jolie brune encore une fois (Aaaah, Lindsay Duncan.... ils te chopent quand même des p*tain de guests dans cette série... j'adore cette nana. Et j'adore la façon dont elle joue si bien le contraste entre ce visage si doux et paisible et ces femmes si fortes et pleines de caractère qu'elle joue généralement).
Morgana donc: en plus d'avoir une interprète qui en refait des caisses, on a un personnage qui finit par devenir lourdingue à pondre des plans aussi tarabiscotés. Je sais bien que Merlin souffre du même problème... Mais Merlin a un tas d'autres choses pour rattraper derrière.

 

Comme quoi, je suis généralement bien loin d'être la première à être du côté d'Arthur d'habitude et c'est pourtant dans l'épisode ou même son fan-club lui tape dessus qu'il me sauve complètement l'épisode. Je tourne à l'envers, vous dis-je.

 

 

Et dans le trivia, on se souviendra aussi que c'est dans cet épisode que Merlin a failli devenir Dame Merline

 

KAIIII!!!

 

Et qu'on admiré la grandeur de l'armée de Camelot, devant laquelle on comprend parfaitement pourquoi l'envahisseur n'a toujours pas réussi à prendre la place

 

Vu que c'est quand même tout à fait équilibré comme affaire

Repost 0
Publié par Melyssa in the Attic - dans Merlin (Reviews)
commenter cet article
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 09:55
J'ai fait mon 2e visionnage de cet épisode dimanche dernier, soit le dimanche de Pâques. C'était pas volontaire, mais c'est plutôt bien tombé pour une histoire d’œuf mdrgreen

Et je me souviens encore de mon premier visionnage - et même du moment ou j'ai vu la bande annonce pour la première fois. C'est le moment où je me suis dit "alors là, je vais avoir un problème" . Parce que je fais partie de ceux qui ont passé toute la saison 1 de Merlin à s'attendre à voir débarquer Baltar dès que quelqu'un appelait Gaius. Donc réunir les 2 Gaius dans la même pièce après que l'on ait fait autant d'efforts pour les faire exister séparément dans nos petits cerveaux, c'était quand même un peu cruel geek . Finalement je m'en suis sortie, même si je n'ai pas la moindre idée du nom qu'est sensé avoir le voleur de n'oeufs vu que j'ai obstinément continué à l'appeler Gaius tout le long malgré les quelques problèmes que ça a pu causer en route.

Et pour comparer ces 2 visionnages, je dois avouer que curieusement j'ai largement préféré le 2e. En fait, j'ai aimé l'épisode la 2e fois. Alors que j'avais beaucoup baillé la première. C'est l'avantage d'avoir été déçue la première fois, c'est que du coup on s'attend à s'ennuyer la 2e et qu'on est moins exigeant. Même les termites se sont laissées regarder, c'est pour vous dire.
D'autant que j'ai pleuré comme une quiche à la fin en plus de ça, et moi j'aime bien pleurer comme une quiche (curieusement le dernier épisode ne m'a même pas arraché l'ombre d'une larme mais sortez-moi un dragon en carton d'un suppositoire géant c'est parti).

Évidemment ça fait quand même bien tâche que le Roi soit mort la semaine dernière et que tout le monde s'en foute - et oui, je sais, épisodes inversés toussa, mais là je répète ce que je disais l'an dernier: ça n'est certainement pas une excuse, c'est leur problème, pas le nôtre et ça n'est pas sensé nous gêner nous comme c'est le cas ici. Ils touillent leur tambouille comme ils veulent mais nous on est sensé la trouver bonne sans avoir besoin qu'on nous donne la recette pour ça.

Et pour finir, en bonne fangirl bien originale étou étou: mékilémignon le dragonito!!! I love you

Enfin bref, faisons vite parce que je suis en retard dans mon propre planning: nous avons donc Gaius premier du nom qui s'en vient à Camelot dans l'idée d'entourlouper Gaius deuxième du nom, et qui en chemin rencontrera un gars que je le connais bien, c'est l'acteur à qui on colle une cape sur le dos dès qu'on a des lignes de script qu'il faut faire dire à quelqu'un mais qu'on sait pas à quel personnage les coller

Même qu'il se dit que si Camelot avait le WIFI, il serait au chômage



White!Gaius n'étant pas entourloupable, Black!Gaius se vengera sur la proie la plus aisée de tout le continent: Merlin qui comme d'habitude n'en a rien à secouer de ce que lui dit White!Gaius et qui une fois n'est pas coutume va vaguement écouter son copain le dragon. Et moi de me faire une remarque moult intéressante en route lorsque Merlin dit "Kilgharrah" à White!Gaius: ça m'a fait bizarre, dis donc. C'est qu'on les entend tellement jamais prononcer ce nom que je me suis même dit que les "casual viewers" ont dû vaguement se demander de qui ils causaient.

Et dans ce qui est en passe de devenir coutume, nous retrouvons l'arrière train d'Arthur (oui, quand je dis que je fais vite aujourd'hui nous voici déjà 20 minutes plus tard)

Comment se retrouve-t-on les pattes en l'air comme ça en essayant de relever quelqu'un, c'est un mystère


Bon, c'est complètement con, mais cette fois j'ai rigolé - pas tant pour la scène elle-même mais en imaginant le tournage. Bradley et Colin qui se roulent par terre pendant 3 plombes, le temps de mettre en boite; le tout toujours avec Bradley le futal sur les chevilles. Ça a dû être un grand moment lol!


Et coutume quand tu nous tiens, nous revoilà partis à quêter dans la forêt, parce qu'apparemment c'est vraiment trop la merdouille de garder tous ces chevaliers dans le châtal donc ils vont passer la saison dans les branchages. Histoire qu'on puisse se redire chaque semaine que niveau camouflage, ces capes rouges c'est quand même top moumoute.
Et comme chaque semaine depuis l'ouverture de saison, on commence à se dire qu'on va pas tarder à doucement se faire chier quand on voit qu'on en est rendu à remplir 2 fois 5 minutes sur les chevaliers qui s'amusent à faire tourner Merlin en bourrique.

Voilà voilà.

Trouvaille de la semaine, le scénariste toujours prompt à combler la jeune fille en fleur se dit qu'à défaut des fesses à Arthur, on pourrait peut-être aussi tenter de mouiller les chevaliers. Et en voilà une idée qu'elle est bonne; c'est une excellente façon de nous occuper les yeux. Même que ça sèche bien trop vite un chevalier, d'ailleurs. Parce que j'aurais bien gardé une semaine de plus Gwaine en mode l'Oréal et Arthur qui dégouline, perso.


Toujours dans la tradition, Merlin fait quelque chose de très classe, suivi de quelque chose de très idiot: il commence par balancer le discours qui claque à Dark!Gaius avant d'aller tranquillement glisser ses jolies mimines sous le supo géant. Une ptite cure d'Indiana Jones et consort ne lui ferait pas de mal, à ce petit:

Y a toujours un ressort en dessous, du-genou!



Et puis, il y a la fin. Qui n'est pas triste, ce qui est assez nouveau cette année. C'est donc tout à fait logique que ça soit la seule qui m'ait fait pleurer.

Parce que voilà, dans Merlin, on a Colin. Et que voir son grand sourire plein de dents et ses yeux comme des lacs se remplir d'eau, et le voir sautiller et gazouiller et être heureux à en pleurer, ben ça me n'émeut. Petit Bichon *hug*.

Si c'est pas une bouille à câlin ça
lover


Et puis... mékilémignon le dragonito!!! I love you

Repost 0
Publié par Melyssa in the Attic - dans Merlin (Reviews)
commenter cet article
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 15:10

C'est éventuellement là qu'a commencé l'un de mes nombreux problèmes avec la saison 4. C'est un sentiment, un sentiment qui me reviendra plusieurs fois au cours de la saison et qui comme tout sentiment sera à peu près impossible à retranscrire correctement en mots et à comprendre pour ceux qui ne l'ont pas ressenti.

Mais je l'ai quand même, ce sentiment de banalité mal placé devant cet épisode. Je l'ai trouvé... oui, banal. Et c'est pas normal, vu l'ampleur de ce qu'il s'y passe. C'est juste l'un des quelques évènements que l'on attend depuis que Merlin tout joyeux est arrivé à Camelot y a 4 ans de ça. Si quelqu'un qui se fiche de la série se retrouve obligé de regarder un épisode, au choix il prendra soit celui où l'épée sort du rocher, soit celui ou Arthur devient Roi. Donc merde, c'est important.
Mais changez le nom du mort et à 3-4 répliques près on le recase n'importe où cet épisode. Je sais pas, je m'attendais à ce que ça ait au moins ne serait-ce que la moitié de l'intensité du 305 par exemple (dans lequel personne n'est mort et qui m'a pourtant bouleversée au sommet).

Quant au fait que la magie se fait tacler bien plus violemment que d'habitude, ça ouvrait la porte à une fouille passionnante sur le sujet sur au moins une bonne demi-saison. Et c'est balancé à la poubelle avant même la fin de l'épisode. Certes, c'est toujours le cas. Mais ça devient chiant parfois.


Et en bonus ça m'embête de perdre Anthony Head et sa cour de poulets et autres jambons fumés. On va s'ennuyer à table maintenant.

Mais d'un côté, rarement un épisode n'aura aussi bien porté son nom dites donc: aujourd'hui c'est le jour de l'année où il ne fait pas bon être un relatif à Thutur, décidément. Pourtant ça enchante plutôt les paysans tout ça, ils ont l'air bien joyeux de fêter l'anniversaire de la mort de la Reine - ou peut-être de la naissance de son rejeton, rejeton qui vraisemblablement est né un 29 février vu qu'il ne fête son anniversaire qu'une fois tous les 4 ans.

Et vu qu'ils savent comme ça va me manquer, ils ont le bon ton d'ouvrir l'épisode par un dernier goinfrage d'honneur pour notre Roi, et déjà je suis toute nostalgique

Adieu volaille, Adieu pinard...


Notez que c'est tout à fait génétique, cette art de la ripaille. Quand Arthur mange une pomme, lui aussi a une classe folle. Manque plus qu'à le mettre dans un four et ça fait un superbe cochon rôti.

Il lui manque juste le petit doigt en l'air et il est bon pour le Country Club


Quoi qu'il en soit, il l'avale, sa pomme. Parce que ces gens n'apprennent jamais rien, et que pendant que tout le monde s'affole pour les couteaux personne ne se souvient que c'est toujours de la pomme que viennent les ennuis (ah làlà, décidément, y a à revoir niveau mythes légendes et autres contes de fées, jvous jure).

Tout ça donne en tout les cas l'occasion à Bradley de nous ressortir sa panoplie de mec bourré/drogué/blessé (c'est un costume multi-fonction), et les scénaristes d'en profiter pour lui sucrer le futal parce que le Torse ne suffit plus. Bon. Si vous voulez. Mais pas trop tout de même, je ne vais pas être une grande fan des fesses à Thutur je crois.

Ce qui est mignon par contre, c'est que malgré cet état de vieille chaussette qui pousserait quiconque à se jeter directement au plumard et à oublier le monde jusqu'au matin, Arthur décide quand même d'aller voir papa. Certes, il doit plus trouver ça mignon avec le recul puisque ça finira par coûter la vie à papounet mais avant qu'on le transperce, Uther avait quand même une sacrée allure pour un Roi fou

Comment il roxe, le légume!



Et c'est là qu'arrive le drame tant attendu: le méchant pendant la bagarre a le toupet de faire un trou dans la belle chemise à Uther. Trou doublé d'une grosse tâche en plus de ça. Foutue, la chemise, espèce de sagouin!

Avant d'en arriver aux conséquences de cette chemise trouée, attardons-nous à nouveau quelques instants sur les gardes de Camelot: c'est étonnant n'est-ce pas, que y en ait pas un seul qui ait déboulé malgré tout le raffut qu'ils ont fait. Je sais, le chauffeur de taxi-lanceur de couteaux en a assommé 2, mais y a pas vieux de ça Uther il avait 18 gardes pour l'accompagner des chiottes au lavabo. Enfin globalement, ils sont marrant les gardes de Camelot: quand t'as envie qu'ils t'oublient, ils entendent une mouche péter à l'autre bout du châtal et quand ça t'arrangerait bien qu'ils te visitent même un David Guetta en pleine forme sous le plumard ne saurait les réveiller.

Quoi qu'il en soit, la chemise est trouée et Arthur est dans tous ces états, tout en étant toujours drogué, tout en étant très secoué, parce que un peu il a failli mourir et parce que surtout niveau trous y a pas que la chemise qui a subi, y a aussi son papa étendu dans ses bras. Alors avec tout ça, il essaye désespérément d'avoir une réaction un peu cohérente mais il n'y arrive pas, et moi, j'aime ça dans ce genre de scènes quand les bonhommes ils arrivent plus à penser droit et que ça ne ressemble à rien; ça m'atteint beaucoup plus que les traditionnels hurlements de désespoir et autres geysers lacrymaux.
S'il y a besoin d'artifices pour ça alors que Watson se mange un vélo, qu'Arthur mange une pomme de trop, je m'en fiche, j'adore le résultat.

