Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Acheter

amazonfr.jpg amazonuk.jpg

 

Rechercher

Liens

En français:
Beans on Toast, site et forum francophones de référence
http://www.doctor-who.fr/images/boutons/001.jpg



En anglais:

http://2.bp.blogspot.com/_qN19cENfquw/Sl-y6-VJCbI/AAAAAAAAAXI/-8nuZXje2YE/S1600-R/th_gallifreybaselogo.pnggebannerad1.jpg



Liens divers

http://www.neuralcluster.net/images/banners/neuralclusterbanner.png  kronik.png

 

http://www.neuralcluster.net/images/banners/neuralclusterbanner.png  God Save the Queen

 

Game of Thrones

 

 

 

11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 07:54

A l'époque, la saison 6 partie 1 était inédite en France. Aujourd'hui elle ne l'est plus mais au cas où vous seriez en retard sur la diffusion: spoiler jusqu'au 6.07

 

 

 

Partie 4: Here comes the drums Moff... Part Two



Tiens, je vais ouvrir cette partie par une vidéo (que j'aurai en toute logique dû mettre à la fin mais vu que j'ai déjà prévu ma fin xD). Même que y a nous sur la première rangée centrale à la première conférence. Mal placées, hein ouais??



Voilà voilà. La convention commence déjà à être une floppée en arrière et je commence à flotter dans le brouillard si j'essaye de remettre un peu d'ordre dans mes souvenirs. Donc ça va être du gros vrac (genre, parce que jusqu'à maintenant c'était bien rangé silent )

On s'était arrêtés à la projection des 601 602. Sur écran géant. Je vous ai dit comme c'était génial?? Et vu que le MONSIEUR nous bloquait notre journée sans nous laisser de pause miam miam, on a même mangé notre salade dans la salle. J'ai mangé une salade dans une salle de cinéma. Doctor Who, ça rend complètement maboul.
Et donc, comme on l'avait prévu, une fois la projection finie lorsqu'on s'est dirigé vers l'endroit de la 2e conférence, c'était archi blindé. Mais parce que cette salle là est "à l'air libre" (y a pas de séparation avec le reste du hall, juste des barrières) on s'affolait pas, on se disait qu'on arriverait bien à se faufiler dans un trou. Et finalement on s'est retrouvé debout tout à droite de la scène, au niveau du premier rang donc, si ce n'est qu'on était excentrées. On entendait impeccable, on voyait bien (à part Gwlad qui la pauvre contemplait le panneau France 4 entre elle et Moffat) et on avait l'avantage de pas être filmées (non parce que ça faisait 2 jours qu'on était tout le temps filmées, ça devenait pénible, aucune vie privée dans cet endroit What a Face )

 



Photo de Yann Bridier




Après avoir parlé de la carrière de notre copain Steven (Steve. Stevounet. Yo, mon poto!) le matin, l'après-midi sera entièrement destiné à Doctor Who. La conférence a été en quelque sorte coupée en deux: une première partie consacrée à la série en général, sans spoilers (à savoir que la notion de spoiler s'arrête à la Pandorica officiellement, en France) et une 2e partie spoilers, donc dans laquelle on a parlé des épisodes de la saison 6 déjà diffusé et de... ce qui allait suivre. Avant d'entrer dans cette 2e partie, les animateurs ont demandé à tous ceux qui n'avaient pas vu la saison 6 de quitter la salle: 2 personnes sont sorties sous les applaudissements du public - probablement les mêmse qui avaient levé la main le matin xD. Pendant qu'elles sortaient, Moffat leur a crié "vous ne savez toujours pas qui est River alors, C'EST LA RANIIIII!!!" lol!