Et j'adore aussi ce moment juste avant que ça coule, quand ils ont l'air d'être entrain d'essayer de se rappeler comment on pleure.

C'est le moment où on a une méchante envie de câlin, aussi *hug*



Une fois Arthur un brin dessaoulé, c'est sans surprise qu'il se tournera avec empressement vers la même solution que son papa l'an dernier dans une situation similaire: la magie. Sauf qu'entre temps Merlin a grandement développé son don naturel à faire compliqué quand y aurait moyen de faire simple: Arthur lui a implanté l'idée de sauver Uther via la magie, il le fera de toute façon, y a plus qu'à trouver la méthode. Et de toutes les méthodes disponibles, il va en chercher une super tordue quand même. Parce que Merlin peut rentrer sans trop de soucis dans la chambre du roi, il lui suffirait de s'y glisser, de balancer les 3 formules qu'il prévoit de faire dire à Papy Emrys et le lendemain matin, miracle, le Roi va mieux. Il aurait même été couvert par le médecin qui aurait caché le fait que la magie était impliquée - puisqu'à ce moment là notez bien que l'idée d'utiliser la guérison pour redorer le blason de la magie ne lui avait pas encore traversé l'esprit, même en courant. C'est donc sans même avoir cette idée derrière la tête qu'il a pondu cette histoire foireuse de papy à aller repêcher dans la forêt, bon sang, ce gamin est une catastrophe sur pattes.


Un plan bordélique est bizarrement on ne peut plus classique dans la série, donc on va enjamber grandement: Merlin monte son plan, Morgana s'en mêle, en attendant que ça se passe on en profite pour ridiculiser Arthur "hue dada" Pendragon, Gwen continue de se plier en 4 pour le gars qui a brutalement fait assassiner son père, le plan de Merlin foire et la magie est toujours aussi pourrie au royaume de Camelot.

Là où on varie par rapport à d'habitude c'est que (le Roi meurt mais c'est presque anecdotique là tout de suite) pour une fois, le plan de Morgana fonctionne. Sans rire - je sais qu'on croirais à une blague en lisant ça comme ça, mais non non, ça fonctionne pour de vrai! A voir sa tronche, elle a du mal à y croire elle-même

Notez que je trouve Katie vachement jolie dans cette scène



Bon, c'est bien: elle a quand même l'intelligence d'avoir l'air un peu secouée par l'évènement, et ça m'aurait beaucoup choquée si ça n'avait pas été le cas: mine de rien, elle vient quand même non pas juste de perdre son papa, mais de tuer son papa. Ils étaient pas toujours super d'accord sur tout (bah, c'est le propre de tous les ados ça hein) mais quoi qu'elle en dise il l'a quand même un peu élevée et dans les grandes lignes, on a déjà vu plus à plaindre comme enfant. Ca valait bien un air un minimum chagriné tout de même (Morgana envoie la sauce cette année: en trois épisodes elle a réussi à tuer rien de moins que sa soeur et son père. Que des broutilles donc).

C'est ainsi qu'un Roi meurt et qu'une couronne change de tête, sans que ça ne vienne perturber trop longtemps notre petit monde à qui il faudra environ 3 minutes avant de reprendre leur bonnes vieilles habitudes, suivant l'exemple de Gaius qui s'est empressé de remonter le moral de Merlin en lui présentant comme toujours le bon côté des choses: hé gamin, bonne nouvelle, maintenant tu sers un Roi, plus un Prince!

Ca te fait une super chouette couronne à astiquer!


Et puis un Uther en moins ça fera aussi un bien fou à la réserve de bouffe du châtal, quelque part.
Ou pas.
Parce que les premiers mots en tant que Roi d'Arthur à son laquais seront quand même, grosso merdo "Comment je crève la dalle, t'es bon pour aller me préparer un taille de petit dej' gars!"



Mais c'était drôlement joli tout de même ce plan devant la salle du trône au lever du jour. Je crois que je l'aime même mieux que celui où il se fait officiellement poser la couronne sur la tête. Du coup je vais décider que dans mon monde l'épisode s'arrête là: sur cet instant où Arthur termine sa nuit de veille du corps qui marque officiellement la fin de son deuil (ils font ça vite dans leur coin), et ouvre la porte sur ce nouveau jour où enfin il est Roi, où enfin il est maître de ses choix, et où de choix il fera justement le tout premier:

"You are a loyal friend, Merlin"

Repost 0
Publié par Melyssa in the Attic - dans Merlin (Reviews)
commenter cet article
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 06:44

Aujourd'hui, c'est le jour où la fille elle se dit que ça serait peut-être bien de terminer ce qu'elle a commencé, tiens. Tout de même. Après être restée plantée des mois au milieu d'un double épisode.
Et comme dans quasi tous les doubles épisodes, la 2e partie se traine un peu derrière la 1e, mais on rigole bien quand même (parce que c'est clairement l'ouverture de saison la plus plus tordante qu'on ait jamais vu What a Face )

D'ailleurs on avait fini l'épisode précédent en se fendant la poire devant un Merlin congelé Shocked , et donc cette semaine il va nous falloir nous atteler à la tâche de lui trouver un micro-ondes histoire de réchauffer un peu tout ça. Et si ça pouvait se faire vite, sivouplé, parce que ça doit pas être extra confortable de passer 3 plombes couché comme ça sur un cheval

Et puis c'est vachement élégant en plus de ça


Mais c'est quand même meugnon de voir Arthur et Lancelot s'agiter follement pour aller décongeler Merlin. C'est un peu biscornu que le chevalier soit si prompt à accepter de s'éloigner de Tutur après avoir promis à sa donzelle de le protéger au péril de sa vie sachant qu'il sera un peu plus tard tout aussi prompt à dire Adieu monde cruel à cause de cette même promesse, mais spas grave.

En attendant, on continue d'insister sur le fait que pour Gwaine, c'est mort: cette année il est officiellement devenu un crétin fini, du genre à coller sa main dans l'essaim d'abeille. Si vous savez pas quoi en foutre il faut le dire tout de suite hein, je lui trouverai un occupation moi.
Enfin, cette histoire d'abeilles aura au moins l'avantage de nous offrir un sourire toutenquenottes de Sir Leon qui certes lui donne un air un peu niais sur le moment mais qui est malgré tout toujours bon à prendre

Bijour vous!


Leon au moins, c'est une valeur sûre. Il a gagné en temps d'antenne mais il n'a pas évolué d'un chouilla depuis la saison 1 et vu qu'on l'adore comme ça, ça nous va fort bien. Je sais pas ce qui leur a pris de ne pas faire de même avec Gwaine. M'enfin.


Pendant ce temps, Lancelot, d'humeur champêtre, discute avec des bubulles.

Et même que ça nous le rend fort joyeux




Alors que du côté des casaques rouges, ça rigole plus: on s'apprête à pénétrer dans les mines de la Moria - parce que vu qui a qu'Elyan qui a pensé à allumer la lumière cette année, mettre la main sur un nain un peu ronchon ça serait effectivement pas du luxe, moi je dis.
Sauf que double zut et triple flûte, ils loupent de peu la porte "nains" et foncent droit dans la porte "giant baby rats", sous-titrée "Gwaine est un crétin, acte 46" (et on n'en est qu'à l'épisode 2. Elle va être longue la saison pour Gwaine)

Et lui aussi a l'air tout à fait content d'être un abruti



(sérieux, c'est qui qui a écrit sur la première page du script "les gars, cette semaine je voudrais que vous ayez tous une gueule de con au moins une fois dans l'épisode" ?)


En visite à Camelot, nous retrouvons Agravaine-la-bague-au-doigt-enfilée qui s'amuse comme un fou à mettre en marche son plan "sapons l'autorité de Gaius" de la saison en commençant par le rendre un brin ridicule devant conseillers divers et variés.

Et dans la foulée, il en apprend une bien bonne, le tonton: la servante aux attributs bien formés a aussi une langue un peu trop pendue pour son propre bien. Tonton prend donc bonne note que c'est un cas sur lequel il lui faudra s'attarder incessamment sous peu dans pas longtemps.

Mais dites-donc, c'est que vous me cassez joyeusement les bonbons ma bonne dame!


Le lendemain matin, c'est un Merlin ayant visiblement abusé de la caféine des dames bubulles qui se la joue Tom Sayer dans la rivière. Avant de repartir en courant vers ton Tutur à lui, dans la joie et la bonne humeur, en mode "rien à foutre, je risque plus rien, les méchants fantômes savent bien qu'il faut jamais recongeler un produit décongelé". Traînant derrière lui Lancelot et son air constipé - parce que l'un des autres effets secondaires du café, c'est de constiper, mon brave.

Et que des 2, valait mieux que ça soit sur lui que ça tombe


Avec tout ça, on oublie facilement Morgana qui doit se faire bravement chier cette année dans sa cahute. Et fringuée pareil pendant 9 mois en plus de ça, ça a dû être que du bonheur. Ca va que tonton est là pour nous l'occuper, entre 2-3 parties de petits chevaux et 2-3 plans machiavéliques pour tuer frangin et ex meilleure amie, on devrait pouvoir la calmer un moment. On notera quand même que ça a quelque chose de relativement malsain, ce qui se passe entre tonton et la chtiote. Ca devait lui manquer de ne plus se faire tourner autour par un pervers chevelu, vu l'empressement qu'elle a mis à se trouver un autre pervers chevelu.

Le pervers d'ailleurs ne se cantonne pas aux beautés diaphanes. Il se contentera de tout ce qui porte une paire de seins. Et voilà donc pas que 3 secondes plus tard il accourt auprès de Gwen pour l'inviter à venir secrètement le visiter dans sa chambrette une fois la nuit tombée - et cette gourdasse même pas elle soupçonne le côté glauque de la chose. Sérieux, Gwen, c'est pas qu'elle a jamais vu le loup, c'est qu'elle sait même pas qu'il existe je crois.

"Et si tu pouvais rabouler entièrement nue à l'exception d'un chaperon rouge sur la tête, steuplait"



Un chaperon un peu moins rouge en profite pour se glisser l'air de rien via une entrée planquée dans les remparts de Camelot - entrée qui a explosé devant des méchants environ 25687 fois au cours des 4 derrières années et que pourtant, ils sont toujours infoutus de laisser un garde devant. L'année prochaine ils installeront l'électricité à Camelot, histoire de brancher l'enseigne lumineuse "entrée dérobée, prière d'essuyer vos pieds avant de venir nous massacrer".

Et d'allumer vos feux de croisement





Et sinon, là c'est le moment où Gwen elle commence vaguement à se dire que quand même, Mère-Grand, elle a de vachement grandes dents.

Et des mains un brin velues


Finalement, ça n'est pas ce soir que Gwen tirera la chevillette mais qu'à cela ne tienne, Morgana est là pour assurer le service après-vente. Et même que j'aime bien la façon dont son sourire àlakon n°245 se transforme en regard triste en voyant étendu là le corps de Gwen. Ca te fait chier hein Morgana, que ton coeur batte encore.



Et puis j'aime aussi beaucoup le "why" de Gwen alors qu'elle se réveille dans la cabane à Gaius. Pas "who", "why". Elle est mignonne. Elle se demande sincèrement pourquoi qui que ce soit aurait des raisons de venir lui tirer les cheveux dans la cour de récré. Je sais pas, peut-être parce que tu joues à touche-pipi avec le Prince, du-genou.

A l'autre bout du sentier, Merlin et Lancelot tombent en panne de torches. Heureusement que Merlin il est copain avec un lance-flammes vivant tout de même. Et c'est là que ça devient juste génial d'avoir un Lancelot sous le coude: ça les oblige enfin à refilmer ce foutu plan dans la clairière.

Victoire! Cépalemême que d'habitude!!



Je continue à trouver fascinants (et flippants) les regards glacés que Colin balance à la balle de tennis qui lui sert de dragon. Balle de tennis qui s'empresse comme à son habitude de nous raconter toute la fin de l'épisode en mode Canal + sans décodeur (A l'évidence, le-dit dragon possède la version illustrée des légendes Arthuriennes version BBC sous son plumard et l'a déjà lu une paire de fois donc moi je dis, s'il refilait le bouquin à Merlin directos on économiserait du CGI pour les prochains épisodes).

En tout cas toute cette histoire de dragon et de décodeur nous met Lancelot d'humeur fort blagueuse. Du coup, une fois retrouvé le reste de l'équipée, cette espèce d'abruti ne trouve rien de mieux à faire comme blague de faire croire à tout le monde pendant 2 secondes que le Merlin, il a claqué. Mais non mais gars, c'est pas drôle comme blague. C'est drôle quand on fait croire à quelqu'un qu'il a pas gagné l'oie alors qu'il a gagné l'oie. C'est pas drôle quand on lui fait croire que son meilleur poto il est mort alors qu'il est pas mort. Et puis c'est même pas comme si ça avait un intérêt dramatique pour le téléspectateur vu que nous, on le sait bien que l'asperge est entrain de danser la gigue derrière.

"Mauvaise nouvelle les gars. Chui pas mort"


Enfin, maintenant que sont réunis tous les gamins du district, il est temps de faire la moisson. Et c'est fou le nombre de tribus volontaires que l'on a cette année. Ca va quand même passer 5 minutes à se battre pour savoir lequel on va zigouiller, et blablabla vas-y que je meuble. Y en a pas un seul qui va se demander si peut-être ça marcherait pas aussi bien avec une chèvre ou un cochon, soyons fous.

Mais certes, il faut bien avouer que ça aurait visuellement moins d'allure avec un cochon

La position du Christ avant de mourir c'est très à la mode dans ma télé en ce moment


Bon, là, je ne vais pas mentir, je sais qu'on est sensés être tristes et émus et tout ça, mais bon, c'est pas la découverte de l'année que Lancelot n'est pas mon meilleur ami donc je n'ai pas été plus perturbée que ça. Mais j'ai quand même trouvé très belle la scène du bûcher. J'ai surtout aimé le discours d'Arthur en voix off. Je sais pas, les discours en voix off ça a toujours son petit effet sur moi (entre temps, tous les discours en voix off que j'avais vu ont été soufflés comme des brindilles par celui du Morphine Toast dans Third Star; ils vont tous me paraître fades à partir de maintenant mais faut pas leur dire).
J'ai juste trouvé dommage la réplique de Gwen à la fin. Elle était en trop. Elle venait trop surligner, c'était inutile. Ca m'a sorti un peu du moment. Même si ça a eu l'intérêt de faire percuter 2-3 bricoles à Arthur.

Mais bon là t'es quand même un chouille en retard mon gaillard


Et comme de bien entendu Arthur termine son discours par les mots du dragon (parce que le machin ailé avait justement lu ce chapitre là la veille au soir avant de se coucher donc il s'en rappelait bien).

Un de moins, donc. C'est qu'il faut bien faire le tri, quand y en a trop on sait plus où donner de la tête.


Et sinon, on sait pourquoi Morgana a foutu tout ce bordel au fait ou c'était juste pour avoir une raison de shooter dans son panier de pommes?

Repost 0
Publié par Melyssa in the Attic - dans Merlin (Reviews)
commenter cet article
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 10:52

 

Ah oui, si j'oublie de copier ça ici...

 

Youhou, la colonie de vacances camelotienne est revenue dans ma télé!! Comment c'est la fête!!! bounce (Mais comme ça a été la misère à recaser, entre DW et Downton Abbey mon temps télé du week-end était déjà booké dites! Quelle idée de tout jeter d'un coup!)

Mais enfin, la voilà, la saison 4 tant attendue. Même que depuis l'an dernier notre young boy est devenu un young man comme nous l'apprend notre dragon dans son intro rafraîchie. C'est émouvant, cette prise de conscience que notre petit bouchon a bien grandi. Évidemment ça se voit pas d'emblée vu qu'il passe ses premières minutes d'antenne à faire le gosse avec ses nouveaux copains de colo dans la cuisine mais si si, promis, en vrai il a grandi dans le dedans de lui.

Et faut espérer que les gamins qui ont entamé l'aventure avec la saison 1 ont grandi aussi en route parce que la vache, c'est pas que ça fait peur mais ça fait un peu peur quand même, leurs machins!!! Meuhman!!!! Enfin ça fait pas peur tout de suite, on a d'abord quelques âneries et 2-3 gags un peu lourdingues mais so merlinesque pour la forme; et j'avoue que pendant toute la première partie la plupart de ces gags m'ont paru encore plus forcés que d'habitude, comme s'il fallait absolument trouver un moyen d'introduire un peu de légèreté dans l'épisode parce qu'on sait à quel point ça va s'assombrir pour la suite (je sais que c'est un peu la marque de fabrique de la série mais là c'était particulièrement bourrin xD). Et le fait est qu'effectivement, sans ces quelques sottises injectées dans le tas, ça aurait sûrement été trop lourd. Donc je comprend bien l'idée, et si elle est devenue si classique c'est bien parce qu'elle est efficace, donc oui, ma foi, je prend. Après c'est Merlin hein, c'est pas comme si on ne savait pas que la finesse c'est pas tout à fait leur rayon, faut me laisser le temps de me réhabituer.
(Sinon j'ai adoré le tout tout début, quand Merlin court vers la cuisine: entre la musique et les jolis petits nœuds et autres guirlandes de lierre, on aurait dit un disney, sérieusement, je m'attendais à entendre les oiseaux se mettre à chanter Laughing )

Par contre, ils ont drôlement bien réussi leur coup avec l'ambiance de la 2e partie. Et au vu de la chose, je crois qu'on peut encore une fois remercier le besoin d'économiser le budget (parce tous les trucs les plus mieux dans les séries télés naissent souvent pour des raisons d'économie au final ): leurs fantômes sont bien sympas à regarder, mais vu que ça doit coûter bonbon, on peut pas en mettre partout dans l'épisode (surtout quand dans le même temps on passe du 16 au 35 mm. Qui rend fabuleusement bien mais qui est bien plus exigeant). Donc à la place, on va se contenter d'éteindre les lumières et de faire crier des gens. Et... et bien franchement, y a rien dans l'épisode de plus flippant (et de plus économique) que ces cris venus d'ailleurs sur fond de torches tournicotant trop vite pour qu'on comprenne ce qui se passe... brrr Embarassed
Et de la même manière, quand Arthur et Merlin claquent des dents, moi je me gèle les miches par procuration dans mon canapé (même s'ils oublient de cracher de la buée, pas grave).


Mais avant de courir à la fin, revenons au commencement. Ce qui a de bien dans Merlin, c'est que tout le monde respecte le calendrier, les gentils comme les méchants: il se passe toujours rigoureusement un an entre les saisons (et on a toujours un personnage pour glisser l'air de rien au milieu d'une conversation qu'au fait! il s'est passé un an depuis l'an dernier dis donc!), et pendant un an on n'aura jamais une seule attaque de bestiole venue égratigner un chevalier, rien du tout. Aucun couple ne se forme, aucun amant ne vient briser un couple déjà formé. Morgana prend bien soin de mettre un an à crapahuter jusqu'à son île, et si on se doute que l'état végétatif d'Uther va se voir évoluer doucement en cours de saison, il s'est quand même appliqué à rester un an le cul sur sa chaise. Ces gens sont tous super bien élevés.

En plus que ce délai a l'avantage qu'on peut introduire tous les nouveaux personnages qu'on veut sans se casser le bourrichon à les présenter

Allez tout le monde, on dit "bonjour tonton!!!"


Dès l'instant où on voit son air joyeux, on se doute qu'il va rapidement nous causer souci celui-là (d'autant qu'on le sait, Arthur a la famille la plus pourrie du pays donc forcément à partir du moment où ils ont un lien de parenté c'est que le gaillard à ses heures perdues joue aux quilles avec les pas gentils)
Nous apprendrons en effet un peu plus tard (et à la surprise générale, n'est-ce pas) que tonton est donc à la botte de Morgana. Ou l'inverse. On ne sait pas encore lequel a prévu de bouffer l'autre au moment de lancer la partie de chaises musicales pour le trône, mais je sens que ça va être fun.


Autre nouveauté cette année, les poulets volent!! (je vous jure, ils auront jamais fini de nous étonner les poulets dans cette série. Faudrait voir à les ajouter au générique. D'autant que ça en aurait de la gueule dans le "nouveau" générique). En voyant qui sont les 2 couillons à l'origine de ce numéro de cirque, on ne doute pas un instant que Gwaine a trouvé le moyen d'embarquer le pur (mais un peu concon) Perceval dans ses plans foireux. Parce que dans l'autre sens, c'est juste pas possible, on est d'accord

J'vous jure, chui innocent, c'est musclor qu'a eu l'idée!


On remarque en passant que visiblement la voltige est le sport imposé du premier trimestre puisque la volaille a été précédée de peu dans l'exercice par Leon et Elyan qui eux aussi volent fort bien, il est utile de le souligner.

Pendant ce temps, Merlin de violet vêtu, toujours prompt à sécher l'EPS et ma foi toujours aussi discret, fait sa lessive en plein milieu d'un couloir loin d'être désert. Bah oui, c'est Merlin quoi (et en même temps, qu'est-ce que cette chemise foutait dans la cuisine déjà à la base???)

Continuons notre réintroduction au cast en allant voir Gwen (je passe sur le défilé de chevaliers hein, y en a trop. Ce qui d'un côté est génial parce que y en a tout partout. Et qui d'un autre côté est embêtant puisqu'ils n'ont plus que 3 secondes d'antenne chacun. Mais bon, c'est le premier épisode, on peut pas tout faire d'un coup).
Y a un truc de changé chez Gwen, c'est quoi qu'a changé??? Elle a plus de cheveux??? Non sérieusement je lui trouve un truc différent mais j'arrive pas à mettre le doigt dessus. Quoi que ça soit, ça lui va bien, je la trouve particulièrement jolie cette année.

Et en tout cas elle sait toujours bien comment mettre ses atouts en avant


On notera que bien qu'elle soit aujourd'hui l'officielle d'Arthur, elle continue à faire le service. Depuis un an. Ça se tient, c'est à peu près le temps qu'il doit falloir à Arthur pour percuter qu'elle pourrait éventuellement profiter d'un ou deux paliers de décompression entre l'état de servante et celui de Reine. Mais quelque part, c'est chou de la voir s'occuper de bopapa. Pi ça lui permet de se sentir utile sûrement.
Et toujours dans les "à noter", soulignons que quand elle veut, Gwen est quand même une vraie gourdasse: de tous les chevaliers qu'on a sous la main cette année, c'est à celui qui se meurt d'amour pour elle qu'elle va demander assez sèchement de veiller sur son élu. Niveau jugeote et délicatesse, Arthur lui a salement déteint dessus pendant cette année folle (parce qu'en un an, il a dû s'en passer de belles entre eux deux. Chui sûre que ça y est, ils ont franchit le cap du baiser avec la langue. Ou qu'ils commencent à sérieusement l'envisager, au moins)

Pas que je vais commencer à plaindre Lancelot pour autant non plus. Oui oui, je me rend bien compte que c'était un peu ça le but de la scène justement, mais j'aime pas qu'on me force xD (et puis donc, comme nous le disions, Gwen est une gourdasse, ce qui est précisément dans mon cas ce qui fait perdre son effet à la scène. Certes, Gwen a toujours fait danser ses mâles, mais avec un poil plus de subtilité que ça (avec toute la relativité que cette notion a dans Merlin évidemment). Donc forcément, la voir faire ce mouvement incroyablement con et maladroit avec l'air de s'en foutre, ça renforce le côté artificiel pour faire pleurer du Lancelot dans les chaumières. Et non, c'est pas du tout contre Lancelot pour le coup, j'aurai été aussi sceptique avec un autre beau gosse. Mais faut dire aussi que j'ai le romantisme d'une bouteille en plastique donc pendant ce genre de scène je suis plus occupée à regarder les ficelles derrière qu'à laisser parler mon coeeeeuuur)


Revenons à notre tour de garde et allons voir... Uther. Ouille. Ça devrait être interdit de dégager une telle intensité en ne faisant, basiquement, rien du tout. Anthony, tu triches. Tu fais du bobo à mon cœur. Tiens, je te capse même pas pour la peine, na! (bouhouhouhou Sad )
Et cette scène entre Arthur et son papa déglingué, c'est beau... et, il faut bien le dire: well done Bradley. Il aurait été bien en peine de jouer une scène pareille il y a quelques années de ça.


Et bien évidemment dans tout ça, faudrait voir à ne pas oublier les frangines. Morgana a visiblement profité de cette année pour se dégotter un minerai de charbon-et-mascara, et ça lui va franchement bien. Katie a réussi à introduire un peu de subtilité à sa Morgana, il était comme qui dirait temps (même si y a eu une régression dans la scène de papotage avec Agravaine mais bon, y a de l'effort, ça ne peut aller qu'en s'améliorant. Je crois. Vu qu'elle avait quand même fort bien démarré, j'ai gros espoir. Faut vraiment que j'aie aimé Morgana pour lui redonner une chance hein)

N'empêche qu'elle est vraiment superbe en Dark Lady. Sa sœur par contre elle s'est légèrement ratée avec le fond de teint

Puisqu'on vous dit que ces 2 là sont sœurs! Ça se voit non??!!