Tiens, parlant de River, c'est par son cas que je vais commencer (cas qui a donc été abordé en fin de conférence mais je vous avait prévenu, ça va être le bordel. Et puis c'est moi qui parle, c'est évident que j'allais commencer par River. Ca vous étonnera pas que j'enchaîne sur Rory après).
Il faut bien entendu remonter à la naissance de la bibliothèque des ombres pour connaître les origines de River. Et comme souvent, River est née d'un impératif scénaristique: l'idée de la bibliothèque déserte était là, ainsi que celle que le Docteur y était allé suite à une sommation. Oui, mais si la bibliothèque est déserte, qui l'a appelé? Et bien, quelqu'un de l'extérieur, à l'évidence. Un archéologue, c'est une bonne idée. Ou pas: c'est pas forcément très folichon, un archéologue. Par contre, ça le devient un peu plus si c'est UNE archéologue... ça le devient beaucoup plus si peut-être elle connaissait déjà le Docteur, alors que lui ne la connaitrait pas... ça deviendrait carrément fascinant si la-dite archéologue était jouée par Alex Kingston. Parce que voilà, il le sait, ça sera elle, son archéologue. Quel bonheur de les imaginer ensemble à l'écran, elle et David... voilà une paire qui risque bien de crever l'écran... ah, et ça aussi ça pourrait être intéressant... et si... on jouait là-dessus... s'ils respirent la tension amoureuse, autant l'utiliser... Et c'est ainsi que River est née, petit à petit. Qu'il a construit ce personnage du futur. Et à partir du moment où il a décidé de la faire naître dans un futur qui n'existe pas encore, il a commencé à écrire le reste de son histoire dans sa tête. A partir de là il a su très tôt qui elle serait, ce qu'elle serait... et c'était déjà très clair lorsqu'il a créé Amy, et c'est bien évidemment de là qu'elle tient son nom de famille, Pond: Amy a été créé d'emblée pour être la mère de River, même si à ce moment là, il n'était pas sûr qu'il irait au bout de son plan puisque parfois les choses ne se déroulent pas comme on le prévoit, puisque parfois on change d'avis... mais pour une fois, le plan d'origine a presque complètement suivi son cours. Et c'est assez rare, enfin de compte: on commence toujours avec un plan, et on fini avec un plan, mais c'est très rarement le même entre le début et la fin. Mais River, elle, est toujours sur ses rails. River poursuit le chemin tracé pour elle depuis tout ce temps... et nous, spectateurs, en sommes à peine à l'entrée de ce chemin! (arf. Petit Fripon )

Parlant d'ailleurs de plans qui dévient parfois, il arrive aussi qu'ils soient encore un peu flous. Quand on étale son histoire sur tant d'épisodes, on ne prévoit pas d'emblée tous les moindres petits détails... et c'est ainsi qu'il revient sur cette fameuse scène du Docteur du futur qui revient voir Amy dans la clairière dans l'épisode des anges pleureurs: il ne porte pas son bracelet alors qu'à aucun moment il ne l'a retiré depuis qu'il a fait faire boom à son TARDIS. Mais bon, à si grande échelle, ce genre de petits couacs est difficilement évitable j'imagine. Surtout si on écrit dans le désordre.
Il préfère écrire dans l'ordre, à choisir, en tout cas dans l'ordre chronologique, même si après il raconte dans le désordre. Mais il y a des séries pour lesquelles c'est un peu plus compliqué de garder son petit confort d'écriture.

Et Rory, nous disions. Quoi de neuf pour ce brave Rory? Pas grand chose en quantité, mais très goûteux en qualité. L'inévitable question est venue de quelqu'un du public: pourquoi un tel acharnement à tuer Rory? Moffat explique qu'il aime bien utiliser comme ligne de défense que tout d'abord, Rory n'est vraiment mort qu'une seule fois, et qu'ensuite on pourrait aussi dire que c'est à toujours le ramener à la vie qu'il s'acharne. Mais ce qu'il nous apprend surtout, c'est que tout ça n'est pas en vain... il y a une raison pour laquelle Rory passe aussi souvent à la casserole. Ca veut dire quelque chose. Il y aura un pay-off pour toutes ces morts...

Tant qu'à parler des glorieux mâles nés sous la plume de Moffat, on abordera aussi rapidement le sujet Captain Jack: oui, il est né dans ses épisodes, mais rendons à César ce qui appartient à RTD: c'est lui qui lui avait donné les grandes lignes du personnage, il n'a fait que les appliquer. Mais il aime beaucoup Jack et serait ravi de le revoir chez le Docteur, mais si pour ce qu'il en sait si ça se trouve Jack mourra à la fin de TW saison 4 et du coup il sera plus disponible xd.
Il rajoute par contre qu'il approuve totalement la politique de Russell au niveau des cross-overs: TW peut venir dans DW, mais jamais l'inverse. Parce que le Docteur est le héros des enfants et qu'on ne peut pas le jeter dans une série pour adultes qu'ils seraient alors tentés de regarder. Et parce qu'on ne peut pas jeter le Docteur dans un bain de sexe tel que plus jamais il n'en finirait de rougir geek . L'idée d'une renctre Jack/River est par contre tout à fait savoureuse What a Face

Parce qu'on sait à quel point ce job est le rêve de toute une vie, on lui demande comment il a vécu le fait que la série ait été ramenée par RTD: on est juste content que la série revienne ou un peu jaloux sur le moment?
Et bien, content, surtout, pas tellement jaloux parce qu'à ce moment là, de par sa position, c'était assez improbable qu'on le lui demande à lui. Alors que Russell avait fait ses preuves, avait tout ce qu'il fallait, et était vraiment le candidat idéal de toutes les manières. Moffat lui a tout de même envoyé un mail au moment de l'annonce "pour le féliciter tout d'abord, et pour lui rappeler mon adresse e-mail ensuite" Laughing