Mais euh, je croyais que Merlin lui avait défoncé l'arrière du crâne, pourquoi c'est le devant qui n'est tout abîmé??? Comprenez moi, l'un de mes grands plaisirs dans la vie c'était d'admirer l'adorable trogne de ma Barbie chérie alors s'il fallait que ça soit le moment de lui faire mes adieux, j'aurais voulu avoir droit à ce plaisir une dernière fois! (je sais, j'ai tout à fait le sens de ce qui est important)

A part ça, on vient de nous montrer Morgana entrain de poignarder sa sœur. Je vous avoue que c'est le genre de choses qui me met quand même un brin mal à l'aise dans n'importe quelle circonstance, et tout particulièrement dans une série pour la jeunesse. C'est bien que l'on tue Morgause (non spas bien, ma barbiiiie!!), c'est un mouvement scénaristique très important. Ca l'est sûrement aussi que Morgana soit impliquée dans sa mort d'une manière ou d'un autre. Mais enfoncer un poignard dans le ventre de quelqu'un que l'on aime, de façon si ritualisée, c'est extrêmement violent comme concept. Entre ça et les mères qui tirent sur leurs gamines, la BCC laisse passer du lourd dans ses séries familiales cette année. (Et dire qu'il y a quelques années il fallait prélever des échantillons génétiques via le rouge à lèvres parce qu'il était hors de question de laisser un personnage se faire une tout petite piqûre à la main pour prélever hors champ 2 gouttes de son sang... maintenant, ce sont les intestins que l'on prélève hors champ xD)

Quoi qu'il en soit, il est bon de savoir que Merlin est toujours aussi relié au monde de la magie (certes) et à Morgana (chica!!). Quand l'un des deux pique un roupillon magique, l'autre roupille aussi. Au grand malheur d'Arthur qui se fout comme d'une guigne que son magicien de compagnie soit peut-être entrain de faire un anévrisme pour ce qu'on en sait, pourvu qu'il ait le bon sens d'aller crever ailleurs qu'au beau milieu d'un banquet.
Pendant leur sieste commune nous apprendrons que de gros crânes flottants tout droit sortis des 12 travaux d'Asterix en ont profité pour se carapater, et moi de brailler "en losange!" "en carré!" à chaque fois qu'ils ramenaient leur fraise, au grand malheur de ma compagne de visionnage qui m'a fait remarquer fort inutilement que regarder Merlin avec moi... c'était chiant xD.

Puisqu'il se voit dans l'obligation de lever son fessier princier pour aller tâter de plus près ce problème de crânes, Arthur, champion du monde des boulets, s'empresse de refourguer le sceau royal à tonton. Ah làlà, ce que c'est beau, un Arthur en pleine action. (et c'est marrant aussi. Avec toutes les mandales qu'il s'est déjà pris dans la gu*ule, c'est charmant qu'il continue malgré tout à faire confiance d'emblée à tous les passants qui passent. Un jour il va s'en prendre une de trop et si d'aventure il lui reste quelques points communs avec sa frangine, on peut s'attendre à ce que ça tourne salement au vilain ce jour là)


On équipe donc notre nouvelle brochette de chevaliers pour la balade dans le village, histoire d'avoir une occasion de nous servir une jolie scène pour notre brave Perceval, toujours aussi pur (et toujours aussi concon) qui te lâche la torche pour embarquer les 3 braillards sous le bras comme s'il s'agissait de 3 balles de ping-pong, rah làlà, quel adorable nounours nous avons dégoté là lover . (ça avait l'air d'affoler personne que ces gamins soient restés dehors, d'ailleurs. A mon avis, c'était un plan des parents pour se débarrasser de quelques bouches à nourrir et nounours a tout foutu en l'air )

'tention, ça c'est nounours qui réfléchit. C'est violent.


Puisqu'on cause chevaliers, on constate que maintenant que Notre Bon Roi a le cerveau grillé, le rôle du grand bouffeur devant l'éternel a été redistribué à Gwaine

En effet, la bouffe, c'est tout à fait prioritaire là tout de suite


Et quelque part en route, entre 2 pommes, 3 chèvres et 6 poulets, on nous a appris un truc un peu couillon pour nous quand même: les pouvoirs de Merlin, ils marchent pas sur les crèmes glacées. Arf. C'est un vieux truc que j'aime beaucoup ça: quand presque tout dans une série repose sur un personnage/un principe/ un objet (whatever), on a de temps en temps un épisode où on sort ce facteur de l'équation, histoire de voir ce qui se passe. Histoire qu'on n'oublie pas comme c'est dangereux là dehors, quand on n'a pas de paravent magique derrière lequel se planquer pour sauver le monde. J'espère que la 2e partie va continuer à creuser dans ce sens. Enfin, après qu'on aie décongelé l'escalope de Merlin, évidemment.
Pour sûr, quel beau sacrifice: un joli mélange de courage, de loyauté, et de stupidité. C'est comme ça qu'on l'aime, Merlin hug . Lui devant le danger, c'est un peu comme un papillon devant la flamme: youhou, du feu qui brûle, jpeux sauter dedans???? (sauf qu'en l’occurrence, c'était de la glace, mais ça brûle pareil alors...)

Certes, on sait qu'à priori, vu qu'il a donné son nom à la série, il est fort probable que Merlin survive au moins jusqu'au dernier épisode de celle-ci. Mais beuh, sur le moment ça fiche un coup de le voir étendu là comme ça...


Next time trailer:
(note aux monteurs: quand on veut finir sur un cliff laissant à penser que ça sent grave le cramé pour l'un des personnages principaux, le truc à ne SURTOUT pas faire c'est de nous montrer crapahutant joyeusement moins de 7 secondes plus tard dans le Next Time Trailer. Je vous jure, ça a pas l'air parce qu'on se dit qu'on ne trompe personne, mais en réalité c'est super important)

And last but not least: Choueeette, une vision!!!! Alors, voyons ça: un champ de bataille devenu cimetière à ciel ouvert, un gros plan moult intéressant sur une armure qui à vue de nez pourrait éventuellement être remplie d'un Arthur kaput, d'autant qu'à ses côté traîne Excalibur. Une Morgana qui prend un bain de boue au milieu de ce bordel. Un Merlin en costume de Dragoon en costume d'Emrys tout occupé à disputer la pouilleuse, très probablement pour une bêtise ayant un lien direct avec le pré de macchabées qui les entoure. Bah, je sais pas encore quoi faire de tout ça mais ça va vite devenir vrai moulin à théorie, on va se marrer cette année!! cheers


Et donc, la semaine prochaine, on en sacrifie un (one of them will die, ça m'dit quequ'chose). C'est un peu extrême comme enjeu mais pour sûr ça pimente le match What a Face
(Enfin, vu qu'on est dans un land of myth et un time of magic y a bien moyen de s'arranger sur une pirouette pour ne tuer personne mais ça serait moins drôle, tout de même (mais au cas où si y a besoin y a une bassine à flesh avatars qui traîne quelque part dans les studios de la beeb))


doublefleche2

3.13 - The Coming of Arthur  
Accueil  -  Sommaire de la catégorie
Repost 0
Publié par Melyssa in the Attic - dans Merlin (Reviews)
commenter cet article
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 08:01

Un ptit échauffement avant la reprise lol!


Je sais pas pourquoi, je suis très très d'humeur Merlin en ce moment (bien sûr que si que je sais pourquoi. On commence à se rapprocher suffisemment pour sentir à nouveau la bonne odeur des écuries de Camelot)

Et pourtant, il fut un temps où le fait que Merlin soit ou non à l'antenne ne me faisait ni chaud ni froid. C'était le temps de la saison 1. Et la raison était toute bête: tant qu'on a pas vu la chose, on ne sait pas ce qu'on rate.

J'avais prévu de regarder cette série dès le jour où elle a été annoncée, plus par curiosité qu'autre chose, et puis quand la saison 1 est arrivée.. ben je l'ai pas fait. C'était toujours prévu mais entre ci et ça.... la saison 1 a filé, la saison 2 s'est profilée, toujours dans mon indifférence la plus complète. Et puis ils ont annoncé les guests saison 2, et dans le tas, y avait McKenzie Crook, Sarah Parish et Georgia Moffet (oui, j'adorais Jenny et je vous crotte. Pas que je l'aime plus, c'est juste qu'on a arrêté de se donner des nouvelles depuis). Là je commence à jeter un oeil. Je jette goulument le 2e quand je tombe sur les photos de tournage et que j'aperçois David Tennant qui traîne là-bas au fin fond de la photo en jean baskets, arpentant joyeusement les allées de Pierrefonds.
Et avouez que c'est quand même l'une des raisons les plus débiles qui soient de commencer à regarder une série: parce que y a un acteur que je l'aime qui est venu non pas jouer dans un épisode, mais juste se balader pendant le tournage. C'est quand même très con hein ouais? Comme quoi des fois, être con ça a du bon.
 

Me voilà donc à me planter devant le premier épisode de Merlin, me disant que bon, ça va peut-être pas être la révélation de l'année mais ma foi y a des chances pour que je passe un bon moment tout de même.

En plus, va y avoir un dragon, c'est marqué dans le titre.

Et puis... je sais pas ce qui s'est passé. Mais à un moment donné, je me suis retrouvée accroupie sur le canapé à aligner plus de "owwww!!!" "gniii!!!!" "roooh!" et "tromignoooon!" que j'en avais sorti dans toute ma vie. Comment, pourquoi? Mystère. J'ai pas tout à fait basculé définitivement dans le fandom avec ce premier épisode; il m'a fallu un peu plus de temps que ça. Mais j'avoue que dès le pilote j'ai été un peu prise de court xD.
Je sais pas comment ils se sont débrouillés pour faire ça, mais il dégagent un truc qui m'a fait développer très vite une vraie tendresse pour cette bande de demeurés, au point de devenir d'une indulgence rare en ce qui les concerne: ils peuvent faire passer un nombre impressionnant de maladresses et de foirages sans que ça m'inquiète plus que ça. Mais ils m'ont prévenu dès ce premier épisode: "on apprend hein, on est pas des grands doués mais on y met tout not'coeur. Et vu qu'on sait pas vraiment faire dans la finesse, on va probablement en profiter pour en faire des caisses et des caisses. Mais ça va être fun!! cheers ".
Ils nous donnent ça, ces gens là: une vraie joie de vivre. Une impression que rien n'est grave et que la vie est belle. Ils font absolument n'importe quoi dans ces premiers épisodes, mais ils le font avec une telle volonté et un tel enthousiasme que... ben on est pris dedans, malgré l'écran qui nous sépare.
Je suis sûre qu'en fouillant un peu dans mon dedans de moi, je pourrais trouver des raisons bien sérieuses et compliquées à tout ça. Mais j'ai pas envie. J'ai envie que Merlin reste magique, et si ça plait à mon entourage d'adultes bien pensants d'anonner à tout bout de champ que je fais tâche dans le décor avec "mes séries pour gamins" et bien tant mieux pour eux. Laissez-moi rêver un soir par semaine, et n'essayez pas de m'expliquer pourquoi ça marche aussi bien sur moi. Je ne veux pas le savoir.

M'enfin, tout de même, ils trichent ces gens là. Je sais pas sur quelle planète ils sont allés chercher une bouille pareille à celle de Colin, mais ça devrait être interdit de brandir ce genre d'artillerie d'emblée. C'est instantané, cette envie qu'on a d'aller le protéger, ce bouchon, bien trop tendre et trop fragile pour qu'on ne se doute pas immédiatement qu'il va attirer comme un aimant tous ce et ceux qui prennent un malin plaisir à détruire tout ce qui est tendre et fragile.

Sans rire, on peut pas laisser un engin pareil en liberté, ça va être un massacre!



Surtout quand on apprend que cet adorable petit bonhomme tout en pommettes et en sakado vient de se faire doucement mais proprement foutre à la porte par sa maman. Parce que en fait, le gamin, ben il foutait le bordel à la maison. Et là on se dit nooon!! Pas possible!! Vous l'avez vu? Il a pas une bouille à sécher le lycée où à organiser des booms en douce tout de même!! Qu'est-ce donc qu'il a bien pu faire pour mériter un tel sort??? Bah... rien. Il s'est contenté d'être lui-même, à savoir une grosse tache dans le paysage local de son petit village. Ah ben mon gaillard, ça part bien!

Normalement j'approuverai l'idée qu'a maman d'aller cacher son rejeton dans l'antre de l'ennemi. L'histoire nous prouve qu'à priori c'est effectivement là qu'on est le plus à l'abri... pour peu qu'on sache se faire discret. Sauf que Merlin et la discrétion, on apprendra bien vite que ça fait 12. Et quand on lui dit qu'il lui vaudrait mieux fermer sa gueule un moment histoire d'éviter les ennuis, ben... il l'ouvre, bien entendu. Il aurait pu l'ouvrir devant le marchand de bougies du coin mais noooooon!!! On va faire ça devant la Queen Bee du bahut hein, tant qu'à faire!!

Salut! tu veux être mon ami?

Ca m'émeut. C'est quand même la naissance de mon duo préféré.

En général les Queen Bee, je les aime bien. Ce sont souvent des comiques qui s'ignorent. Arthur, lui, il assume complètement

Bonjour! Je m'appelle Arthur et je suis un couillon!!


Quelque part, dès le départ, ces 2 là se ressemblent bien plus qu'ils ne diffèrent. Certes, l'un des deux est né au sommet de la pile et l'autre a des yeux qui virent au jaune. Mais ils ont en commun le lien le plus fort qui soit: ce sont 2 ados What a Face. Et si c'est assez facile de se fâcher un poil contre ce péteux de Prince de mes fesses dans ce premier épisode, on zappe un peu le fait que Merlin, tout croquignou qui soit, il mérite au moins autant la baffe. Rester à sa place, lui, sait pas faire. Et si on peut se dire roh qu'il est brave lorsqu'il prend la défense de la cible humaine... y a quand même pas mal d'arrogance et d'insolence planquées en dessous. Tellement qu'il préférera déclencher une bagarre en pleine rue plutôt que de l'écraser ne serait-ce qu'un tout petit peu devant l'autorité royale. Franchement, si on les sort tous les 2 de leurs contextes sociaux, je suis pas sûre qui en aurait eu un pour rattraper l'autre xD.

Ce qui ne fait pas vraiment les affaires de notre papy Gaius tout juste bombardé tuteur légal du petit diablotin

"J'ai une tête à ce qu'on me refile tous les boulets..."


Niveau paternel, reconnaissons quand même que Merlin avec son papy a à vue de nez tiré un meilleur numéro qu'Arthur. On apprendra plus tard qu'Uther n'est pas aussi unidimensionnel que ça, mais c'est vrai que le premier épisode ne fait pas vraiment dans la dentelle pour nous le présenter: je suis le méchant tueur de sorciers pour qui son fils n'est rien de plus qu'un pion à placer mouahahaha!!!!

Mais j'ai quand même une prestance qui en impose.



Anthony est déjà foutrement impressionnant sans artifice alors allez lui poser une couronne sur la tête et c'est la fin des haricots thud.
Au passage, quand une série se paye le luxe de caster Sir Wilson et Anthony Head pour diriger la marmaille, on se dit qu'éventuellement y a du matos en attente derrière.

Et parlant de casting, voilà le moment où j'ai pour la première fois grillé un fusible devant Merlin (ça sera assez récurent comme phénomène comme je le découvrirai plus tard): EVE MYLES!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Alors oui, ben non, je savais pas qu'elle était dedans. Je suis arrivée en touriste complète devant la chose, dans l'unique but de rattraper le train pour la saison 2 (qui avait déjà commencé entre temps d'ailleurs, je suis une rapide). Alors Eve, là comme ça, je m'y attendais pas. Et il faut savoir que cette nana provoque en moi des réactions pour le moins bizarre. Elle me fait buguer geek .

Ahgagabouha!! (elle est où Melyssa???)


Alors quand elle s'est mise à pousser sa chansonnette, laissez-moi vous dire que Melyssa, elle était définitivement plus là (rétrospectivement je me rend bien compte que cette scène est un chouille ridicule (ok, plus qu'un chouille) mais sur le coup je m'en battais un peu les steaks)

Dans le même temps, histoire de commencer tout de suite à prendre de bonnes habitudes... notre bon Roi commence consciencieusement à se remplir la panse. On n'en est encore qu'à l'échauffement fruitier mais attendez un peu qu'on commence à dégainer les poulets!
Vous vous rendez pas compte de la préparation que c'est, ce rôle. Des mois qu'Anthony a passé à entrainer ses zygomatiques.

Voyez la souffrance qu'il dégage. C'est dur vous savez.




Pilote oblige, on nous présente aussi les quelques demoiselles de la cour, Morgana faisant un passage express au milieu d'un ou deux couloirs histoire de nous apprendre que 1) elle est sensible, la pitchounette et 2) Une beauté pareille ça reste relativement inédit, à Camelot.

Salut, je m'appelle Morgana et je suis une bombe


Gwen se fait un peu plus remarquer puisqu'elle a la bonne idée d'aller directement interagir avec le zéro héros tout occupé alors à prendre un bain de tomates. Elle est mignonne comme tout à bafouiller d'abondance (c'est que des pommettes pareilles ça impressionne la première fois), et c'est d'autant plus mignon qu'on sent bien que Merlin ayant la maturité émotionnelle d'une moule avariée, on sait d'avance qu'elle risque de bafouiller un brave moment avant que le sorcier lui propose autre chose que d'aller jouer à la marelle pendant la récré

Salut, je m'appelle Gwen et je suis mignonne



Alors oui, à part ça le scénario ne vole pas extrêmement haut. Oui, les dialogues - ainsi que quelques membres du cast - sont encore un peu brut de décoffrage. Oui, les quelques CGI sont poilants et oui, on a un peu tordu les légendes comme on essore un torchon (ce que j'ai personnellement trouvé trop cool en fait What a Face ). Mais on s'en fiche, parce que c'est Merlin. Ca a la force de son innocence, et la fraîcheur de sa jeunesse. Et puis moi, quand on fait appel à la petite fille que je suis encore, j'arrive en courant bounce


Et sinon à un moment donné, je crois qu'il y avait un dragon, aussi. Même que c'était marqué dans le titre.

 

doublefleche2


3.03 - Goblin's Gold
Accueil  -  Sommaire de la catégorie
Repost 0
Publié par Melyssa in the Attic - dans Merlin (Reviews)
commenter cet article
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 21:01

Merlin Season Finale Tribute by Lozzeh13

 

 

Je sais. Si si, je sais comment c'est arrivé. L'un des scénaristes est allé faire un tour à la bibliothèque du coin, a emprunté la version illustrée de "Les Légendes Arthuriennes pour les plus jeunes", a pris toutes les images qu'il trouvait jolies et les a balancées dans l'épisode. Ben si, forcément. Après un tel défilé de moments iconiques, ça ne peut pas s'être passé autrement.

Ça n'a rien à voir avec la choucroute mais je me suis sentie devant ce final comme je m'étais sentie devant le final de Buffy y a des années de ça: on passe la moitié de l'épisode à faire de grands discours qui collent les frissons et à aligner les scènes n'émouvantes entre 2 ou 3 protagonistes en attendant que ça soit l'heure d'aller castagner de l'Über-Vamp à coup de hache magique (ou de l'immortel à coup d'épée magique, dans notre cas), et moi je passe tout l'épisode la bouche ouverte à gober les mouches (je sais, j'ai des comparaisons bizarroïdes). Je dis pas que les épisodes se ressemblent; c'est ma manière de les vivre qui a été identique.


Mais y a vraiment que devant Merlin que ça ne me dérangera pas de voir 6 pouilleux aller guerroyer contre une armée de 15 milliards pour finir avec le score fabuleux de 0 mort chez les pouilleux contre 15 milliards chez les... immortels
Et ce parmi d'autres joyeusetés toutes plus absurdes et peu crédibles les unes que les autres, mais que voulez-vous, c'est Merlin, et Merlin assume tellement bien ses propres c*nneries qu'au final, c'est juste trop bon. Ils pourraient nous dire que tout ceci n'était qu'un rêve dû à quelques grains de pollen psychique coincés dans la couronne à Uther que je trouverai ça fabuleux. (Mais au cas où, le faites pas hein.)


Il n'y a que le cas Gaius qui m'a quand même un peu dérangé (c'est pas vraiment le problème le plus problématique de l'épisode mais que voulez-vous ): on nous prépare tout le long de l'épisode à ce qu'il claque à la fin, le moindre geste qu'il fait l'amène sur cette voie là... et pourtant il est encore là. TOUTE LA SAISON l'a conduit vers sa mort. On dirait vraiment qu'ils ont écrit cette saison 3 en prévoyant de s'en débarrasser à la fin - et cet épisode en particulier est un vrai parcours fléché pour lui - et qu'au tout dernier moment Sir Wilson a déboulé en trombe dans les bureaux avec un stylo bic à la main en beuglant "attendeeeeez, jvais signer pour un tour de plus finalement!!!!" (Il avait quand même une chance de survie vu qu'il était présent au couronnement de Gwen dans la vision de Morgana, mais bon, Time can be rewritten comme dit l'autre).
N'empêche, ça aurait été quelque chose, la saison 4; Morgana qui veut scalper Merlin pour venger Morgause VS Merlin qui veut scalper Morgana pour venger Gaius. Le seul moment où Dark Morgana devient potable, c'est quand elle est confrontée à Merlin alors forcément j'aurai signé tout de suite. (mais je t'aime quand même Gaius hein, je t'en veux pas va )
Un qui a bien suivi ses flèches par contre, c'est Uther. Elles ne l'auront pas mené jusqu'au tombeau mais jusqu'au pied de son trône, sur lequel je serais bien étonnée de le voir remonter, à moins qu'on ne l'y colle en douce juste pour la déco.



Enfin, pour le moment, on n'en est pas encore là. On en est au moment où c'est pas franchement la fête à Camelot. Morgana a l'air d'avoir un peu de mal à se faire respecter en temps que Reine (je vois pas bien pourquoi, d'ailleurs, elle a l'air sympa comme tout avec ses sujets cette brave dame. Ca doit être à cause de la couronne. Depuis le temps qu'on vous dit qu'elle est trop moche pour avoir le droit d'exister, cette couronne. Biii!).

Regardez un peu ce grand sourire plein d'amour et de compassion. Ça vient forcément de la couronne.



Dans la grotte des survivants de Koh Lanta, c'est pas folichon non plus. C'est à dire que ça a l'air de faire un petit moment qu'ils sont là dedans et j'imagine que les douches et le ménage sont rarement à l'ordre du jour. Ça doit commencer à être sympa comme tout dans leur trou. Y en a bien quelques uns qui se disent que ça pourrait être chouette d'aller prendre un peu l'air, mais Arthur a l'air moyennement motivé. Forcément, vu tout ce qu'il a eu à encaisser il commence à en avoir un ptit peu marre. Puis ça lui plaît moyen d'avoir été la bonne poire pendant si longtemps. Il prend pas ça super bien qu'il s'en soit passé autant sous son nez sans qu'il n'ait rien vu (qui c'est qui se dévoue pour lui dire que le gus qui s'agite devant lui a des superpouvoirs?). Enfin bref, Arthur, il boude. Mais grave quoi. Même Merlin a du mal à le faire bouger dis donc. Admirons le bien, cet Arthur qui boude, parce qu'à partir de demain, Arthur va devenir adulte.

Même que ça m'émeut, tiens




Un autre qui m'émeut, c'est ce pauvre Uther: la vache, elle l'a bien arrangé son papounet la dindasse! Anthonyyyyyy!!!! bouh làlà, qu'il est bon.. mais bouleversant Sad .
"You can not begin to know how much I hate you", qu'elle lui crache au museau, la petite teigne. Ben tu sais quoi ma grande, après avoir supporté tes sourires àlakon pendant 13 semaines, je serais presque tentée de te retourner le compliment. ( En passant, Morgana a perdu toutes ses neurones en même temps que son bon sens, décidément. Heureusement que la blonde a un cerveau parce que la brune a franchement oublié d'allumer la lumière, là-haut).

Non mais quand même quoi



Mais si l'année a été assez catastrophique pour Katie, ça a plutôt été un bon cru pour Angel qui aura mine de rien tranquillement agrandi sa place avec les moyens du bords (c'est à dire pas grand chose comme moyens pour être honnête). Je ne parle pas juste du fait qu'elle ait définitivement mis le grappin sur son Prince: elle a commencé par former une jolie paire avec Merlin dans le début de la saison, avant de m'étonner franchement en allumant son cerveau dans des épisodes comme The Eye of the Phoenix. Elle s'est tranquillement retrouvée plusieurs fois au centre des épisodes de la 2e moitié de la saison comme ça, l'air de rien. Bon en même temps c'est un peu la future Reine donc il fallait bien qu'on s'en occupe, mais elle s'impose en douceur au centre de la scène, c'est bien. A côté du taureau qu'est Katie, c'est sûr que c'est apaisant. D'ailleurs quand on les voit toutes les deux papoter dans la chambre, on voit clairement que le double jeu, elle le maitrise quand même un petit peu mieux que sa copine (en même temps, c'est pas bien compliqué silent )

Sans compter qu'évidemment je serais éternellement reconnaissante à Gwen pour nous avoir offert cette fabuleuse évasion delamorkitue de Lady Leon, que ça, ça valait vraiment son pesant de cacahuètes
 


Bien sûr ça aurait été mieux si elle avait évité de se faire implanter un GPS par les frangines mais bon, tout ne peut pas toujours être parfait (et je me suis un peu dit la première fois qu'ils étaient couillons de pas voir la trainée fluo qui les suivait partout; puis finalement au deuxième visionnage je me suis aperçue que ça ne se mettait à clignoter que quand Morgause balançait sa formule. J'imagine que ça doit s'estomper assez rapidement.)