Nous sommes également passés par Blink: comment vit-on la contrainte imposée de l'épisode sans Docteur? Et bien, c'est assez effrayant au début, on n'est pas forcément sûrs de savoir comment s'y prendre. Et puis finalement, on se rend compte que c'est une très bonne chose, en particulier si on veut faire un épisode angoissant: la présence du Docteur rend tout plus lumineux, plus facile, moins stressant; lorsqu'il est là, on sait qu'il finira par trouver la solution, par nous sauver. C'est quand il n'est pas là qu'on se rend compte à quel point les dangers sont grands...


Photo d'Isaf



Dans la liste des questions inévitables est aussi venue le tour du: combien d'épisodes l'an prochain? Après avoir entendu absolument tout et n'importe quoi depuis quelques semaines, le voilà qui résout l'affaire en 20 secondes: autant que cette année. Point. La suite?...
Sauf que quelques 40 minutes plus tard, alors que la conférence touche à sa fin, avant de s'en aller, il attrape le micro une dernière fois pour annoncer qu'il voudrait revenir quelques instants sur ce qu'il avait dit précédemment (et là moi je flippe: il va nous dire qui a pas de saison du tout?? xD). Mais non, il reste sur le même nombre d'épisodes l'an prochain, mais il nous annonce qu'il y aura de nouveau un changement dans le mode de diffusion. Et qu'il nous expliquera tout ça en détail... Plus tard. ( )
Il parle aussi de 2013, les 50 ans à ne pas manquer, pour lesquels ils ont déjà commencé à prévoir quelques évènements.. il ne peut rien nous dire pour le moment, mais il nous annonce déjà que ça sera "la plus belle année pour être fan de Doctor Who"

 


Quelque part en route on a parlé de cette nouvelle mode qu'on certains d'accuser la série d'être devenue "trop compliquée", ce qui fout Moffat en rogne, surtout quand la phrase complète est "trop compliqué pour les enfants..." il faut arrêter de les prendre pour des neuneus. Les enfants suivent, comprennent ce qu'ils ont besoin de comprendre, et sont même bien souvent en avance sur leurs parents... et les gens en général suivent. Ceux qui lancent ces accusations sont souvent ceux "de dehors" qui disent que ceux "de dedans" ne comprennent pas... mais ceux de dedans ne se plaignent pas. Il faut arrêter de prendre les gens pour des abrutis. Et lui demander de simplifier la série, c'est lui demander de revoir l'intelligence de son audience à la baisse. Y compris celle des enfants. Et c'est hors de question pour lui de prendre son public pour une bande d'idiots.

 

 

Il a aussi été question du livre de Beans On Toast. J'ai un peu la flemme de vous expliquer ce qu'était le livre de BOT , donc je vous renvoie ici pour les explications et pour les photos du livre lui-même. De là il nous a expliqué qu'il n'avait plus tellement le temps d'aller fouiner sur le net au milieu des fanfictions et compagnie, parce que voilà, Doctor Who monopolise environ 80% de son temps et que quand il rentre chez lui, bizarrement, il a envie de faire autre chose... Mais il a quand même regardé ce journal qu'il venait de recevoir et  apparement il a été touché (et de fait, il blaguait pas puisque pour l'histoire, il est arrivé dans la boite aux lettre de quelqu'un de BOT une lettre de Cardiff signée d'un certain Steven... si si c'est vrai, la preuve est ici  (non, j'ai pas d'actions chez BOT. Mais faut reconnaître qu'ils se sont donnés du mal, même si tout ne s'est pas vraiment passé comme prévu. La CC, c'est un peu trop bordélique pour organiser des regroupages de forum en même temps, bon à savoir).

C'est anecdotique, ce Journal of Impossible Beans. Mais c'est une preuve matérielle que son passage en France a laissé sa petite trace, et c'est important. Parce que les organisateurs nous ont vendu sa venue comme ça, pendant des mois: tout ne dépend que de vous. On a fait tout ce qu'on a pu pour vous donner ce coup d'essai, mais maintenant c'est entre vos mains: s'il se plait, s'il est convaincu, non seulement il reviendra, mais il ne reviendra pas seul. Mais il faut lui montrer que la France est là. Et c'est à vous de faire ce boulot là.

Et je crois, ma foi, qu'on a plutôt bien bossé Cool




*





Partager cet article

Repost 0
Publié par Melyssa in the Attic - dans Le Grand Bazar
commenter cet article

commentaires