Vu que tout le monde ne peut pas être futé en même temps (sinon on est perturbé, nous. On a pas l'habitude vous savez), Merlin saute sur l'occasion pour faire son boulet, vu que ça faisait au moins un épisode que ça lui était pas arrivé et que ça lui manquait. Cette truffe s'endort avec sa fiole dans la patte Rolling Eyes . Ah lala, le doux bruit du verre brisé... c'est marrant comme on l' avait senti arriver dès l'instant où le Roi Pêcheur lui avait refourgué la chose... Remarquez pour une fois que ça nous sert qu'il soit aussi empoté, parce que sans ça on y serait encore, dans la grotte. Et ça m'aurait drôlement fait chier de rater ce spectacle là



"It's given me the chance to see you again"... Same here love . Je ne m'étendrais pas plus que ça sur cette scène. Je me contenterai de dire que je devais vraiment avoir l'air nouille devant ma télé à ce moment là - et que j'adore la musique sur laquelle la scène nous est livrée (et que Gwaine avait dû s'enfiler au moins 2 cassoulets au dîner, vu le temps qu'il a passé dehors). Ben ouais, j'adore Freya. Elle a peut-être eu droit à un épisode d'intro un peu à chier mais vu que 1) c'est pas sa faute et  2) elle est trop cute, je m 'en fous.

Quoi qu'il en soit, courons dare-dare au lac retrouver notre chérie, et histoire de gagner du temps, appelons un taxi

Hé dites bande de flemmards vous allez pas nous ressortir le même plan à chaque fois non plus?!


Récapépétons: on est dans le gros caca et on a besoin de toute l'aide qu'on peut avoir. Et Merlin, il est super copain avec un dragon. Un très très gros dragon, très fort, qui vole, avec des dents pointues, des griffes acérées, et un lance-flammes intégré. Comment donc qu'on pourrait exploiter la chose?? scratch .... Non c'est vrai, j'ai beau chercher, je vois pas mieux que taxi service.

Enfin bref, pas grave, on n'aura pas le dragon mais on récupère une super épée magique qui brille à la place, donc on fera avec. J'avoue que sur le coup, j'ai été frustrée pendant 2 secondes de m'apercevoir que je n'aurai pas la chance de revoir Freya en couleur Razz, mais quelque part, c'est beau aussi de laisser ce moment n'appartenir qu'à eux deux, je trouve.
A part ça, levez la main tout ceux qui se sont mis à danser en criant "il va la mettre dans le rocheeeeeeer!" quand le dragon le prévient qu'après tout ça faudra pas faire le c*n et bien la planquer, l'épée (soyez chics, dites-moi que je ne suis pas la seule à danser devant ma télé )

Et décidément, c'est sa fête à Merlin aujourd'hui: non seulement il retrouve sa chérie et récupère une épée magique, mais en plus voilà pas que le Prince se met à lui faire des compliments. Enfin, en quelque sorte. Disons que ça lui prend un détour de plusieurs kilomètres mais il finit plus ou moins par y arriver. Le miroir avec la scène quasi-identique de l'épisode d'ouverture est un peu grossièrement posé mais c'est meugnon quand même.

"Parce que tu vois, Merlin, en fait des fois, mais c'est juste à cause que, tu sais, parce que sinon voilà quoi. Enfin tu comprends."


"Nope, j'comprend queue dalle mais c'est gentil quand même. Je crois"



C'est adorable tout ça les garçons, mais là on a pas trop le temps en fait parce qu'on se fait attaquer. Par Guenièvre et Lady Leon . Et toi là, Madame la Future Reine, non mais dis donc, va falloir commencer à envisager de calmer tes hormones un peu!!! C'est quoi ça???!!!

Enlève tes pattes du monsieur tout de suite!!



Il les lui faut tous, c'est pas possible. Même pas elle en laisserai un peu aux autres. Heureusement que son frère, ben c'est son frère, parce que sinon y a belle lurette qu'il serait lui aussi passé à la casserole.

C'est toujours aussi adorable vos retrouvailles, mais là on a toujours pas le temps en fait parce qu'on se refait attaquer. Mais par de vrais méchants cette fois!! L'occasion pour Merlin de dégainer son épée magique... bien joué, Freya: c'était brillant de dire à Merlin que c'était lui et personne d'autre qui devait jouer avec cette épée là. On se retrouve entourés des 4 meilleurs épéistes du royaume et c'est cette espèce d'empaffé qui récupère la seule épée un peu utile. Le gars que c'est tout juste s'il s'éventre pas lui-même quand il fait tourner une lame! (certes, il a vachement progressé dans ce domaine en 3 ans. Mais tout de même, c'est pas encore tout à fait ça ).

"Heu.... dites les copains, ça marche comment vos machins?"


Au passage, c'est bien pratique que les immortels, quand ils finissent par se décider à mourir quand même, le font en s'évaporant dans les airs. Fiou! vous imaginez un peu tous les cadavres qu'on aurait eu sur les bras à la fin de l'épisode sans ça?

Heureusement quand même qu'il s'est mis à pleuvoir des cailloux au milieu du seul chemin possible de cette si petite forêt, parce que même s'il ne manque pas de volonté, je suis pas bien sûre que Merlin aurait pu nous sortir de là, épée magique ou pas.

Eux aussi ils sont contents qu'il pleuve. Les gueules


Bon, en vrai, les cailloux ils sont pas tombés tous seuls hein. Le type à l'accueil me dit que c'est cette crevette-là qui les a lancé (trop happy de le revoir, lui ) :

Z'êtes sûr?? La taille des cailloux, la taille du bonhomme... chui sceptique


Ah non, correction, c'est pas lui, c'est le copain qu'il s'est fait sur la route:

Diantre!! C'est quoi cette montagne?


Perceval!!! Entre nous, je l'imaginais pas trop comme ça le Perceval . C'est peut-être qu'une fausse impression vu qu'on a pas bien le temps de faire sa connaissance mais il a quand même l'allure de la brave brute qui ne s'étouffe pas vraiment sous le poids de ses neurones mais qui a un cœur graaaand comme ça. (Du coup si d'aventure ils nous ramènent Galahad un de ces 4, ça sera sûrement une vraie lopette pour compenser le nounours Razz. Genre, pire que Lancelot et ses regards de chien battu (si si, on peut faire pire chui sûre) )
Si je n'avais pas su que Perceval était le Jeff "Delete your Internet History!" du Docteur, je l'aurai sûrement pas reconnu. Mais vu que je le savais, forcément, je l'ai reconnu, et ça m'a perturbé quelques temps de savoir que cette montagne occupait donc son temps libre en matant des sites pornos . Comme quoi, passer du polo à la cotte de maille, ça vous change un homme...
Mais il a pas vraiment l'air plus fut-fut dans un cas comme dans l'autre


Vu que ça commence à faire un peu beaucoup de monde pour tous rentrer dans une si petite grotte, la troupe se met en quête d'un nouvel abri. Au hasard, un château abandonné (c'est dingue le nombre de châteaux qui traînent dans cette forêt).
Château dans lequel Grobiscotos profitera de la première occasion pour nous montrer que sous cette montagne de muscles se cache un coeur qui bat et que lui aussi sait être adorable

Cétipa mignon?


Et devinez donc ce que dégote notre Prince au détour d"un vieux drap sale


Aaaawww!!! Je la trouve encore plus jolie maintenant que je sais ce que veulent dire les dessins, tiens

Ah làlà, cette scène. C'est tellement pas original pour deux sous, c'est tellement cucul, mais qu'est-ce que je m'en fous: je kiiiiffe!! (bon y a Lancelot qui en fait un poil trop, comme d'hab, mais passons). Le tout sous les yeux pétillants de Merlin, qu'il est trop trop fier de son Prince et de tous ses amants.
Ils sont tous choux comme pas permis, mais le plus mieux fort, c'est quand même Gwaine . "Moi je parie qu'on va tous crever, ça va être trooop cool!! " .
Et évidemment que Merlin allait lui aussi finir par daigner lever ses fesses de sa chaise, mais il ne peut pas s'empêcher de le faire sans nous offrir avant un petit échange cromignon avec son Prince

-Merlin?
-No, I don't really fancy it.
-You don't have a choice, Merlin.
- ok then.


GNIIIIIIIIIIIIIIIIIIII


Passons sous silence le fait qu'Arthur est entrain de demander à ces 8 glandus d'aller sauver un mec qui a banni 2 d'entre eux du royaume, a tué le père de 2 autres, et a condamné à mort un 5e environ 400 fois au cour des dernières années, parce que ça bousillerait un peu le côté grandiose de la chose. (Je parie qu'il trouvera bien quelque chose à reprocher ce brave Perceval, à l'occaz).

Et tant qu'à jouer la carte de l'épique, soyons fous, ne nous arrêtons pas là. (Comme quoi, y pas spécialement besoin de blinder un épisode d'effets spéciaux pour le rendre spectaculaire. Oncle Sam, si tu nous regardes..)



Y a juste Gwaine qui tire un peu la g*ule mais en même temps il a jamais caché que les chevaliers c'était pas trop son kiff à la base
A noter que j'ai bien rigolé quand Perceval s'est relevé: vu comment Arthur lève le nez, le gars doit mesurer dans les genre 3m10 à peu près

Et maintenant qu'il est enfin chevalier pour de vrai, Lancelot se met à dire des trucs brillants (ça lui a pris 3 ans pour chauffer mais quand il la sort, sa perle, il fait pas semblant le gaillard). "You know, Merlin, you're the one Arthur should knight. You're the bravest of us all, and he doesn't even know. " Câliiiin Lancelot!!!! (No way, me voilà à câliner Lancelot!! On aura tout vu dans ce final silent ). Hein que ça fait du bien ça, Merlin? . Ca doit faire drôlement du bien aussi d'avoir un pote à qui parler de sa magie (c'est juste un peu c*n pour moi que ça soit Lancelot et pas Gwaine, ce copain là ). Faudra seulement t'assurer que tout le monde a bien les oreilles fermées quand tu fais ce genre de trucs, parce que bon, voilà quoi:

Devine qui que c'est qui dort pas?

C'est sensé être qui le gars derrière?

Il a quand même du bol que de toutes les belles au bois dormant qui trainent par terre, celui qui l'entend soit justement la seule autre personne au courant pour ses pouvoirs Rolling Eyes. Enfin bref, Gaius entend, donc on en conclut 2 choses: 1) il va se mêler du plan pour éviter à Merlin qu'il lui arrive un truc balot, genre au hasard perdre la vie; 2) c'est donc lui qui y passera à la place de son protégé.
Sans oublier sa jolie scène d'adieu:

Oui donc il va mourir quoi.



C'est là que d'un coup on se retrouve du château perdu au milieu de la forêt aux couloirs de notre châtal à nous, et j'ai un peu cru que j'avais raté une scène sur le coup, mais non. A l'évidence on rentre et on sort comme dans un supermarché là-dedans. Et à première vue, les immortels sont tous allés piquer un roupillon au même moment. A deux ou trois exceptions près (les immortels, ça souffre aussi d'insomnie). Heureusement parce que de notre côté, on est quand même à peu près aussi nombreux que les doigts de 2 mains donc ça fait plutôt nos affaires.
L'un de nos doigts, c'est Lancelot, et même si je continue à avoir envie de le secouer par les pieds (bien qu'il soit un peu moins pénible qu'avant) et que j'aurai bien sacrifié l'une des deux mains pour que Merlin paire avec Gwaine plutôt qu'avec lui, je dois admettre qu'au moment où il découvre comment elle a la classe l'épée à Merlin, je ne l'aurais pour rien au montre échangé avec un autre . Héééé ouais: la sienne, elle est quand même vachement plus impressionnante que la tienne. T'es jaloux hein? What a Face

Te gène pas, mate, je t'en prie.



Pendant que ces messieurs comparent leurs engins, Sir Gwaine fait le con.

Enfin, il fait son Gwaine, quoi.


Et Lancelot et Merlin, bah... ils font leurs Lancelot et Merlin.

Ouaaaiiis!!!! Une surprise party!!!



Avec tout ça, j'avais cooomplètement oublié Uther. Mais bien. Pourtant c'est un peu pour lui que la quasi-majorité de la joyeuse bande est venue. Mais alors, j'étais tellement à fond sur le gobelet qu'il m'était complètement sorti de la tête. Alors forcément, me prendre ça dans le nez, ça m'a calmé

Ouille! La loque!! Sad


Et c'est à peu près à ce moment là que d'un seul coup d'un seul j'ai commencé à flipper pour Gwaine. Parce qu'à partir de là, on ne le verra plus qu'une fois à l'écran et après plus rien. Et vu qu'à peu près au même moment j'ai vaguement commencé à me dire qu'ils s'en sortiraient pas tous, je faisais vachement gaffe à qui c'est qui manquait. J'ai donc passé 3 minutes à crier "CHIOTTES, IL EST OU GWAINE???" devant ma télé. Et trois minutes, c'est vachement long. Autant vous dire que sa blagounette à la fin, elle m'a pas fait rire du tout . (Bon, je l'ai pardonné aussitôt à cause du "And that's Sir Gwaine to you" (He rocks )


J'ai pas trop rigolé non plus quand Morgause elle a fracassé la tête de mon petit Merle sur le mur, parce qu'elle y va pas de main morte tout de même, et personnellement j'y tiens beaucoup à cette tête là .

Mais quand même, elle a la classe, la Witchette


Oeil pour oeil, dent pour dent, comme on dit: tu fracasses la tête à Merlin, Merlin (aidé par Gaius, venu mourir) fracasse ta tête... mé euh!! Je tenais aussi beaucoup à cette tête là moi! (Merlin, je t'ai jamais dit, mais tu sais que tu me fais un peu flipper quand tu t'y mets, au fait? )

Il a cassé ma barbie!! Malotru!


Au vu de ses cris de goret, je crois que Morgana tenait aussi pas mal à cette tête là . C'est tragique, sans rire, et j'ai presque honte de le dire, mais je n'ai pas pu m'empêcher de rire en la voyant courir vers sa soeur: sa robe, elle a l'air super pas pratique pour courir

Ah et oui au fait, pendant ce temps là, Merlin a renversé le pot de confiture. Ca va être la misère à nettoyer ça encore.

Franchement Merlin t'es un gros cradingue.


De toute façon, il s'en fout, il a décidé que c'était plus à lui de faire le ménage. Ni de nettoyer les bottes des autres.

Gniiiii!! II, le retour de la suite



-Have you seen the state of these boots?
-Yeah.
-Well, go and get something to clean them.
-Why? They're YOUR boots.


Dans la g*ule . Merlin, tu déchires . Et dans la foulée, le voilà qui suggère à son frangin que le trône, là, serait temps... Merlin, tu double-déchires

Et c'est qui qu'Artur a envoyé pour récupérer sa chérie?? Il a envoyé SES chevaliers!!!!

Comment ils ont trop la classe!!!


Bouhou làlà, je serais presque soulagée de voir la fin arriver tellement je commence à avoir les yeux qui piquent à force de me prendre ce genre d'images . Mais vu que ces gens sont sans pitié, ils ont décidé d'en rajouter encore une couche, histoire de m'achever:




Et bien mazette, en voilà de la fin de saison. Là tout de suite, je me suis tellement gavée devant cet épisode que je me sens repue. Le manque n'est pas encore arrivé, mais c'est bien certain que dans pas si longtemps, elle commencera à drôlement me manquer cette joyeuse bande d'empotés sans cervelle

En attendant, il n'y a qu'une seule façon possible pour moi de terminer cette dernière review de l'année, et c'est de citer Gaius (resté en vie uniquement pour prononcer cette phrase, en fait):


"Merlin, no-one else is going to say this to you, but I will: well done."


Au revoir, Merlin. Merci pour tout ça. Tu me manqueras
http://img46.xooimage.com/files/2/5/d/knights2-2353dd9.gif
.
..
.
.
.
Remember the name par xsillymarelilyx

doublefleche2

312 - The Coming of Arthur I  
  401 - The Darkest Hour (1)
Accueil  -  Sommaire de la catégorie
Repost 0
Publié par Melyssa in the Attic - dans Merlin (Reviews)
commenter cet article
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 11:59

Elle est presque pas à la bourre la fille cette semaine... Anyway... here is the Coming of... Morgana! xd-efe1a

 

 

....Oh chiottes chiottes chiottes... ça c'était moi pendant la 2e moitié de l'épisode (enfin, dans les faits, c'était une version un poil plus vulgaire). Non mais, chiottes quoi. C'est quoi cette idée de nous faire attendre une semaine! Une semaine, vous vous rendez compte!! Pas que le suspens soit intenable, mais c'est surtout qu'en une semaine, j'ai le temps d'oublier 7 fois l'épisode, moi! (finalement, faire cette review à la bourre, c'était salutaire, j'avais oublié les 2/3 de ce que j'ai vu défiler pour les caps silent)


Histoire de m'en débarrasser tout de suite, oui, y a pas mal de choses un peu bancales dans cette affaire. Y en a qui gênent plus que d'autres, mais on sent clairement qu'ils se préoccupent pas trop de la subtilité quand il s'agit de coller la bonne personne au bon endroit et de se débarrasser de ceux qui nous auraient dérangé plus tard. Personnellement, ce genre de choses ne me gênent pas trop sur le moment, vu que la plupart du temps, quand je regarde un épisode, j'ai 8 ans; et c'est plus après coup que ça revient me titiller. Et donc quand je sens que trop de choses vont me titiller, j'évite de trop creuser un épisode xd-efe1a (s'pour ça que j'irai jamais décortiquer la Pandorica et The Big Bang Woo je les aime bien trop pour leur infliger ça ).
Et puis bon, plus généralement, cet épisode n'est clairement qu'une mise en place pour la suite. Son sort dépend donc de la deuxième partie: dans un peu plus de 24h il deviendra soit génial, soit bidon xd-efe1a.


Je rejoins aussi le groupe de ceux qui aimeraient se dire que la Coupe, s'ils parlent bien de la même que nous (j'imagine que oui), sera accidentellement paumée par une andouille à la fin de la 2e partie (c'est pas ce qui manque, les andouilles, dans leur coin). Parce que bon, nous raconter la vie de Brian d'Arthur et se débarrasser aussi tôt de sa quête sacrée, c'est un peu comme manger un bon steak frites, mais sans les frites: pas que le steak devienne moins bon pour autant mais ça manque un peu de patates dans l'ensemble.


Je sais aussi que l'absence de Grande Bataille en a embêté certains: personnellement ça ne m'a pas plus dérangée que ça qu'on ne voie rien, déjà parce que j'aime aussi découvrir l'étendue des dégâts du point de vue de ceux qui ont raté la navette et qui arrivent à la bourre, c'est très empathique comme principe de narration et je me suis sentie à peu près aussi affligée qu'eux (parce que là, ils ont pas trop le temps d'être triste ou de larmoyer, ils se contentent de tomber des nues, ça me plaît bien); et puis aussi parce qu'une "bataille" où les méchants ne peuvent pas mourir, ça se résume à un massacre: côté suspens et montée de stress devant la téloche, on repassera, donc ça n'aurait pas été bien palpitant cette affaire là. (Et vu qu'ils ont déjà dézingué la quasi-moitié du budget dans le double d'ouverture et l'autre quasi-moitié dans les bottes à Gwaine, on fait ce qu'on peut avec les miettes xd-efe1a )


Maintenant que ça, c'est fait, je peux commencer à rouspéter: non mais ça va pas bien d'ouvrir l'épisode en faisant caner mon brave Leon alors que ça fait genre 5 ou 6 semaines que j'attends de revoir sa jolie frimousse??? How, y a des gens qui sont fragiles bande de nouilles!!! J'ai bien failli me liquéfier instantanément devant le spectacle, vous vous rendez pas compte!! Heureusement que c'est bientôt Noël et que la période est propice aux miracles, parce que je me voyais déjà devoir prendre mes panneaux et aller manifester à Cardiff à la 'Save Ianto Jones' si le mort était resté mort, ce qui m'arrangeait moyen vu que j'aurai eu un peu la flemme là tout de suite.
N'empêche, c'est juste affreux d'entendre Arthur égrainer la liste des morts à Papa en mettant un super effet dramatique sur "...and Sir Leon" . Même que ça les met tous dans tous leurs état 87129 . Même que Merlin a pendant un instant l'air trop dégoûté de ne pas l'avoir fait lui aussi passer par son pieux à la suite de Lancelot et de Gwaine tant qu'il le pouvait encore.

"Chiottes!", qu'on disait. (Ils viennent de quelle planète ses yeux?)



Ouf donc que ça soit le temps des miracles, et vu qu'il se trouve qu'on a toujours des druides sous le coude pour faire les trucs qu'il faut faire mais qu'on savait pas trop à quel personnage refourguer, on leur refile le Leon et yop là, un petit coup et c'est reparti. On a de la veine quand même, avec tous les gens qui claquent sans arrêt dans la forêt, c'est aujourd'hui que les druides ont décidé de s'en mêler. On a doublement de la veine qu'en plus de ça, de toute la troupe, le seul survivor soit ce chtiot coeur là.

Ya des mecs qui portent vachement bien le look cheveux crades


Après une telle accumulation de coups de bol, nous, on est comblés; mais c'est marrant Uther il a l'air vachement moins chaud en apprenant que le beau gosse en face de lui respire grâce à la magie (ta fille aussi j'te f'rais dire, vu que tu l'aimes encore bien là maintenant tout de suite). Clairement, Son Altesse ne s'étouffe pas dans son enthousiasme. Je dirais même que Leon, sans s'en rendre compte, a eu très chaud aux fesses pendant quelques secondes... Heureusement pour lui (décidément, il devrait jouer au loto aujourd'hui), cette histoire de gobelet intrigue tellement notre Bon Roi qu'il en oublie l'idée du barbecue aussitôt qu'elle lui est venue.
L'histoire intéresse aussi drôlement Morgana, au passage, qui n'a pas d'aussi jolies Zoreilles que Merlin mais qui sait quand même très bien les laisser traîner au bon endroit au bon moment...


Des fois qu'on soit un peu c*ns et qu'on n'ait pas compris le principe de la coupe, Gaius prend 2 secondes pour tout nous récapépeter - histoire qu'on se demande pourquoi il a laissé la chose traîner par terre au milieu des cailloux de Nimueh s'il savait qu'elle n'avait pas été détruite - ce qui donne le temps à Uther de réfléchir, parce que, vous voyez, à son grand âge, il faut un petit moment pour que l'idée de faire sienne une coupekiguéritou fasse son chemin. Il envoie donc son unique fils - vu qu'il a jamais personne d'autre sous la main dans ce si petit château - en mission super top méga secrète pour récupérer le gobelet. Enfin, super top méga secrète pour tout le monde sauf pour Morgana et ses oreilles bioniques.

Yo, Padre, devine qui c'est qui steak haché!



Ça se prépare donc dans tous les coins à aller quêter à nouveau, parce que c'est à la mode cette année, et c'est à ce moment là qu'est arrivé un drame: j'ai fondu . Comment je pouvais ne pas fondre??? On en est rendu à la scène la plus choupettement adorable de toutes les scènes croquignoles qu'on a pu avoir entre le futur couple royal, à savoir Arthur et... Merlin. Merlin qui fait les bagages pour la lune de Miel, non mais c'est pas juste trop trop trop trooooop mignon??? love (un shamallow, je vous dit. Je suis un shamallow ).

Je comprend pas comment il peut y avoir autant de gens qui leur veulent du mal à ces deux bouilles d'amour


- If I don't know where we are going how do I know what to pack? Will it be hot or will it be cold? Will it be wet or will it be dry?
- Don't be such a girl, Merlin, we're not going on holliday!

Ce qu'ils sont choux!!! (on dirait ma maman quand j'étais petite qui me faisait une valise de 3 kilos quand je partais dormir une nuit chez une copine. C'EST AU CAS OU! ).

La lune ne miel n'aura finalement pas lieu puisque nos deux tourtereaux sont interrompus par des fléchettes - hé, le chérubin ailé, les fléchettes normalement ça se lance AVANT l'union, pas après, là ça sert à rien - et finissent une nouvelle fois dans une grotte moisie entourés de types qui, à l'allure, ne doivent pas sentir bien bon. M'enfin, c'est pas l'odeur qui empêchera Merlin de roupiller. (à dose de somnifère identique, notre Petit Merle ronflera donc pendant 3 plombes de plus, j'adore mrgreen-161d)

"Si c'est un rêve que je fais, vous devriez tous être en slip léopard, les gars. Surtout toi là, au milieu."




5 jours après mon visionnage officiel, je sais plus trop bien ce que tous ces gens faisaient là ni quel était le rôle du chef de la chorale, mais je crois qu'ils étaient juste là pour aérer les figurants, en fait. De toute façon, qu'est-ce que je m'en fous, ils ont tous cessé d'exister pour moi dès l'instant où est arrivé.... GWAAAAIIIIIIINE!!!!!!!! Gwaine qui se fait intercepter au vol par Arthur qui est pas trop chaud pour le laisser aller tripoter son époux xd-efe1a

Hép là, pas touche, s't'à moi!


N'empêche, quel beau trio. Personnellement je ne me lasserai jamais de ce genre de plan. Je vais probablement faire des caps de chaque seconde où on les voit ensemble love



J'aurai pu rester des heures en contemplation mais le monsieur aux dents pourries dont je n'ai pas la moindre idée de à quoi il sert est venu me rappeler que le contrat de Gwaine stipulait qu'il fallait une bagarre dans les 2 minutes suivant chacun de ses retours à l'écran, et qu'on va donc de ce pas élire le chanceux qui aura l'honneur de se faire casser le pif par mon cher amant. Au hasard...
Une chance sur 40, qu'il disait dans la forêt


Évidemment, Tuthur tient beaucoup trop au nez de son Merlinou pour ne pas prendre sa place. Et vu qu'en plus il a une histoire de jalousie à régler avec Gwaine, ça les arrange bien tous les 2. (Ça arrange pas trop Merlin par contre, au vu du "Arthur, no!" trop adorable qu'il sort quand son Prince chéri se porte candidat love)

Comme nous le disions donc, ça ne prend jamais plus de 5 minutes après que Gwaine ait déboulé pour qu'on se retrouve dans ce genre de situation:

Yo, merlin, ressors tes pompons et choisis ton champion!


Ils font "semblant" de se battre, donc, qu'ils nous disent. Vu d'ici, on dirait plutôt que ça se castagne pour de vrai et ce non pas pour sa survie, mais pour les beaux yeux de Merlin, hein dites, avouez!! (Non mais sans rire, vu comme Gwaine avait retenu la baffe en voyant comment Merlin était traité dans The Eye of The Phoenix, il n'allait certainement pas rater une occasion pareille de pouvoir enfin la lâcher)
N'empêche que, Thanks to Merlin, on ne saura jamais qui aurait gagné la garde du petit bouchon. Mais vous remarquerez quand même que Mon Seigneur n'a pas l'intention de lâcher le morceau et qu'il devient d'un coup très tactile, histoire de bien montrer que oh, c'est mon mien que je t'ai dit!!

Et vas-y que je t'enlace et que te tripote, des fois que tu saches pas courir tout seul


Vu qu'ils sont bien lancés, nos trois petits cochons continuent d'être aussi adorables dans la forêt (et moi, je continue à gagatiser à mort, je sais je sais). Riri et Fifi qui se disputent l'attention de leur Loulou, vu de chez moi c'est un vrai bonheur
C'est quand même un truc génial avec Gwaine ça (parmi la longue liste de trucs géniaux qui sont livrés avec Gwaine): d'un côté, il en envoie plein la gu*ule à notre Bon Prince, en n'en ayant rien à secouer que cette gu*ule là soit de sang royal (ce qui fait un bien fou à son côté jmelapète), et d'un autre, il est tout gentil tout protecteur et tout sucre d'orge devant Merlin (ce qui fait un bien fou à son côté jépaconfiancenmoi). J'aime tellement la paire Merlin/ Arthur qu'on m'aurait suggéré il y a quelques semaines d'y ajouter un 3e luron, j'aurai protesté à grand coups de tirage de langue, mais maintenant que Gwaine est là... je suis définitivement amoureuse de ce trio love.


Ça se dispute donc à fond la caisse mais ça reste terriblement glués les uns aux autres tout le long quand même. Parce que vous remarquerez que sur la plupart de leurs plans à tous les 3, on pourrait pas les coller plus près l'un de l'autre sans devoir carrément les empiler

Pourtant c'est grand Puzzlewood, spas comme s'ils étaient coincés dans 30cm²



Et ah oui, les druides, tiens. Je les avais déjà oublié ceux là. Les druides qu'Arthur tente de faire chanter en menaçant un mioche (genre, on y croit grave que tu vas lui faire du mal xd-efe1a ). Y avait pas tellement besoin de se donner tant de peine, parce que bon, ils ont pas l'air d'y tenir plus que ça à leur gobelet, vu l'empressement avec lequel ils lui refilent le paquet.

"Sérieux? Trop fastoche! T'as pas 100 balles et un mars, aussi?"


Là, Arthur se dit qu'il devra sûrement aller quêter pour l'assiette et le couteau l'année prochaine histoire de compléter le service, maintenant qu'il s'est occupé de la fourchette géante et du gobelet cette année.

Les druides ayant une confiance folle en Arthur, ils assurent leurs arrières en confiant la garde de la coupe à Emrys. Ça leur rentrera jamais dans le crâne que c'est définitivement pas une bonne idée de confier un truc important à Emrys, hein ouais (hormis la vie d'Arthur. Bizarrement, pour ça il reste plutôt doué).

A part ça, ça continue à m'offrir des plans de rêve dans la forêt, avec mes trois loustics toujours coincés dans leur bulle de 30cm²

Gniiiiiiii!!


La bulle éclate tout de même au moment où ils se prennent une nouvelle pluie de flèche sur la tronche, à partir de là c'est un peu chacun sa m*rde xd-efe1a. Emrys en profite pour nous montrer toute l'étendue de son talent: trop fort, Emrys! Tu déchires grave Woo

Euh.... Ooops! désolé, j'pas fait essprès!


Arthur a dû tendre une main pour récupérer la coupe, le garde devra en tendre 2: ouh làlà, la partie se complique à chaque nouveau joueur ma foi!!

Voilà ce qu'on gagne à les séparer ne serait-ce que 20 secondes, on se retrouve avec un Prince éclopé et une Coupe dans les mains de Morgause. Bien fait, tiens 654545 .


Morgause qu'elle-est-trop-belle s'empresse d'agiter le gobelet dans les airs histoire de rendre toute l'armée du Gondor immortelle (elle fait bien de s'y mettre tout de suite, parce qu'ils y sont allés un peu fort de café sur la multiplication des petits pains par ordinateur ).

Je vous raconte pas la file d'attente que ça doit faire au matin devant les toilettes, tout ça.


Je suis désolée Emilia, je t'aime toujours autant mais là tu vois en fait, tu bouffes du temps d'antenne au trio de mon coeur, donc ne le prend pas mal, mais.. dégage .
Aaahhh, les revoilà mes chéris love. L'un des trois est un peu mal en point sur les bords, mais c'est pas comme s'il n'avait pas l'habitude. Merlin se dit quand même qu'il serait bon d'éloigner Gwaine quelques instants, le temps de tenter le coup de la magie sur son conjoint légal (magie qui curieusement ne marche jamais super bien quand il s'agit de le remettre sur pied); et c'est donc après une scène de taquinerie trop adorabeul qu'il envoie son Gwaine ramasser du bois loin, loin là bas, parce qu'ils sont entourés de bois mais y a que celui qui est loin,loin là-bas qui brûle bien.


Du côté de chez la sublime blonde, on se dit que ça serait peut-être enfin l'heure de se débarrasser de cet espèce d'abruti plein de cheveux et de son problème au cou (sans rire, il a forcément un problème au cou pour avoir toujours la tête penchée dès qu'on le voit). De mon côté ça m'a aussi paru plutôt logique comme mouvement, à vrai dire je m'y attendais à moitié à chaque apparition du bonhomme depuis le début de la saison, donc je dirais qu'il a quand même tenu le coup plus longtemps que je ne le pensais. Mais ça lui pendait un peu au nez depuis l'instant où il a penché la tête pour la première fois dans la télé . (Et puis vu la taille du bedon de la demoiselle, on peut supposer qu'il a définitivement fait son boulot xd-efe1a )

N'empêche qu'elle est crobelle avec ses barrettes Barbie dans les cheveux
love


Et tant qu'à faire le tour de ceux qu'on était sur le point d'oublier, allons voir un peu comment se portent les chevaliers de Camelot. Et bien c'est pas très glorieux, je dois dire. M'enfin, pour leur défense, on peut difficilement leur en vouloir de se comporter comme de vraies lopettes devant l'ampleur du délire CGI sorti tout droit du Seigneur des Anneaux. 

"Je sais pas vous les gars, mais moi j'irai bien voir ailleurs si j'y suis là tout de suite"



Nos quatre chevaliers et demi ont beau courir tout ce qu'ils peuvent, le combat gambettes contre chevaux était perdu d'avance. Ils se font donc tous découper dans les règles de l'art, tous sauf notre Leon adoré qui rappelons-le est béni des Dieux aujourd'hui. (Sérieusement, le loto, pense-y). Il a tout de même croisé le fer assez longtemps pour remarquer que les méchants étaient un peu immortels sur les bords avant de se carapater, toujours à pied, et toujours poursuivi par des chevaux, sauf que cette fois, apparemment, il gagne la course .


J'en connais quelques uns que tout ce vacarme ne dérange pas plus que ça:

Je vous ai déjà dit que je les trouvais adorable?? love

 

 

Pendant ce temps là, au châtal, Morgana se dit que finalement on n'est plus à une bizarrerie près et que ça serait donc le bon moment pour se faire une petite remontée de sentiment et pour aller câliner un peu sa Gwen, histoire qu'on la voie au moins 2 secondes cette semaine. Ce qu'elle en a fait à la fin de l'épisode, on n'en a pas la moindre idée, mais à priori ce câlin assure à Gwen la promesse d'une vie heureuse avec beaucoup de mini-Arthur. Enfin je crois.

Elle elle a l'air moins sûre, mais elle a pas trop le choix.


Enfin bref, tout ça pour laisser le temps à nos trois compères de se réveiller et de rabouler à Camelot pour y découvrir la super surprise party qu'on leur a préparé. Les décos sont sympa mais l'ambiance est pas terrible tout de même. Faut dire tout le monde a l'air un peu mort. Tout le monde sauf Elyan et sa capuche vu que la loi interdisait aux scénaristes de tuer les personnages dont on connaissait les prénoms. Histoire de combler le temps, notre trio devenu quatuor entame une partie de cache-cache géante dans le château, pendant laquelle Arthur et Merlin en profiteront pour se tripoter encore un peu sous le prétexte d'un bobo à la papatte qui m'empêche de marcher droit. (Il est marrant Arthur quand il est blessé, on dirait qu'il est bourré. J'aimerai bien le voir jouer le mec bourré pour voir xd-efe1a)

Il est blessé à la jambe. Il a donc besoin de la tête à Merlin pour poser la sienne Razz.


On en profite pour sortir Gaius de son placard, vu que lui aussi est tombé sous la loi du "tu as un prénom, tu restes en vie". Et aussi pour vider le plancher de Merlin (qui, rappelons-le, est plus garni que le Auchan du coin) parce que faudrait surtout pas oublier la fiole du Roi Pêcheur, qu'elle est importante, la fiole, qu'elle va sûrement permettre de faire sortir ma choupette de sa piscine géante alors Merlin, pour une fois, fais pas le c*n et évite de l'exploser dans les escaliers s'il te plaît. (Et toi ma chouette, t'as pas intérêt à crotter ton retour hein; je porte tes couleurs sur MOC: rend-moi fière, ma grande ).

On envoie ensuite Elyan et Gwaine ramasser des champignons dans la forêt, là maintenant tout de suite je sais plus trop pourquoi - sûrement que c'est parce qu'on aura besoin d'eux là-bas samedi, à moins que ça soit simplement pour permettre à Arthur de mettre Merlin devant le choix de partir avec Gwaine ou de rester avec lui et de voir ses yeux s'illuminer en découvrant que c'est lui qu'il choisit, même si ça risque bien de lui coûter la vie (bien sûr que c'est toi qu'il choisit, andouille, t'es une vraie truffe quand tu t'y mets calin )


Ma foi, c'était moutlement intéressant, ces 38 minutes de balades en forêt et de parties de cache-cache (et de touche-touche). Mais à l'évidence pour beaucoup ça n'était là que pour passer le temps en attendant les 3 dernières minutes... J'en connais quelques uns que ça a bien fait marrer de voir ce pauvre Uther se faire trainer de force dans sa propre salle du Trône Razz (y avait plus simple, messieurs les gardes: vous lui auriez dit qu'il y avait de la dinde à manger dans la salle, il y serait allé tout seul et au triple galop. Ça aurait été vrai, en plus. Y en a même 2, de dindes).

Une pour Noël et une pour le jour de l'An


Sûr qu'il tombe de haut, notre Bon Roi. Ben moi j'ai eu de la peine pour lui, figurez vous. Mis à part son délire de magie, c'est vraiment pas un si mauvais Roi. Je l'aime bien, dans le fond. Et puis bon, c'est le pôpa de mon pote Arthur alors forcément ça fait chier pour lui calin.
D'ailleurs, parlant d'Arthur, la douche est encore plus froide de son côté. Non seulement il découvre que Morgana est givrée, et que Camelot est tombé entre ses mains, mais en plus il apprend par la même occasion que cette quiche est sa frangine (et son papa un sacré filou!) . Le tout sous les yeux de Merlin qui sait plus trop bien où se mettre vu qu'il était un peu au courant de tout depuis des lustres, mais dont la présence au côté d'Arthur à ce moment précis est sûrement salvatrice, sans quoi cet idiot au sang chaud aurait bien été capable de sauter du haut de la mezzanine en espérant atterrir sur Morgana (ça fait longtemps qu'il y a une mezzanine là haut au fait?).

Ça fait un peu beaucoup d'un coup à gober pour notre pauvre Arthur. A mon avis, ça doit pas tout rentrer en une fois là. J'imagine que dans sa petite tête, il ne peut se focaliser que sur un seul drame à la fois. Et je pense que pour le moment, le pire pour lui, c'est d'avoir à supporter la vue de son papa dans cet état là


Et à priori, le clan Pendragon et consort n'a pas fini d'en baver encore...

Next Time on Merlin, la Grande Finale de la Coupe de Vie du Monde 2010: la Team Arthur VS la Team Morgause

 

doublefleche2

311: The Sorcerer's Shadow  
313: The Coming of Arthur II
Accueil  -  Sommaire de la catégorie
Repost 0
Publié par Melyssa in the Attic - dans Merlin (Reviews)
commenter cet article